Histoire d’une révolution manquée : l’Espagne de 1936-1938.

Myrtille, du groupe d’affinité des giménologues, vient nous présenter le dernier volume de sa trilogie sur Les chemins du communisme libertaire en Espagne. 1868-1937.

Cette soirée du 24 Janvier 2020 constituera la suite de la conférence giménologique qui eut lieu à Antigone le 21 octobre 2017 dans le cadre des rencontres du collectif « Ecran Total », intitulée : « Critique du travail et du salariat à travers le processus révolutionnaire espagnol des années trente ».

Le 20 juillet 1936 le coup d’État échoue dans une partie de l’Espagne du fait de la résistance de la population qui s’adonne aussitôt à la dépossession des possédants. En Catalogne l’État est à terre, les plus grands patrons et propriétaires ont fui. Le mouvement ouvrier le plus radical et le mieux armé du camp républicain se retrouve maître de la situation. Pour autant, les leaders de la CNT-FAI n’appellent pas à la mise en route du communisme libertaire. Ils vont « collectiviser » le secteur productif sous l’égide de l’État non aboli, maintenir le salariat et inciter la classe ouvrière à s’adapter à l’organisation scientifique du travail.

Simultanément, une partie de la militancia et de la base du mouvement s’engage dans une sortie plus radicale du capitalisme, notamment en Aragon. Cette « minorité nombreuse, active, puissante, guidée par un idéal […] continuait à travers l’histoire une lutte commencée au temps de Bakounine et de la Première Internationale » (G. Leval).

En nous plongeant dans la période décisive de la révolution espagnole, entre 1936 et 1939, l’auteure dresse un tableau historique de cette époque qui permet de comprendre les raisons de l’échec de la révolution sociale libertaire.

Si les partis bourgeois, staliniens et la menace fasciste représentèrent autant d’entraves à son aboutissement, au cœur même du mouvement anarcho-syndicaliste, la tendance productiviste et industrialiste a saboté la sortie radicale du capitalisme que de nombreux militants et affiliés de la CNT-FAI s’activaient à mener.

Ouverture de la bibliothèque dès 18h30 / repas prix libre, 20h – 22h Présentation

vendredi 24 janvier 2020

Derniers articles de la thématique « Autres » :

Histoire d’une révolution manquée : l’Espagne de 1936-1938.

Myrtille, du groupe d’affinité des giménologues, vient nous présenter le dernier volume de sa trilogie sur Les chemins du communisme libertaire en Espagne. 1868-1937. Cette soirée du 24 Janvier 2020 constituera la suite de la conférence giménologique qui eut lieu à Antigone le 21 octobre 2017 dans...

> Tous les articles "Autres"

Derniers articles de la thématique « Anti capitalisme » :

Procès en appel de Stéphane et Tom à Grenoble

Le 6 février 2020 à 14 h aura lieu à Grenoble le procès en appel de Stéphane et Tom, jugés en première instance à Valence en janvier 2019. Un rassemblement de soutien aura lieu devant la cour d’appel de Grenoble le 6 février

Une compilation d’éléments d’analyses sur les retraites

Le mouvement social en cours va bien au-delà du rejet de la réforme des retraites. Ce n’est pas une lutte menée par quelques privilégié.e.s des régimes spéciaux de retraites, par quelques récalcitrant.e.s qui n’acceptent pas les évolutions nécessaires dûes aux changements démographiques. Non, ce mouvement...

> Tous les articles "Anti capitalisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org