Ça soulève du lourd

Infos Locales

Non aux expulsions ! Non aux coupures d’énergie !

L’ Assemblée des locataires, mal logé.es, sans logement appelle à un rassemblement ce mercredi 15 novembre à 10h à Europole.
A Grenoble et aux alentours, des milliers de personnes restent sans logement et sans hébergement. Cela concerne des femmes, des hommes, des mineurs, et des enfants en bas âge. A cela s’ajoute 7000 foyers en précarité énergétique à Grenoble. Cette année 16000 rendez-vous pour précarité énergétique ont eu lieu auprès de GEG.

Analyses

Pinkwashing israëlien et résistance queer en Palestine

Plusieurs évènements ont lieu ce mois-ci à la Baf (centre social autogéré à Grenoble) autour du pinkwashing et de l’homonationalisme. C’est une bonne occasion pour diffuser la position des queers palestiniens contre le pinkwashing d’Israël. Contre l’appartheid et la colonisation, les queers palestiniens appellent entre autre à renforcer le mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions).

Infos Locales Travail / Précarité

NON à l’immense plan social sur les contrats aidés !

Août 2017 : 149 000 emplois en CAE, CUI, CIE, Contrats d’avenir supprimés en 2017 + Septembre 2017 : 110 000 supprimés en 2018 = 260 000 emplois supprimés sur 2017-2018 = Des milliers d’activités et d’actions supprimés au détriment de toutes et tous !
Appel à la manifestation "Contrats aidés : Nous ne sommes pas jetables !" le 10 novembre 14h Félix Poulat à Grenoble !

Infos Locales Quartiers Populaires

Non à la démolition du 10 - 20 !!

Après avoir demandé une prise de parole pour protester contre la démolition du 20 au conseil municipal grenoblois de lundi soir, l’association des résidents du 10/20 s’est vu refuser la prise de parole sous des motifs fallacieux - le projet n’est pas encore décidé, ce n’est pas à l’ordre du jour du conseil municipal, voyez avec le conseil citoyen indépendant. Remontés, les locataires appellent à amplifier le rassemblement devant la mairie pour le conseil municipal ce lundi 6 novembre, afin de se faire entendre tout de
même par les élus, les journalistes et le public.

Infos Locales Logement

Un premier compte-rendu rapide du saccage d’Ahwahnee par la police, accompagné d’une quinzaine d’interpellations

C’est l’hiver : le meilleur moment qu’ont choisi GEG (Gaz Électricité de Grenoble) et la mairie de Grenoble, qui ose encore prétendre mener une politique de « gauche », pour couper l’électricité au squat d’Ahwahnee, au 106 rue des Alliés. Une maison vide depuis plus de vingt ans, sur laquelle il n’y a pas le moindre début de projet, qui appartient à la mairie de Grenoble, déjà occupée à deux reprises, et à chaque fois expulsée par la mairie sous le règne de Michel Destot. Le texte qui suit est la narration de ce qui a pu être observé de cette opération depuis la rue des Alliés, ce lundi 30 octobre 2017.

Infos Locales Logement

Mort de Rue - Une fleur contre l’oubli

Le collectif grenoblois Mort De Rue organise un nettoyage collectif du carré commun au cimetière du Grand Sablon le jeudi 19 octobre à 9h30, et un rassemblement de recueillement en hommage aux morts de la rue le 1er novembre à 15h.

Analyses Justice / Police / Médias

Violences policières, les situer pour mieux y résister

Table ronde avec Ardashir, Baqer, Barnard, Houssam, Julie & Olivier
violences policières, les situer pour mieux y résister
La police étant censée incarner à l’intérieur d’une société le monopole de la violence légitime, il ne saurait exister de police sans violence, légitime ou non. Mais personne ne peut avoir le dernier mot sur « les » violences policières depuis sa seule expérience propre. Qu’est-ce qui a changé depuis l’instauration de l’état d’urgence ? L’intensité, les cibles, les techniques de répression, l’articulation avec l’institution judiciaire ? L’autonomisation croissante du corps policier ou de nouvelles consignes politiques ? Et qu’est-ce qui n’a pas changé ? Nul ne peut en être assuré individuellement. Du même coup, nul ne peut connaître non plus d’avance les meilleurs moyens et les meilleures stratégies pour y résister. Avant donc de pouvoir en parler, il faut pouvoir s’en parler, écouter comment toutes celles et ceux qui les subissent, y résistent, voire les provoquent, depuis les dernières manifestations contre la loi travail ou depuis bien plus longtemps, épisodiquement ou quotidiennement, peuvent partager un savoir et des formes de luttes à la fois toujours communs et toujours particuliers. Les violences policières émergent d’une expérience collective qui ne peut d’abord s’éclairer que par une intelligence collective. C’est pourquoi nous avons voulu écouter débattre avec nous et entre eux des acteurs très différents : des militants et des réfugiés, des racisés et des blancs, des hommes et des femmes, dont le point commun est d’abord d’avoir expérimenté dans leurs corps ces formes de violence. En particulier, nous avons invité à participer à cette table ronde Barnard et Julie, membres du MILI (Mouvement Inter Luttes Indépendant) ; Houssam, membre de La Chapelle Debout !, collectif solidaire des migrant.es à Paris ; Ardashir, membre du même collectif et originaire d’Iran ; Baqer, migrant venant d’Afghanistan et Olivier, militant à la CGT.

Infos Globales Quartiers Populaires

Quartiers Populaires et institution policière : une humiliation raciste et sexiste atmosphérique

Dans le contexte de la médiatisation de la répression suite à l’histoire du quai Valmy, on peut lire un article de Saïd Bouamama après la médiatisation du viol de Théo, qui rappelle l’omniprésence de l’humiliation, des violences et de l’impunité policière dans les quartiers populaires, où faut-il le rappeler les détentions provisoires, les assassinats par les flics et les non-lieux et acquitements suite à des violences policières sont des pratiques constantes. Le texte questionne aussi les traitements médiatiques qui mettent en exception les victimes et les faits pour mieux passer sous silence des logiques institutionnelles et systémiques.

Infos Globales Anti colonialisme / Anti impérialisme

[Annulé]Gala de boxe et soirée "Soul Train" en soutien a Georges Ibrahim Abdallah, Lyon

Qui est Georges Ibrahim Abdallah ?
c’est un résistant libanais qui s’est, avec ses camarades de lutte, soulevé contre la machine coloniale et contre la hagra impérialiste. Il s’est battu pour la liberté de son peuple suite à l’agression sioniste du Liban. Habité par des idéaux de Justice et d’Égalité, il a pris les armes pour ne plus avoir à recevoir les coups de L’ oppresseur. Il est arrêté à Lyon le 24 octobre 1984 et condamné en 1987 à perpétuité pour complicité dans des actes de résistance revendiqués par les Fractions armées révolutionnaires libanaises, alors que son pays, le Liban, subissait l’invasion israélienne.

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org