Agenda

Retrouvez ici tous les évènements à venir signalés sur CRIC !

Octobre 2019

agenda today2 (mercredi 16 octobre)
jeudi 17 octobre

MANIF BRUYANTE CONTRE LES VIOLENCES ET LE RACISME D’ETAT le 17/10 A GAP

11h00 - 18h00

À l’occasion de cet énième spectacle judiciaire, rejoignez-nous jeudi 17 octobre pour un défilé bruyant et communicatif, contre les violences d’État, en particulier contre le racisme qui s’abat sur les exilé•es. Puis on occupe la place pendant que trois compagnon•nes sont jugé•es pour avoir soit-disant menacé un flic en chantant : Jérôme Boni, chef de la PAF, on va tout casser chez toi !

Où est la violence ? Est-ce de chanter contre un système révoltant OU de traquer, rafler, racketter, expulser, nier les droits des exilé•es ? La justice méprise les mouvements sociaux, la lutte et les pauvres. Elle choisit son camp et s’attarde à convoquer celle et ceux qui s’opposent et subissent ce système alors qu’elle n’a jamais enquêté sur les violences aux frontières.Retour ligne automatique

11h : manif bruyante à Gap, RDV place Saint-Arnoux devant le tribunal

13h30 : cantine de la vache enragée à prix libre non-agressif

À partir de 14h devant le tribunal : Open Mic + Boom + Plus si affinité : organise ton atelier, ramène ton texte, ton déguisement, ta banderole, ta clé USB et/ou tout ce que t’as envie de partager.

Tant que la classe dominante, en cols blancs, robes de magistrats et autres feront la sourde oreille, tant que les privilèges sociaux empêcheront certain•es de s’indigner et de réagir, nous continuerons à crier dans les rues. Nous nous opposerons à l’État et à ses pratiques.

Gap
vendredi 18 octobre

Le RIC c’est parti

Toute la journée 19 octobre
au patio, en bas des montés d’Arlequin

Atelier mécanique de premiers secours au...

13h30 - 17h00

Un atelier premiers secours sur une voiture (pour 8 personnes)

Bonjour !
Le 18 octobre de 13h30 à 17h nous vous proposons un atelier
d’échange, sur ces chères et tendres
voitures ... ça se passera au garage associatif Les Soupapes, à
Fontaine.

Nous avons envie de proposer cet atelier en mixité choisie (entre
personnes trans, intersexes,
femmes et meufs)et de créer un temps d’échanges de savoir pour que
tu dépendes le moins possible
de ton père, de ton copain, de ton chat, de ton frère et de tes
potes … tu verras changer une roue
c’est accessible...

Alors, voila ce qu’on propose :

Faire le tour d’une voiture ( où est la roue de secours, vérifier la
pression et l’usure des pneus,
contrôler les niveaux, utiliser des pinces de démarrage, ...)
d’ailleurs n’hésite pas à venir avec
ta voiture, on en regardera 2 différentes...
Reconnaître les symboles des bouchons dans le moteur et les voyants
du tableau de bord.
Changer une roue crevée.

Prévois de mettre des affaires à salir pour se rouler par terre et
des affaires chaudes selon le
temps qu’il fera ; on sera au sec mais le garage n’est pas chauffé,
et éventuellement de prendre
une lampe frontale ..

Atelier sur inscription, soit par mail en répondant à ce message,
soit par téléphone au
09.86.12.04.42 (les lundi de 14h à 19h, pendant les permanences du
garage)

Le lieu c’est : au garage associatif Les Soupapes, 8 rue Guy Moquet
à Fontaine.
Au rond point de la zone indus’ des Vouillants (y’en a qu’un)
tourner vers la falaise, on est le
dernier hangar sur la droite. Chercher un panneau en bois avec une
sonnette !

A bientôt !

