Publier

Rassemblement de soutiens devant le tribunal judiciaire à 13h vendredi 05/05

Rassemblement de soutiens devant le tribunal judiciaire à 13h vendredi 05/05


Vendredi après-midi, deux camarades passent en comparution immédiate suite aux évènements du premier mai. Face à la répression, ne les laissons pas seuls, venons nombreux.ses les soutenir au moment de leur audience à 13 heures au tribunal judiciaire.

Le 1er mai, en fin de manifestation, un cortège s’est détaché de l’anneau de vitesse pour s’engager dans le parc Paul Mistral. La police à très rapidement réagit en gazant abondamment les manifestant.es qui se sont repliés avant de tenter une autre route pour sortir du parc.
Oubliant qu’ils n’étaient pas CRS, 6 ou 7 agents de la BAC ont alors décidé de bloquer le cortège sans attendre de renforts, mais, à leur grande surprise, ils on fait face à plus de détermination que d’habitude. Refusant de reculer face aux grenades jetées par la BAC, les manifestant.es ont décidé d’avancer rapidement en direction de la police qui, prise de panique s’est enfuie en courant.
Très rapidement, des policiers de la CDI sont arrivées en renfort de leurs collègues. Bondissant hors de leurs véhicule, ils se ruent sur les manifestant.es, et accompagnés de la BAC, leurs lancent des grenades et chargent les deux banderoles pour distribuer de nombreux coups en se concentrant de manière délibérée sur les têtes. Résultat, 6 personnes particulièrement blessées (sutures et traumas crâniens légers à la clé, de nombreuses traces de coups et une blessure à la jambe) ainsi qu’un camarade arrêté, a priori au hasard. Une deuxième personne sera arrêtée plus tard dans l’après-midi au niveau du carrefour de l’Aigle pour un motif obscur.

Les deux camarades sont placés en garde à vue pour violence sur personne dépositaire de l’autorité publique et rébellion. Au bout des 24 premières heure, la garde à vue a été prolongée.

Pendant ce temps, la couverture médiatique a fait la part belle aux témoignages de policiers et à la version de leur hiérarchie dans la plus pure tradition du journalisme de préfecture : déplorant un blessé par jet de projectile et un blessé par maladresse (autrement présenté, disons le), et s’étant héroïquement défendus contre une horde d’affreux black blocs visant à mettre à bas la république et « casser du flic », les forces de l’ordre auraient tout de même réussit à arrêter exactement les deux auteurs de violence dans la cohue.

Mercredi soir, plus de deux jours après leur arrestation, les deux interpellés ont été placés en détention provisoire à Varces par le Juge des Libertés et de la Détention en attendant leur procès en comparution immédiate vendredi.
Cette décision, surprenantes aux vu des excellentes garanties de représentation des deux camarades à été ridiculement motivée par le refus d’une des deux personne de donner son nom au début de la garde à vue et surtout à la présence d’un rassemblement de soutien devant le tribunal, ce qui laisserait penser à la possibilité d’un "risque de réitération des faits" d’ici le procès.

Au delà du drame individuel que ces deux placements en détention représentent pour les deux camarades et leurs proches, cette décision du JLD est une menace pour tout le mouvement social et à la solidarité collective que nous mettons en place. Le message est clairs « si vous continuez à venir chanter des slogans et manger des gâteaux devant le tribunal, on mettra vos amis en prisons ».
Les rassemblement de soutiens devant le tribunal ont toujours fait parti du répertoire des luttes. Avec cette décision, la justice fait tomber son masque, il n’y a pas besoin de vraie raison pour punir celles et ceux qui menacent l’ordre établi.

Nous ne nous laisserons pas intimider. Rassemblons nous encore plus nombreux.ses ce vendredi à partir de 13h pour soutenir nos deux camarades au moment de leur procès.

vendredi 5 mai 2023

Derniers articles de la thématique « Prison / Enfermements » :

Semaine pour la Palestine

Semaine en soutien à la cause Palestinienne, avec au programme : tables rondes, ateliers cultinaires et artistiques, animations pour enfants, expositions photos, randonnée, projection cinématographiques

> Tous les articles "Prison / Enfermements"

Derniers articles de la thématique « Justice / Police » :

> Tous les articles "Justice / Police"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org