Les amazones de la terrreur

Mercredi 31 mai 20h à Antigone (22 rue des violettes Grenoble)
Conférence - rencontre autour du livre "Les amazones de la terreur" en présence de l’auteure Fanny BUGNON, Maîtresse de conférences en histoire / études de genre. Université de Rennes 2.

"Un terroriste sur deux est une femme" s’inquiète-t-on dans les années 1970 et 1980. Synonyme de réactivation de la violence politique dans les démocraties occidentales, cette période signe la résurgence des actes violents et collectifs motivés par des raisons politiques avec la présence remarquable et remarquée de femmes. Surnommées par les médias les "amazones de la terreur", les militantes d’organisations révolutionnaires armées comme la Fraction armée rouge (RAF) en Allemagne ou Action directe en France apparaissent comme une énigme sociale. Tour à tour décrites comme des furies, des sorcières, des pasionarias, ou encore des amoureuses manipulées par des hommes pygmalions, elles sont confrontées à une hypertrophie du regard et à une mise en abîme où histoire et mythes se rencontrent. La violence politique des femmes se heurte en somme aux "silences de l’histoire" (Michelle Perrot), aux normes et aux imaginaires sociaux, dans une période marquée par la deuxième vague féministe. Perçues comme des symboles d’un désordre social et sexué, les "femmes terroristes" sont ainsi confrontées à la classique négation de la capacité des femmes à être violentes, à la disqualification politique de leur action et à l’amalgame entre féminisme et terrorisme, éclairant ainsi la construction contemporaine et sexuée du militantisme violent.

Prix libre - ouverture dès 18h30

mercredi 31 mai 2017

Les amazones de la terrreur

20h00 - 23h00

Mercredi 31 mai 20h à Antigone (22 rue des violettes Grenoble)
Conférence - rencontre autour du livre "Les amazones de la terreur" en présence de l’auteure Fanny BUGNON, Maîtresse de conférences en histoire / études de genre. Université de Rennes 2.

"Un terroriste sur deux est une femme" s’inquiète-t-on dans les années 1970 et 1980. Synonyme de réactivation de la violence politique dans les démocraties occidentales, cette période signe la résurgence des actes violents et collectifs motivés par des raisons politiques avec la présence remarquable et remarquée de femmes. Surnommées par les médias les "amazones de la terreur", les militantes d’organisations révolutionnaires armées comme la Fraction armée rouge (RAF) en Allemagne ou Action directe en France apparaissent comme une énigme sociale. Tour à tour décrites comme des furies, des sorcières, des pasionarias, ou encore des amoureuses manipulées par des hommes pygmalions, elles sont confrontées à une hypertrophie du regard et à une mise en abîme où histoire et mythes se rencontrent. La violence politique des femmes se heurte en somme aux "silences de l’histoire" (Michelle Perrot), aux normes et aux imaginaires sociaux, dans une période marquée par la deuxième vague féministe. Perçues comme des symboles d’un désordre social et sexué, les "femmes terroristes" sont ainsi confrontées à la classique négation de la capacité des femmes à être violentes, à la disqualification politique de leur action et à l’amalgame entre féminisme et terrorisme, éclairant ainsi la construction contemporaine et sexuée du militantisme violent.

Prix libre - ouverture dès 18h30

Antigone

Derniers articles de la thématique « Féminismes/Genres/Sexualités » :

Journée de transformations en soutien à Radiorageuses

Salut à vous, Dimanche 22 avril, à partir de 13H à la BAF, nous aurons le printanier et incandescent plaisir de vous accueillir à un salon de thés échanges autour de tatouages, piercings, manucures et coiffures (ramenez vos flacons !)… à prix libre en soutien aux rencontres radiophoniques de la...

> Tous les articles "Féminismes/Genres/Sexualités"

Derniers articles de la thématique « Anti capitalisme » :

Appel pour la ZAD et son monde !

Ce mardi 17 avril, Journée Mondiale des Luttes Paysannes, nous appelons à des rassemblements devant les institutions agricoles dans toute la France en soutien au mouvement de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui a réussi à empêcher la construction d’un nouvel...

Forcalquier deuxième sommation

Nous appelons à amplifier les actions de soutien à la ZAD. Par ailleurs la ZAD n’est pas la seule lutte du moment. Les réformes actuelles ou récentes mènent à toujours plus d’individualisation, de compétition et de précarité.

Journée d’action lors de la venue de Nicolas Hulot à Grenoble

A l’occasion de la venue de Nicolas Hulot à Grenoble ce vendredi 13 avril, rassemblons-nous pour manifester notre soutien aux cheminot.te.s, à la ZAD, aux hydros, à toutes les personnes expulsées, aux étudiant.e.s, et toutes celles et ceux qui luttent contre Macron, Collomb et leur monde ! RDV à...

> Tous les articles "Anti capitalisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org