Garage associatif Les Soupapes
samedi 19 octobre

Le RIC c’est parti

Toute la journée 20 octobre
au patio, en bas des montés d’Arlequin

La nécessaire critique du « Système technicien ». Panorama technocritique

19h00 - 22h00

La nécessaire critique du « Système technicien ». Panorama technocritique

La fuite en avant technologique s’impose à nous dans tous les aspects de notre vie, tant sur le plan social et collectif que dans notre sphère plus intime.
Au regard des conséquences préoccupantes (conséquences environnementales tout d’abord, puis conséquences sanitaires – corollaires des premières – mais aussi à un niveau plus large, conséquences d’ordre social et politique voire anthropologique), nous allons dégager à grands traits les causes profondes de l’artificialisation croissante de nos conditions d’existence. Et nous tenterons de proposer quelques pistes de réflexions, des alternatives possibles.
En faisant référence à plusieurs grands auteurs, il s’agit de faire ensemble un tour d’horizon technocritique, afin de mettre en question le progrès technique, la société technicienne, la passion de l’efficacité… plus généralement ce que le sociologue Jacques Ellul décrivait comme le Système technicien.
« La technique est arrivée à un tel point d’évolution qu’elle se transforme et progresse sans intervention décisive de l’homme, par une sorte de force interne, qui la pousse à la croissance » [Le Système technicien, Calmann-Lévy 1977, réédition Le Cherche midi 2004].
— 
Edouard V. PIELY, journaliste indépendant, est chargé de la vie associative et membre de la rédaction de Sciences Critiques.
www.sciences-critiques.fr
Il milite dans plusieurs associations écologistes et s’intéresse notamment à la place que la technique occupe dans nos sociétés.
— 

Prix libre - Faites passer le message ! Toutes les infos sur www.latelierpaysan.org/SOIREES-DEBATS-La-technologie-va-t-elle-sauver-l-agriculture#
04 76 65 85 98 / 06 01 68 16 85

Mairie du Moutaret
dimanche 20 octobre

Le RIC c’est parti

Toute la journée 21 octobre
au patio, en bas des montés d’Arlequin
mardi 22 octobre

Parloirs Libres sur Radio Campus 90.8 FM

19h00 - 20h00

Vous pouvez nous appeler, envoyer un message par sms ou via facebook en direct le mardi de 19h à 20h. Et, tout au long de la semaine, nous laisser des messages vocaux ou nous écrire. Ils seront diffusés à l’émission suivante. L’émission s’écoute sur Radio Campus 90.8 FM ou en ligne sur https://campusgrenoble.org, radio locale qui couvre la Maison d’arrêt de Varces, ainsi que le centre de semi-liberté de Grenoble. Alors n’attend plus pour laisser un message à quelqu’un.e, de solidarité, une dédicace... appelle nous au 07.82.02.67.00

Parloirs Libres est une émission de radio :

- pour briser l’isolement des personnes détenues.

- pour continuer les liens et la solidarité entre l’intérieur et l’extérieur,

- pour contourner les murs toujours plus hauts et les prisons toujours plus sécurisées,

- pour avoir d’autres moments de communication, entre les proches et les personnes détenues, que les parloirs donnés au compte-goutte et au « bon vouloir » de l’administration pénitentiaire.

Les podcasts sont disponibles sur ivoox ou sur notre Facebook

Radio Campus 90.8
mercredi 23 octobre

Réunion de la coordination contre les frontières

18h00 - 20h00

Nous sommes divers collectifs et individu. e. s de l’agglomération grenobloise. Nous pensons qu’il serait utile de se coordonner dans l’agglomération face aux politiques anti­migratoires et à la fermeture des frontières. Nous souhaitons ainsi être plus efficace face aux politiques racistes et impérialistes du gouvernement en étant capable de mutualiser nos outils et nos moyens : partage d’infos, outils juridiques, organisation d’actions communes, etc.

