Emission de radio : CRAAP : "10 mai et les luttes des esclaves"

Audioblogs | ARTE Radio
Depuis 1848, la France a aboli l’esclavage sous l’action de l’abolitionniste Victor Schoelcher. On remarque que l’on parle souvent des actes abolitionnistes et que l’on tait constamment les révoltes des esclaves, quid de la révolte en Haïti ? Pourquoi cette histoire ne s’inscrit pas dans le récit national, que retiennent vraiment les collégien.nes et les lycéen.nes de France de cette histoire, comment sont invisibilisé.e.s les Noir.e.s de France ?
Avons-nous vraiment conscience de l’importance du 10 mai, d’ailleurs lorsque l’on interview des passant.e.s au parc de la tête d’or, voilà ce que l’on entend...

Vous pourrez aussi entendre l’émission du 3 juillet à 20h_21h d’un camarade sur : Le visa Balladur et l’île comorienne de Mayotte A écouter aussi sur radio Canut https://www.radiocanut.org/index.php/canut-en-direct

Mayotte, 2018. Un mouvement social se produit avec des revendications pour avoir les mêmes droits que les autres départements français puisque Mayotte est devenu un département français en 2011 : semaine de35heures, même SMIC, même prestations sociales (pour l’instant le RSA est à 50% de celui de la métropole),...
Une autre revendication : une lutte contre l’immigration illégale et l’insécurité imputée aux "clandestins".
Dans le même temps, comme en 2013 et en 2016, une chasse aux Comorien-nes, les soi-disants clandestins, s’organise. On leur demande de se rendre d’elleux-même à la gendarmerie, sinon illes seront emmené-es de force par des groupes de citoyen-nes qui mettront à sac et détruiront leurs cabanes.

Mayotte est une des quatre îles des Comores. Comment les Comorien-nes sont devenu-es clandestins chez elleux ? La réponse se trouve dans l’histoire coloniale qui lie Mayotte à la France. Et on vous propose d’écouter un morceau de cette histoire coloniale racontée par Saïd Ahmed Saïd Mohamed Jaffar dit Guigui, militant à Survie et militant pour l’autodétermination des peuples des Comores et
animateur à Radio Galère à Marseille. Il nous parle de l’histoire de Mayotte et du visa Balladur, c’était en mars 2016 à Marseille, pendant la semaine contre le racisme et colonialisme.

Bonne écoute
Les CRAAP’s

Documents associés à l'article :

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Compilation d’articles au sujet de l’actuelle vague d’islamophobie

J’écris pour témoigner de la peur que je ressens. J’ai peur pour mes proches musulmans ou qu’on suppose musulmans, qui peuvent être insultés, violentés, agressés par n’importe qui dans la rue. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme. J’ai encore plus peur de ce que peut faire la police, dans ce...

Communiqué de Lyonanticra

« Parce que nous on est là, on est dans la réalité du virus, le virus il circule, on est la dedans et personne ne nous aide, personne ne fait rien pour nous aider ». Témoignage de D. enfermé au CRA de Lyon Saint-Exupéry (10.11.2020)

Punition collective, maccarthysme et préparation de l’opinion aux sacrifices

Extrait de l’article relayé du site bouamamas. Il y a l’horreur, l’émotion qu’elle suscite et l’instrumentalisation de celle-ci. Ces trois dimensions de l’actualité sont aisément et en permanence confondues dans le tsunami idéologique qui a déferlé dans nos médias jusqu’à donner la nausée. Communicants,...

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Emission radio "A nos mort.e.s"

Le 31 octobre 2020, à l’occasion de Samhain, un moment suspendu entre la vie et la mort, entre le jour et la nuit, nous avons voulu célébrer nos mort-es à la Pigeonne, le squat queer féministe antiraciste de Strasbourg. Iels n’auront pas notre tristesse. Transformons nos deuils en force et nos rages...

violence raciste de la police - témoignage

Témoignage de J, qui a subi une altercation d’une heure avec la police municipale de Grenoble pour un contrôle au faciès, fait qui révèle une fois de plus la violence et l’islamophobie ambiante.

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org