Ça soulève du lourd

Agenda

Retrouvez ici tous les évènements à venir signalés sur CRIC !

Décembre 2017

agenda today2 (dimanche 10 décembre)

Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme » / Opus 2 [En cours.... ]

18h00 - 21h30

Projection du documentaire « Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme »
- le dimanche 10 décembre à 18h pour le 2ème volet : La Mémoire des vaincus (1911-1945) en présence de l’historien Frank Mintz

On retient généralement de l’anarchisme une représentation erronée et restreinte : l’image de terroristes mus par un désir individuel de destruction. Il suffit d’ouvrir un dictionnaire pour s’en convaincre, associant au moins dans une de ses définitions l’anarchie au dysfonctionnement politique : « État de trouble, de désordre dû à l’absence d’autorité politique, à la carence des lois » (Le petit Larousse illustré 2002, 2ème sens du mot « anarchie »). Il s’agit pourtant d’un mouvement politique aux multiples formes, rassemblées autour d’une remise en cause rationnel de l’autorité qu’on peut résumer ainsi : cette autorité est-elle légitime ? Ne produit-elle pas des dominations, asservissements, inégalités et privations de liberté ? Dans ce cas, comment peut-on s’organiser autrement pour les éviter ?
L’originalité du documentaire Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme réalisé par Tancrède Ramonet en 2016 réside dans son ambition à couvrir l’ensemble du phénomène, de ses origines au XIXème siècle, à ses manifestations actuelles. Peu de documents témoignent aussi bien de la cohérence et de l’évolution de cette pensée, élaborée et enrichie par ses théoriciens successifs, et traversant de nombreuses batailles sociales et révolutions depuis la seconde moitié du XIXème siècle. Elle semble encore d’actualité pour nourrir celles à venir, et offre des perspectives politiques sans cesse renouvelées. Tancrède Ramonet signe un documentaire abordable et synthétique qu’Antigone projette suivi d’une discussion avec des historiens :
- le dimanche 3 décembre à 18h pour le 1er volet :La Volupté de la destruction (1840-1914) en présence de l’historien Gaetano Manfredonia
- le dimanche 10 décembre à 18h pour le 2ème volet : La Mémoire des vaincus (1911-1945) en présence de l’historien Frank Mintz

Prix libre

Antigone
lundi 11 décembre
mardi 12 décembre

la monstrueuse permanence

16h00 - 20h00

On vous propose pour la monstrueuse du 10 octobre de venir écouter une émission sur la littérature transpédégouine et féministe de On est pas des cadeaux ! de juin dernier :

"Cette semaine, on reprend au fil de la plume - qu’on s’est retirée du cul - nos discussions sur nos lectures en tant que transpédégouines. Pourquoi on lit, et pourquoi c’est difficile de se retrouver dans la plupart des ouvrages qui sortent ? C’est l’occasion de souligner aussi que ici aussi, c’est un champ de bataille , et que les narration minorisées sont toujours menacées de disparition ou de récupération. Comment on constitue et on transmet une bibliothèque TransPédéGouine et féministe, quelles sont nos stratégies ?"

la Bibliothèque Féministe de Grrrenoble présentent : les Monstrueuses Permanences !
C’est pour les intersexes, les pédés, les trans’, les lesbiennes, les gouines, les assexuelLEs, les pansexuelLEs, les gays, les biEs.
Tous les 2èmes mardis du mois de 16h à 20h à la BAF (2 chemin des AlpinEs à Grrrenoble, croisement rues Stalingrad/AlliéEs).
Ces permanences c’est pour profiter d’un espace qui n’est pas, comme partout dans la société, centré sur l’hétérosexualité. Un moment convivial pour se rencontrer, parler de nos vécus, de nos envies, de nos imaginaires et de nos rêves. On pourra y partager nos dernières lectures, emprunter des livres et des films, écouter des émissions radio, discuter en buvant de la tisane, regarder des films en mangeant des chips... … Et s’organiser pour détruire l’hétéropatriarcat !

