Emission de radio : CRAAP : "10 mai et les luttes des esclaves"

Audioblogs | ARTE Radio
Depuis 1848, la France a aboli l’esclavage sous l’action de l’abolitionniste Victor Schoelcher. On remarque que l’on parle souvent des actes abolitionnistes et que l’on tait constamment les révoltes des esclaves, quid de la révolte en Haïti ? Pourquoi cette histoire ne s’inscrit pas dans le récit national, que retiennent vraiment les collégien.nes et les lycéen.nes de France de cette histoire, comment sont invisibilisé.e.s les Noir.e.s de France ?
Avons-nous vraiment conscience de l’importance du 10 mai, d’ailleurs lorsque l’on interview des passant.e.s au parc de la tête d’or, voilà ce que l’on entend...

Vous pourrez aussi entendre l’émission du 3 juillet à 20h_21h d’un camarade sur : Le visa Balladur et l’île comorienne de Mayotte A écouter aussi sur radio Canut https://www.radiocanut.org/index.php/canut-en-direct

Mayotte, 2018. Un mouvement social se produit avec des revendications pour avoir les mêmes droits que les autres départements français puisque Mayotte est devenu un département français en 2011 : semaine de35heures, même SMIC, même prestations sociales (pour l’instant le RSA est à 50% de celui de la métropole),...
Une autre revendication : une lutte contre l’immigration illégale et l’insécurité imputée aux "clandestins".
Dans le même temps, comme en 2013 et en 2016, une chasse aux Comorien-nes, les soi-disants clandestins, s’organise. On leur demande de se rendre d’elleux-même à la gendarmerie, sinon illes seront emmené-es de force par des groupes de citoyen-nes qui mettront à sac et détruiront leurs cabanes.

Mayotte est une des quatre îles des Comores. Comment les Comorien-nes sont devenu-es clandestins chez elleux ? La réponse se trouve dans l’histoire coloniale qui lie Mayotte à la France. Et on vous propose d’écouter un morceau de cette histoire coloniale racontée par Saïd Ahmed Saïd Mohamed Jaffar dit Guigui, militant à Survie et militant pour l’autodétermination des peuples des Comores et
animateur à Radio Galère à Marseille. Il nous parle de l’histoire de Mayotte et du visa Balladur, c’était en mars 2016 à Marseille, pendant la semaine contre le racisme et colonialisme.

Bonne écoute
Les CRAAP’s

Documents associés à l'article :

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Revue de presse contre les frontières !

Comme chaque 1er mardi du mois on se retrouve de 18h à 20h au local autogéré (7 rue Pierre Dupont 38000 Grenoble), pour décrypter l’actualité des politiques anti-migratoires, relayer les luttes locales et internationales contre cette mécanique, partager nos points de vue et se donner des outils pour...

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Business is business : à Grenoble, les frontières ont des adresses

Quand des personnes exilées se font refouler, traquer, tuer, en tentant de fuir les guerres et la misère, d’autres en profitent pour se faire des gros sous. Cette nuit, il y a eu une campagne d’affichage massive à Grenoble et son agglomération (banderoles, affiches … ). Le but est de dénoncer...

Journal Mur-Mures Juillet - Août 2018

Ce mois-ci dans Mur-mures aux frontières, 4 articles sur : Le business fait par les multinationales de l’armement autours du contrôle des frontières Renforcement de Frontex (Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes) Passamontagna (camping itinérant contre les frontières)...

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org