We are a group of various collectives and individuals of Grenoble. In the context of anti-immigration laws and the closing of borders, we believe it would be a good idea to get organised within Grenoble and the surrounding region. We wish to be more efficient in fighting against the racist and imperialist policies of the government by being able to share our tools and resources : information, legal tools, organization of collective actions, etc.

نحن مختلف الجماعات والأفراد من التكتل
غرونوبل.ونعتقد أنه سيكون من المفيد التنسيق في التكتل في مواجهة سياسات مناهضة الهجرة وإغلاق الحدود.نريد أن نكون أكثر كفاءة في التعامل مع السياسات العنصرية والإمبريالية للحكومة من خلال القدرة على تجميع أدواتنا ومواردنا :تبادل المعلومات ، الأدوات القانونية ، تنظيم الأعمال المشتركة ، إلخ.

Nous souhaitons que cette coordination soit à l’image de nos luttes et qu’elle s’inscrive dans des principes antisexistes, antiracistes et non paternalistes : c’est pourquoi nous serons attentifes à toutes ces dérives dans notre mode de fonctionnement et nos actions. Nous souhaitons penser ces rencontres pour que tout le monde puisse lutter (exilé. e ou non) et se sente le plus à l’aise possible (traductions, tours de paroles, etc).

We would also like this coordination to reflect our struggles and anti-sexist, anti-racist and non-paternalistic principles : we will therefore be attentive to these kinds of behaviour in our actions and collective organisation. We would like to organise these meetings in a way that everybody, french-speaking or not, can feel as comfortable as possible (translations, taking turns in speaking, etc. )

نأمل أن يكون هذا التنسيق في صورة نضالاتنا و
أنها جزء من مكافحة العنصرية ، ومكافحة العنصرية و
لا أبوي :هذا هو السبب في أننا سوف نكون منتبهة لجميع هذه
ينجرف في طريقة عملنا وأعمالنا.نريد أن نفكر في هذه الاجتماعات حتى يتمكن كل شخص من القتال(المنفي أو لا)والشعور بالراحة قدر الإمكان(الترجمات ، والخطابات ، وما إلى ذلك).

Contre les politiques (anti) migratoires inhumaines organisons nous !

Let’s get organised against inhumane(anti)immigration policies !

ضد سياسات الهجرة غير الإنسانية(المضادة)دعونا ننظم !

Plus d’infos/for more info/أكثر معلومات :https: //www. facebook.

com/Coordination-contre-les-frontières-38-2019446498321540
La baf

Soirée de soutien au collectif briançonnais - Mercredi 23 octobre, 20h

20h00 - 22h30

Mercredi 23 octobre, 20h
Soirée de soutien au collectif briançonnais

Le 24 octobre prochain, un solidaire passera au tribunal de Grenoble (38) en appel pour délit de solidarité. Déjà le 2 octobre passait aussi un autre solidaire à Grenoble... Ils sont accusés d’aides à l’entrée de personnes en situation irrégulière sur le territoire français alors qu’ils portaient assistance à personnes en danger. Ces appels font suite à des peines de prison prononcées à leur encontre par le tribunal de Gap (05) en janvier dernier.
Cette répression s’inscrit dans une politique générale de harcèlement et d’intimidation tant pour les solidaires que pour les exilés d’ici et d’ailleurs. Kevin et Pierre ont besoin de soutien comme les 3+4 de Briançon ou comme encore Blessing, Tamimou... qui en auraient eu besoin avant de mourir à la frontière des Hautes-Alpes (05).

Solidaire de ces personnes, Antigone organisera le mercredi 23 octobre une soirée de soutien au collectif briançonnais (Le comité de soutien des 3+4+2+.... ).
La soirée commencera par la projection du court métrage "De l’autre côté", BD mise en voix et en musique qui raconte l’une des premières maraudes à Briançon durant l’hiver 2017. La projection sera suivie d’une discussion avec le collectif briançonnais ainsi qu’avec d’autres collectifs qui luttent et dénoncent les répressions et les politiques migratoires actuelles.