Bienvenue à la bibliothèque féministe entre 16h et 20h

La bibliothèque féministe est un endroit où il est possible de venir découvrir et emprunter des bouquins autour de cette thématique.

On y trouve des romans qui racontent des histoires de meufs de toutes sortes : renforçantes, réalistes, de science fiction, d’amour (lesbien et hétéro), des polars, poétiques, qui font peur ou qui passionnent.

On y trouve aussi énormément de théorie féministe classée par thématique : lesbianisme, histoire, LGBTQI, enfermement, éducation, art, corps, santé, féminisme anti-raciste, etc etc.

C’est aussi des documents sonores (émissions de radio, compiles de musiques, CD) et des vidéos.

Et aussi des BD à consulter sur place et un archivage de revues.

A la BAF, il y a aussi un infokiosque avec un gros stock de brochures féministes.

La bibliothèque c’est l’occasion d’emprunter ou de rendre des livres, c’est l’occasion de discuter ensemble des livres et de leurs sujets, de feuilleter les bouquins, de les découvrir en buvant un thé chaud (ou autre chose !).

C’est à la BAF, 2, chemin des alpins (quartier du clos d’or, près du croisement des rues alliés et stalingrad).

plus d’infos sur https://labaf.org

la BAF

la monstrueuse permanence

16h00 - 20h00

la Bibliothèque Féministe de Grrrenoble présentent : les Monstrueuses Permanences !Retour ligne automatique
C’est pour les intersexes, les pédés, les trans’, les lesbiennes, les gouines, les assexuelLEs, les pansexuelLEs, les gays, les biEs.Retour ligne automatique
Tous les 2èmes mardis du mois de 16h à 20h à la BAF (2 chemin des AlpinEs à Grrrenoble, croisement rues Stalingrad/AlliéEs).Retour ligne automatique
Ces permanences c’est pour profiter d’un espace qui n’est pas, comme partout dans la société, centré sur l’hétérosexualité. Un moment convivial pour se rencontrer, parler de nos vécus, de nos envies, de nos imaginaires et de nos rêves. On pourra y partager nos dernières lectures, emprunter des livres et des films, écouter des émissions radio, discuter en buvant de la tisane, regarder des films en mangeant des chips... … Et s’organiser pour détruire l’hétéropatriarcat !

Bienvenue à la bibliothèque féministe entre 16h et 20h

La bibliothèque féministe est un endroit où il est possible de venir découvrir et emprunter des bouquins autour de cette thématique.

On y trouve des romans qui racontent des histoires de meufs de toutes sortes : renforçantes, réalistes, de science fiction, d’amour (lesbien et hétéro), des polars, poétiques, qui font peur ou qui passionnent.

On y trouve aussi énormément de théorie féministe classée par thématique : lesbianisme, histoire, LGBTQI, enfermement, éducation, art, corps, santé, féminisme anti-raciste, etc etc.

C’est aussi des documents sonores (émissions de radio, compiles de musiques, CD) et des vidéos.

Et aussi des BD à consulter sur place et un archivage de revues.

A la BAF, il y a aussi un infokiosque avec un gros stock de brochures féministes.

La bibliothèque c’est l’occasion d’emprunter ou de rendre des livres, c’est l’occasion de discuter ensemble des livres et de leurs sujets, de feuilleter les bouquins, de les découvrir en buvant un thé chaud (ou autre chose !).

C’est à la BAF, 2, chemin des alpins (quartier du clos d’or, près du croisement des rues alliés et stalingrad).

plus d’infos sur https://labaf.org

la BAF
mercredi 13 décembre
jeudi 14 décembre
lundi 18 décembre
mercredi 20 décembre
lundi 25 décembre
mercredi 27 décembre

Les évènements qui ont eu lieu :

dimanche 3 décembre

Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme » / Opus 1

18h00 - 21h30

Projection du documentaire « Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme »
- le dimanche 3 décembre / 1er volet : La Volupté de la destruction (1840-1914) en présence de l’historien Gaetano Manfredonia

