Marche pour Gaza

Vendredi 18 mai à 18h place Félix Poulat, une Marche s’organise pour dénoncer les massacres à Gaza, commémorer les 70 ans de la Nakba et exiger le droit au retour de tous les réfugiés palestiniens.

Voici le texte d’appel à mobilisation :

"Le 15 mai marquera en Palestine la commémoration des 70 ans de la Nakba. La Nakba, qui signifie catastrophe en arabe, renvoie à la période de fin 1947 à 1949 qui a vu l’expulsion de 750 000 Palestiniens du territoire qui deviendra l’État d’Israël.

Soixante dix ans après la Nakba, processus délibéré et planifié d’expulsion des Palestiniens de leurs villes, de leurs villages, de leurs terres rien n’est réglé pour le peuple palestinien. L’État d’Israël continue à nier ses droits et refuse toujours à ces réfugiés le droit au retour sur leur terre natale reconnu par la résolution 194 de l’ONU.
Il poursuit méthodiquement sa politique de dépossession, de colonisation et d’occupation, ainsi que le maintien de la Bande de Gaza sous un blocus illégal et inhumain.

Par les "marches du retour" qui ont commencé à Gaza le 30 mars, le peuple palestinien ne fait qu’affirmer son existence et sa volonté de voir ses droits enfin reconnus. Il a fait le choix de la résistance pacifique et non armée, et revendique notamment la levée du blocus de Gaza et le droit au retour des réfugiés palestiniens défini par la résolution 194 de l’ONU.

Depuis le 30 mars cette population qui manifeste tous les vendredis se heurte à une répression féroce de l’armée israélienne. À ces manifestations pacifiques, elle oppose des tirs à balles réelles faisant des dizaines de morts et des milliers de blessés dont un grand nombre resteront handicapés à vie : ce sont des crimes de guerre qui sont ainsi commis, de sang-froid, par l’État d’Israël. Un rapport de Médecins sans frontière alerte sur l’usage d’armes particulièrement mutilantes.

À ce jour, ce sont plus de 50 Palestiniens qui ont été tués depuis le 30 mars (dont plus de 40 pendant les manifestations), plus de 3000 ont été blessés dont 569 enfants, 108 femmes et 226 journalistes.

À l’occasion du 15 mai, la journée de commémoration de la Nakba, et devant la provocation des États-Unis qui vont inaugurer le 14 mai leur ambassade déplacée à Jérusalem, les manifestations palestiniennes vont encore s’intensifier. Il faut arrêter le gouvernement israélien qui a jusqu’à présent profité d’une impunité totale.

C’est dans ce contexte que nous commémorerons la Nakba et que nous apportons tout notre soutien et notre solidarité au peuple palestinien qui ne demande rien d’autre que l’application du droit international et des droits humains et qui est une fois de plus victime de la répression féroce."

À l’initiative de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et du Collectif isérois pour la Palestine : Association Dauphinoise pour l’Amitié Franco-Libanaise, cercle juif pour une paix juste, CCFD-terre solidaire, CIIP, les Femmes en noir, Ensemble Isère,
EELV Isère, Iran Solidarité, LIFPL, Maroc solidarités Citoyennes, Mouvement de la paix, Nil-Isère, NPA, SGAP, Union Juive Française pour la Paix

Avec le soutien de : ATTAC, CADTM, CGT, Comité BDS France de Grenoble, MRAP, PCOF, PRCF, Solidaires…

À 18h

Place Félix Poulat
Grenoble

vendredi 18 mai 2018

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Réunion de la coordination contre les frontières

Prochaine réunion coordination contre les frontières : le mardi 25 septembre à 18h devant la Galerie des amphis 77 Rue des Universités, 38400 Saint-Martin-d’Hères (tram C : Condillac ou Bibliothèque universitaire) Next anti-border coordination meeting : Tuesday, september 25 at 18h in front of the...

Niger : militarisation des frontières et étouffement de la société civile

Relayé de la liste migreurop par emmanuel B.La militarisation de la région d’Agadez est telle qu’il n’est plus possible de venir y débattre des conséquences de la politique anti-migratoire menée par l’Etat nigerien en lien étroit avec ses financeurs européens ou étatsuniens et avec le soutien de l’OIM ....

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org