Prix libre / ouverture de la bibliothèque dès 18h30

Antigone appelle au rassemblement devant le tribunal de Grenoble, pour soutenir Pierre : Rendez vous le jeudi 24 octobre à 13h45.

Antigone
jeudi 24 octobre
vendredi 25 octobre
samedi 26 octobre

expo « Points de vie » et discussion sur la situation de de personnes vivant avec le VIH puis falafels-party et karaoké

15h00 - 23h30

Journée en soutien à l’association ANKH* qui organise une campagne de santé sexuelle communautaire en langue arabe qui s’appelle « Pour en savoir plus »**

En collaboration avec AIDS Grenoble

à partir de 15h :
Présentation de l’exposition réalisée à partir de témoignages de personnes vivant avec le VIH en Egypte : vidéos, affiches, audios
présentation de l’expo « Points de vie »
‘Points de Vie’ est un projet d’exposition mené par l’association Ankh/Campagne pour en savoir plus, dédié aux personnes vivant avec le VIH en Egypte et mettant en lumière leurs expériences, leurs joies et leurs difficultés. Le projet vise à sensibiliser le public européen à la situation des personnes séropositives en Egypte et de trouver des pistes de coopération et de soutien de la part des participants à la campagne.

à 18h
Discussion sur le sujet et jeu interactif autour de l’expo.

20h

Repas : Falafels-party

dès 20h30

Soirée karaoké !

* L’association ANKH aide et soutient les droits des minorités, notamment LGBTQI et les personnes vivant avec le VIH dans la région Euro-méditerranéenne. « Nous utilisons aussi l’art et la culture comme moyen de promotion des droits de l’homme à travers des ateliers, rencontres, expositions, concerts, avec des artistes indépendants. »

** Pour en savoir + est une campagne de santé communautaire visant à sensibiliser les publics arabophones à la transmission des IST/MST, ainsi qu’aux différentes orientations sexuelles et identités de genre, en fournissant des informations issues de sources sûres et traduites en Arabe. La prévention du VIH est l’un des thèmes principaux de la campagne.

la BAF
lundi 28 octobre

Procès en appel de Cesaï, squat à Gap

13h30 - 18h00

Le CESAÏ est un squat ouvert à Gap depuis mi-octobre 2018 dans des locaux gérés par la mairie et
appartenant à l’EPF PACA, société publique de gestion des biens immobiliers dans la région.

Ce lieu est d’abord un lieu de vie, où près de 70 personnes résident, mais aussi un lieu de passage pour
tout type d’individu qui veulent se reposer, trouver un toit ou partager des moments. C’est encore un lieu
où s’organisent des évènements, des repas partagés, des discussions, etc.

Le maire de Gap nous a attaqué en justice par le biais d’un référé d’heure à heure, procédure qui a pour
objectif de nous laisser peu de temps pour organiser notre défense afin de nous expulser rapidement sur
des raisons d’urgence et de sécurité (pour votre sécurité, vivez à la rue).
La première audience au tribunal de Gap a conclut à un délai de 30 mois car le dossier de la mairie n’avait
rien de sérieux, hormis quelques photos d’un huissier n’ayant aucune connaissance en sécurité des
bâtiments. La mairie avait annoncé dans le daubéphiné qu’elle ne remettrait pas en question la décision de
justice. Pourtant, elle a quand même choisi de faire appel en rajoutant aux charges « l’ urgence » d’un
projet d’urbanisme qu’ils veulent faire dans le quartier où nous vivons : ce quartier est voué à être démoli
et transformé en « logements sociaux » pour personnes âgées à 1000€ par mois, commerces, parkings, et
autre. En pleine période de campagne pour Mr le maire, voilà quelque chose à faire miroiter aux futurs
électeurs de 2020. Mais l’urgence est mise en scène. En réalité, jusqu’à maintenant, très peu de
communication a été faite sur ce projet qui reste flou.