On retient généralement de l’anarchisme une représentation erronée et restreinte : l’image de terroristes mus par un désir individuel de destruction. Il suffit d’ouvrir un dictionnaire pour s’en convaincre, associant au moins dans une de ses définitions l’anarchie au dysfonctionnement politique : « État de trouble, de désordre dû à l’absence d’autorité politique, à la carence des lois » (Le petit Larousse illustré 2002, 2ème sens du mot « anarchie »). Il s’agit pourtant d’un mouvement politique aux multiples formes, rassemblées autour d’une remise en cause rationnel de l’autorité qu’on peut résumer ainsi : cette autorité est-elle légitime ? Ne produit-elle pas des dominations, asservissements, inégalités et privations de liberté ? Dans ce cas, comment peut-on s’organiser autrement pour les éviter ?
L’originalité du documentaire Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme réalisé par Tancrède Ramonet en 2016 réside dans son ambition à couvrir l’ensemble du phénomène, de ses origines au XIXème siècle, à ses manifestations actuelles. Peu de documents témoignent aussi bien de la cohérence et de l’évolution de cette pensée, élaborée et enrichie par ses théoriciens successifs, et traversant de nombreuses batailles sociales et révolutions depuis la seconde moitié du XIXème siècle. Elle semble encore d’actualité pour nourrir celles à venir, et offre des perspectives politiques sans cesse renouvelées. Tancrède Ramonet signe un documentaire abordable et synthétique qu’Antigone projette suivi d’une discussion avec des historiens :
- le dimanche 3 décembre à 18h pour le 1er volet :La Volupté de la destruction (1840-1914) en présence de l’historien Gaetano Manfredonia
- le dimanche 10 décembre à 18h pour le 2ème volet : La Mémoire des vaincus (1911-1945) en présence de l’historien Frank Mintz

Prix libre

Antigone
lundi 4 décembre
mardi 5 décembre
mercredi 6 décembre
vendredi 8 décembre
samedi 9 décembre
dimanche 10 décembre

Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme » / Opus 2

18h00 - 21h30

Projection du documentaire « Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme »
- le dimanche 10 décembre à 18h pour le 2ème volet : La Mémoire des vaincus (1911-1945) en présence de l’historien Frank Mintz

On retient généralement de l’anarchisme une représentation erronée et restreinte : l’image de terroristes mus par un désir individuel de destruction. Il suffit d’ouvrir un dictionnaire pour s’en convaincre, associant au moins dans une de ses définitions l’anarchie au dysfonctionnement politique : « État de trouble, de désordre dû à l’absence d’autorité politique, à la carence des lois » (Le petit Larousse illustré 2002, 2ème sens du mot « anarchie »). Il s’agit pourtant d’un mouvement politique aux multiples formes, rassemblées autour d’une remise en cause rationnel de l’autorité qu’on peut résumer ainsi : cette autorité est-elle légitime ? Ne produit-elle pas des dominations, asservissements, inégalités et privations de liberté ? Dans ce cas, comment peut-on s’organiser autrement pour les éviter ?
L’originalité du documentaire Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme réalisé par Tancrède Ramonet en 2016 réside dans son ambition à couvrir l’ensemble du phénomène, de ses origines au XIXème siècle, à ses manifestations actuelles. Peu de documents témoignent aussi bien de la cohérence et de l’évolution de cette pensée, élaborée et enrichie par ses théoriciens successifs, et traversant de nombreuses batailles sociales et révolutions depuis la seconde moitié du XIXème siècle. Elle semble encore d’actualité pour nourrir celles à venir, et offre des perspectives politiques sans cesse renouvelées. Tancrède Ramonet signe un documentaire abordable et synthétique qu’Antigone projette suivi d’une discussion avec des historiens :
- le dimanche 3 décembre à 18h pour le 1er volet :La Volupté de la destruction (1840-1914) en présence de l’historien Gaetano Manfredonia
- le dimanche 10 décembre à 18h pour le 2ème volet : La Mémoire des vaincus (1911-1945) en présence de l’historien Frank Mintz

Prix libre

Antigone

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org