Le maire de Fontaine demande à l’EPFL d’expulser les Roms de Courtade

Appel au rassemblement le 05 décembre à 08h30 au Tribunal d’Instance de Grenoble, en soutien aux habitant.es du camp de Courtade (Fontaine) :

Comme vous le savez, une cinquantaine de Roms roumains vivent depuis 3 ans dans des cabanes sur un terrain dit Courtade à Fontaine, entre le parking de Géant Casino et le McDo. Ce terrain est dans le périmètre d’une future opération d’aménagement. Pour cette raison, il a été cédé à l’EPFL dont le rôle est justement d’en assurer le portage en attendant la réalisation du projet, laquelle est sans cesse différée. Les habitant.e.s de Courtade avaient eu l’assurance de ne pas être expulsé.e.s avant l’été 2019.

Depuis le début, un certain nombre d’associations, coordonnées par Roms action, accompagnent les habitant.e.s dans leurs difficultés matérielles (accès aux fluides, sanitaires, relation avec les pouvoirs publics, scolarisation) et les aident à envisager la suite (relogement, ressources,...).
Plusieurs personnes ont du reste pu trouver un logement et un travail.

Différents projets réalistes ont été élaborés en lien avec les collectivités tels que :
- projet de caravanes ;
- mise en place d’un comité de suivi entre représentants des habitant.e.s, des associations et des collectivités concernées.
Ces projets ont avorté faute de volonté de la part de la mairie et de l’EPFL

En septembre dernier, monsieur Trovero, maire de Fontaine, est revenu sur cette promesse et a demandé à l’EPFL d’expulser les habitant.e.s, en arguant de nuisances pour les riverains. De fait, l’EPFL a assigné les habitant.e.s et l’audience du tribunal de grande instance est fixée, après un premier report, au 5 décembre à 9 h.

Pour protester contre cette décision brutale et sans réel accompagnement social ni relogement, une vingtaine de militant.e.s solidaires et de soutiens, représentant plusieurs organisations, sont intervenu.e.s lundi 26 novembre lors du conseil municipal de Fontaine et ont lu les déclaration en pièces jointes.

En réponse, monsieur Trovero a dressé un tableau apocalyptique de la situation dans et autour de Courtade : vols, bagarres, bruit, saleté,incendie, prostitution, trafic de chiens, trafic de drogue, et même trafic d’armes... Il ne manquait au tableau que le trafic d’organes.
Ajoutons à cela la non destruction d’une chapelle - une cabane - considérée par lui comme établissement recevant du public ne respectant pas les normes.

Présentée ainsi, la situation ne pouvait que convaincre les conseillers et conseillères !

Il est toujours difficile de prouver qu’un événement n’a pas existé, mais les personnes qui connaissent bien le camp savent à quel point cette situation, présentée par le maire comme "factuelle", est soit très exagérée soit carrément mensongère, et il nous est possible de répondre à ces accusations et de témoigner si nécessaire.

Cette façon de colporter des rumeurs, de les exagérer, de les inventer, bref de hurler avec les loups, c’est déjà une attitude peu digne de sa fonction.
Mais que dire de désigner sans preuve, et collectivement, un groupe de Roms pour demander une sanction collective : l’expulsion.

Répondant à une remarque sur les droits des personnes, monsieur Trovero a du reste répondu : "Etant sur ce terrain sans droit ni titre, ils ne peuvent se réclamer du droit !"

Tout ceci se passe de commentaire.

Suite de la mobilisation mercredi 5 décembre à 8h30 devant le tribunal.

1e_intervention_conseil_municipal_fontaine
2e_intervention_conseil_municipal
lettre_ouverte_du_dal
mercredi 5 décembre 2018

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Les extrêmes-droites se rejoignent

L’article qui suit est une version modifiée de celui initialement publié le 24 mai. En effet, la première version contenait des formulations issues du discours dominant raciste et islamophobe dont nous regrettons l’usage. Nous tenons à nous excuser auprès des personnes qui ont été blessées par...

Introduction à l’ouvrage de Saïd Bouamama : « PLANTER du BLANC » :

Le référendum de novembre  2018 en Kanaky est venu rappeler que le colonialisme français était encore une réalité vivante. Le résultat, qui reflète l’état d’un rapport de forces à un moment donné, souligne que pour la grande majorité des Kanak, leur pays reste une colonie qu’il convient de libérer par...

exposé sur les politiques européennes anti-migratoire

Le 27 mai on refait l’exposé mis-en-scene sur les politiques européennes anti-migratoires "Guerres aux frontières, une bataille coloniale". C’est à l’IFTS (institut de formation des travailleurs sociaux), au 3 avenue Victor Hugo à Echirolles. C’est à...

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Logement » :

Rassemblement solidarité migrant.e.s

Nous devons être le plus nombreux.ses possible mercredi prochain 19 juin pour dénoncer une situation de plus en plus inacceptable : des dizaines de familles et de personnes à la rue ou sur le point d’y être jetées sans suivi social livrées à elles-mêmes sans ressources. Rassemblement pour interpeller...

En mémoire des morts de la rue

Chaque année partout en France, des personnes meurent dans la rue ou des conséquences d’une vie à la rue. A Grenoble aussi, chaque année, de nouveaux noms s’ajoutent à la liste. Le collectif grenoblois "Mort de Rue" invite à un rassemblement en leur...

> Tous les articles "Logement"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org