Étant donné qu’il n’y a pas de cours d’appel à Gap, le procès aura lieu à Grenoble le 28 octobre à 14h, au
tribunal vers la gare. Cela rend notre présence et celle de nos soutiens habituels plus complexe : plus
difficile de réunir les troupes hors de chez soi ! Nous sommes motivés à se rencontrer, échanger, dans le
but de s’organiser ensemble pour les prochains appels, (3+4, maraudes ...) ou autres raisons (coordination
sud-est ...) et faire un maximum de zbeul contre les frontières et toutes les expulsions.
Nous proposons dans un premier temps de venir à Grenoble afin de discuter de tout ça, de préparer des
choses ensemble et de commencer une organisation dans la durée.
De notre coté nous sommes en train de voir pour réaliser un trajet jusqu’à Grenoble avec un maximum de
monde.

Des bisous.

Depuis que ce texte a été écrit, la situation a un peu changé, un comité est venu pour s’assurer que les normes ERP était respectées alors que le batiment est un logement privé. Nous ne les avons pas laissé rentrer, ils ont donc décidé de mettre le batiment sous une mise en péril imminent, nous ne savons pas encore exactement ce que cette procédure va faire, surement un procès au tribunal administratif de Marseille à venir.

Cour d’appel de Grenoble
mardi 29 octobre

Parloirs Libres sur Radio Campus 90.8 FM

19h00 - 20h00

Vous pouvez nous appeler, envoyer un message par sms ou via facebook en direct le mardi de 19h à 20h. Et, tout au long de la semaine, nous laisser des messages vocaux ou nous écrire. Ils seront diffusés à l’émission suivante. L’émission s’écoute sur Radio Campus 90.8 FM ou en ligne sur https://campusgrenoble.org, radio locale qui couvre la Maison d’arrêt de Varces, ainsi que le centre de semi-liberté de Grenoble. Alors n’attend plus pour laisser un message à quelqu’un.e, de solidarité, une dédicace... appelle nous au 07.82.02.67.00

Parloirs Libres est une émission de radio :

- pour briser l’isolement des personnes détenues.

- pour continuer les liens et la solidarité entre l’intérieur et l’extérieur,

- pour contourner les murs toujours plus hauts et les prisons toujours plus sécurisées,

- pour avoir d’autres moments de communication, entre les proches et les personnes détenues, que les parloirs donnés au compte-goutte et au « bon vouloir » de l’administration pénitentiaire.

Les podcasts sont disponibles sur ivoox ou sur notre Facebook

Radio Campus 90.8
jeudi 31 octobre

Les résistances paysannes face à l’industrialisation et la techno-science

19h00 - 22h00

Les résistances paysannes face à l’industrialisation et la techno-science
L’Atelier paysan vous invite à une soirée de rencontre pour prendre connaissance du poids et des impacts des machines, des robots, de l’informatique et des biotechnologies sur les vies des paysan-nes, sur l’environnement comme sur l’ensemble du modèle alimentaire.
Nous reviendrons sur les raisons et l’histoire de cette perte d’autonomie résultant du passage de paysan à exploitant agricole, au cœur du processus d’industrialisation et de mondialisation de l’agriculture
Nous décrirons le « retour des paysans » avec l’émergence des nouveaux mouvements paysans, leurs luttes et les alternatives qu’ils proposent.
— 
Avec Silvia Pérez-Vitoria, socio-économiste, documentariste. Travaille depuis de longues années sur les questions paysannes. A réalisé des documentaires sur ces questions aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Mexique, au Nicaragua, en Roumanie, en Italie, …A écrit : Les paysans sont de retour (2005), La riposte des paysans (2010), Manifeste pour un XXIème siècle paysan (2015), co-auteur de La Bio entre business et projet de société (2012), a co-dirigé le Petit précis d’agroécologie (2008) et dirigé Défaire le développement, refaire le monde (2003).Enseignante dans le Master-doctorat d’agroécologie de l’Université internationale d’Andalousie (Espagne).
Membre de l’association La ligne d’horizon-les amis de François Partant.
— 

