Publier

Le mois décolonial, cible de la propagande "vague bleue" en marche ; À SOUTENIR !

La propagande d’intimidation lancée il y a plusieurs mois contre tout mouvement d’émancipation ou de solidarité, désigné quasi systématiquement par l’incroyable invention fourre-tout d’Islamo-gauchisme, (relayée et martelée inlassablement en élément de langage via les personnalités et les médias dominants) n’aura échappé à personne.

Le message est clair : laisser filtrer un soutien aux personnes opprimées contre un système d’oppression qui nous conduit parallèlement dans le mur socio-climatique, expose, dans le meilleur des cas, au lynchage médiatique.

Sortir de la sidération, ne pas nous laisser intimider, continuer à produire, en face de cette incroyable campagne, d’autres récits que ceux expressément "autorisés", persister à faire entendre d’autres voix que la seule validée par le pouvoir, c’est aujourd’hui plus que jamais une urgence.

Puisque nous peinons à nous organiser face à cette offensive dotée de tous les moyens qui nous font défaut, la riposte pourrait consister à occuper le champs en soutenant systématiquement, vigoureusement et massivement les personnes et les projets quand elles se retrouvent dans la ligne de mire, alors même qu’elles font face et défendent l’humain, la liberté, l’égalité, l’émancipation. Comme c’est le cas de Rokhaya Diallo, comme c’est le cas cette semaine du "Mois Décolonial" qui osait l’outrecuidance de l’inviter, et de brandir l’épouvantable mot "Décolonial".

"il n’y a pas de racisme d’État dans notre pays", alors pas question de parler décolonisation, tenons nous-en aux mots valises qui permettent de conserver les dominations intactes. Cachez ce racisme que je ne saurai voir.

Repérer et soutenir systématiquement les cibles de l’offensive bleue macrine, ce n’est pas le choix qu’a fait pour l’instant la Mairie de Grenoble, en retirant son soutien, notamment financier, au projet, et ce à moins de 10 jours de l’évènement.

Aussi, pour se tenir, continuer de résister à l’autoritarisme qui nous tient en joue, et continuer à mettre à plat les mécanismes d’un système basé sur les dominations, cet événement a donc urgemment besoin de notre soutien massif et immédiat :

Retrouver ICI le programme de l’évènement,

Le SOUTENIR de toute urgence :

- en participant à sa cagnotte,

- et en la relayant massivement et sans relâche, ainsi que son programme, et son communiqué !

Derniers articles de la thématique « Quartiers Populaires » :

Resto Malap

Bienvenue au Resto Malap ! Il s’agit d’un repas congolais en soutien à des personnes sans papiers. L’évènement a lieu à partir de 19h à la Malaprise (30 rue Marbeuf à Grenoble) et il est mixte. Appelle au 0749876554 le jour même entre 14h et 16h pour réserver. Avec l’arrivée de l’été il y a de plus...

> Tous les articles "Quartiers Populaires"

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Projection sur le pillage des objets d’art en Afrique

Ce mardi contre la Françafrique, organisé par Survie Isère, va être consacré au pillage colonial des objets d’art en Afrique. Cette pratique ignoble dépossède les peuples d’une partie de leur culture, au profit des musées des pays riches (en 1er lieu en France) et des marchands-pillards...

Victoire ! "Mon corps, mon choix, et ferme ta gueule !"

Lundi 16 mai dans la soirée, Alliance Citoyenne et le syndicat des femmes musulmanes étaient présentes pour célébrer l’adoption de l’amendemement qui autorise le port du maillot couvrant et topless dans les piscines !

> Tous les articles "Anti racismes"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org