Quinzaine de l’exil : 17 évènements

À l’heure où le président remonte dans l’estime nationale en embrassant le front noir des joueurs de l’équipe de France,
À l’heure où l’on s’émeut chaque année de nos héro·ïne·s de la résistance cachant des juifs,
À l’heure où l’on place et maintient des présidents corrompus et liberticides dans les anciennes colonies françaises,
À l’heure où notre histoire coloniale est encore taboue,
À l’heure où l’État français, drapé dans ses discours sur les droits de l’homme, fait passer de nouvelles lois rendant impossible et invisible l’asile en France, et poursuit avec acharnement celles et ceux qui aident d’autres humains à simplement survivre,
À l’heure où, Bolloré et consort s’accaparent les marchés de la Guinée, de la République Centre Africaine, du Niger et où l’Europe donne des milliards à la Libye pour qu’elle construise des camps afin d’empêcher les femmes, les hommes et les enfants de traverser la méditerranée,
Tout va très vite.

Et ce n’est ni une question économique, ni une question démographique, ni une question géographique, ni..... C’est un projet politique. Ils sont en train de consolider les frontières, de les rendre doubles, triples, épaisses, de rendre les routes sinueuses, impraticables, mortelles et de nous faire croire que nous sommes différent·e·s, qu’il y a d’un côté « eux » et de l’autre « nous », que de les accueillir mettrait en danger notre civilisation.

Cela se passe aujourd’hui, maintenant, chaque jour un peu plus.

Alors, organiser une quinzaine cet automne, c’est se donner du temps, au milieu des urgences, des défaites et des victoires quotidiennes, pour penser et concrètement organiser la suite, les mois qui arrivent ; c’est se poser collectivement la question de quel monde nous voulons et traduire en actes les réponses ; c’est se rencontrer, créer des liens, pour ne pas crever de sidération devant la réalité (ensemble nous sommes un être à nombreuses épaules, nous pouvons partager la peur, les attaques, le courage, les colères, les joies...).

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

Journal Mur-Mures Février 2019

Ce mois_ci dans mur-mures : un article sur l’enfermement des personnes étrangères en allemagne et au danemark un article sur la nouvelle loi répressive italienne, le "décret salvini", contre les personnes éxilées un article sur les manifestations et révoltes au soudan contre la politique d’omar...

Taminou retrouvé mort à Val-des-Prés : une fois de plus la frontière tue

Jeudi 7 février vers 3h du matin, Taminou, un jeune togolais de 28 ans est retrouvé mort au bord de la route qui relie le col de Montgenèvre à la ville de Briançon. Cette mort n’est pas la première à la frontière franco-italienne briançonnaise, qui à déjà vu disparaître 4 personnes depuis...

Les données sur les mineurs isolés bientôt partagées sur toute la France

L’Isère, le Bas-Rhin, l’Essonne et l’Indre-et-Loire vont adopter le grand fichier biométrique recensant les données d’identité des migrants mineurs ayant déposé une demande de reconnaissance de minorité auprès des services de protection de l’enfance. Avec l’application de cette mesure, un refus de...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org