Prix libre - Faites passer le message !
Toutes les infos
en cliquant ici
04 76 65 85 98 / 06 01 68 16 85

Ferme des Roussets

Les évènements qui ont eu lieu :

mardi 1er octobre
mercredi 2 octobre
vendredi 4 octobre
samedi 5 octobre
dimanche 6 octobre
lundi 7 octobre

[Ahwahnee] Projection de Writer : 20 ans de Graffiti à Paris

19h00 - 22h00

07/10/2019 :
A partir de 19h : Repas Vegan Prix Libre
20h30 : Projection

Cette projection n’est absolument pas dans le cadre du Grenoble Street Art Festival.
Mais elle est là par amour des gens qui peinturlurent les murs, les recouvrent de leurs blazes, de leurs cris du coeur et de leurs émotions.. Qui expriment ça de manière brute dans cet art populaire où le culot est la règle d’art.
C’est pour y rendre hommage, au moment où le "street art" gentrifie avec le muralisme, s’intègre dans les galeries... Pour casser la fausse différence entre le tag moche et le street art joli.. Parce qu’on se sent dans un espace asceptisé face à un mur gris tout comme face à des murs consensuels et figuratifs.

Quand je suis arrivé à Grenoble ce qui m’a touché c’est faire le tour de la rocade retournée par les OWR’S, les NAV/TNR, par les VMK, par les FLY, par SOX, par les AS, par FONK même si son style est dégueu, et aussi la fresque du bruit et de l’odeur de Sene2...
Et puis au fur et à mesure que j’évoluais dans cet espace urbain, je kiffais voir des nouveaux blases apparaître, gagner en style, gagner en prestance, avec Anos et Oras, avec les IZR, avec les SCH, avec Punx, avec Dersa, avec Stor VR6, AZE, Nerv.. Et toutes celles et ceux qui signaient pas, de St Bruno à la Fac qui transmettaient par les murs leurs vues politiques ou leur ivresse..
La vue de la vitre du tram, du train, du bus, de la voiture, c’était un accès à un musée d’art contemporain à ciel ouvert.. Que personne ne contrôle à part les artistes et les service d’effacement..

Le vandal fest c’est toute l’année. Et même si c’est les même lettres répétées des centaines de fois, ça reste un acte politique...

Le Film :
Première Partie : Un petit court métrage autour du travail d’Azyle, taggueur vandale du métro parisien, entre punition et saturation...

Le Documentaire : Writers, 20 ans de Graffiti à paris
Un portrait chronologique des pionniers du graffiti à Paris. En 1983, ils avaient entre 14 et 18 ans. Ils écrivaient leurs noms sur les murs de la ville, inspirés par le nouveau phénomène qui faisait rage à New York, tout en développant d’emblée leur identité propre. On les appelle les Writers. Réalisé par Marc-Aurèle Vecchione.
Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=TqKIT3h_QQ8

Le Lieu : Ahwahnee est un lieu qui appartient à la mairie de Grenoble. Il été laissé à l’abandon pendant presque 30 ans, mais, en 2016, un collectif de squatteureuses a décidé d’y habiter.
Il y a une salle de spectacle/sport, une salle de lecture/atelier et une salle de répétition, ainsi qu’une bibliothèque et une zone de gratuité. Il y a également des espaces réservés à la vie quotidienne des habitant.e.s et du collectif. Le collectif anime ponctuellement des activités culturelles, des festivals, des séminaires, et des ateliers de partage de savoirs-faire. Les activités se déroulent à prix libre pour les rendre accessibles à tou.te.s.
Si vous aimeriez nous rendre visite, participer à la vie du lieu, ou, éventuellement, proposer une animation, n’hésitez pas à venir faire notre connaissance !

106 Rue des alliés - Grenoble
monokeros[at]riseup.net

Ahwahnee
mercredi 9 octobre

Atelier d’initiation au chiffrement

19h00 - 21h00

Un atelier pour apprendre à chiffrer ses mails : explications, installation des outils puis échange de mails chiffrés entre les participants.

Les ateliers ont lieu à Antigone, 22 rue des Violettes, 38 000 Grenoble les 2° mercredi du mois à 19h.

Il n’y a pas d’inscription à faire, il suffit de venir avec son ordinateur et une ou deux personnes avec lesquelles vous souhaitez commencer à chiffrer vos mails.

Antigone
jeudi 10 octobre
vendredi 11 octobre
lundi 14 octobre

Le RIC c’est parti

Toute la journée 15 octobre
au patio, en bas des montés d’Arlequin

[Ahwahnee] Projection de Filles du Feu

19h00 - 22h00

Le 14/10/2019 Projection du film "Filles du feu" de Stéphane Breton :
A partir de 19h : repas vegan
20h30 : projection
Prix libre

Le Film Documentaire :
Elles ont à peine vingt ans et affrontent l’État islamique au Kurdistan syrien. Dans cette région du monde où l’homme marche devant et la femme derrière, ​le fait qu’elles ​aient pris les armes​ ​aux côtés de leurs frères ​revêt une signification​ extraordinaire. D’ailleurs, nous les connaissons déjà ; leurs foulards de couleur, leur calme et leur courage ont fait le tour du monde. A contrepied des reportages de guerre, le réalisateur à filmé leur quotidien​ dans un monde en ruine, l’attente et la fraternité, les veillées d’armes autour du souvenir des disparus​.​
Ce sont les combattantes kurdes, les Filles du feu.
Bande Annonce :
https://www.youtube.com/watch?v=tossgE7SNW8

Le Lieu : Ahwahnee est un lieu qui appartient à la mairie de Grenoble. Il été laissé à l’abandon pendant presque 30 ans, mais, en 2016, un collectif de squatteureuses a décidé d’y habiter.
Il y a une salle de spectacle/sport, une salle de lecture/atelier et une salle de répétition, ainsi qu’une bibliothèque et une zone de gratuité. Il y a également des espaces réservés à la vie quotidienne des habitant.e.s et du collectif. Le collectif anime ponctuellement des activités culturelles, des festivals, des séminaires, et des ateliers de partage de savoirs-faire. Les activités se déroulent à prix libre pour les rendre accessibles à tou.te.s.
Si vous aimeriez nous rendre visite, participer à la vie du lieu, ou, éventuellement, proposer une animation, n’hésitez pas à venir faire notre connaissance !

106 Rue des alliés - Grenoble
monokeros[at]riseup.net

Ahwahnee
mardi 15 octobre

Parloirs Libres sur Radio Campus 90.8 FM

19h00 - 20h00

Vous pouvez nous appeler, envoyer un message par sms ou via facebook en direct le mardi de 19h à 20h. Et, tout au long de la semaine, nous laisser des messages vocaux ou nous écrire. Ils seront diffusés à l’émission suivante. L’émission s’écoute sur Radio Campus 90.8 FM ou en ligne sur https://campusgrenoble.org, radio locale qui couvre la Maison d’arrêt de Varces, ainsi que le centre de semi-liberté de Grenoble. Alors n’attend plus pour laisser un message à quelqu’un.e, de solidarité, une dédicace... appelle nous au 07.82.02.67.00

Parloirs Libres est une émission de radio :

- pour briser l’isolement des personnes détenues.

- pour continuer les liens et la solidarité entre l’intérieur et l’extérieur,

- pour contourner les murs toujours plus hauts et les prisons toujours plus sécurisées,

- pour avoir d’autres moments de communication, entre les proches et les personnes détenues, que les parloirs donnés au compte-goutte et au « bon vouloir » de l’administration pénitentiaire.

Les podcasts sont disponibles sur ivoox ou sur notre Facebook

Radio Campus 90.8

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org