Le maire de Fontaine demande à l’EPFL d’expulser les Roms de Courtade

Appel au rassemblement le 05 décembre à 08h30 au Tribunal d’Instance de Grenoble, en soutien aux habitant.es du camp de Courtade (Fontaine) :

Comme vous le savez, une cinquantaine de Roms roumains vivent depuis 3 ans dans des cabanes sur un terrain dit Courtade à Fontaine, entre le parking de Géant Casino et le McDo. Ce terrain est dans le périmètre d’une future opération d’aménagement. Pour cette raison, il a été cédé à l’EPFL dont le rôle est justement d’en assurer le portage en attendant la réalisation du projet, laquelle est sans cesse différée. Les habitant.e.s de Courtade avaient eu l’assurance de ne pas être expulsé.e.s avant l’été 2019.

Depuis le début, un certain nombre d’associations, coordonnées par Roms action, accompagnent les habitant.e.s dans leurs difficultés matérielles (accès aux fluides, sanitaires, relation avec les pouvoirs publics, scolarisation) et les aident à envisager la suite (relogement, ressources,...).
Plusieurs personnes ont du reste pu trouver un logement et un travail.

Différents projets réalistes ont été élaborés en lien avec les collectivités tels que :
- projet de caravanes ;
- mise en place d’un comité de suivi entre représentants des habitant.e.s, des associations et des collectivités concernées.
Ces projets ont avorté faute de volonté de la part de la mairie et de l’EPFL

En septembre dernier, monsieur Trovero, maire de Fontaine, est revenu sur cette promesse et a demandé à l’EPFL d’expulser les habitant.e.s, en arguant de nuisances pour les riverains. De fait, l’EPFL a assigné les habitant.e.s et l’audience du tribunal de grande instance est fixée, après un premier report, au 5 décembre à 9 h.

Pour protester contre cette décision brutale et sans réel accompagnement social ni relogement, une vingtaine de militant.e.s solidaires et de soutiens, représentant plusieurs organisations, sont intervenu.e.s lundi 26 novembre lors du conseil municipal de Fontaine et ont lu les déclaration en pièces jointes.

En réponse, monsieur Trovero a dressé un tableau apocalyptique de la situation dans et autour de Courtade : vols, bagarres, bruit, saleté,incendie, prostitution, trafic de chiens, trafic de drogue, et même trafic d’armes... Il ne manquait au tableau que le trafic d’organes.
Ajoutons à cela la non destruction d’une chapelle - une cabane - considérée par lui comme établissement recevant du public ne respectant pas les normes.

Présentée ainsi, la situation ne pouvait que convaincre les conseillers et conseillères !

Il est toujours difficile de prouver qu’un événement n’a pas existé, mais les personnes qui connaissent bien le camp savent à quel point cette situation, présentée par le maire comme "factuelle", est soit très exagérée soit carrément mensongère, et il nous est possible de répondre à ces accusations et de témoigner si nécessaire.

Cette façon de colporter des rumeurs, de les exagérer, de les inventer, bref de hurler avec les loups, c’est déjà une attitude peu digne de sa fonction.
Mais que dire de désigner sans preuve, et collectivement, un groupe de Roms pour demander une sanction collective : l’expulsion.

Répondant à une remarque sur les droits des personnes, monsieur Trovero a du reste répondu : "Etant sur ce terrain sans droit ni titre, ils ne peuvent se réclamer du droit !"

Tout ceci se passe de commentaire.

Suite de la mobilisation mercredi 5 décembre à 8h30 devant le tribunal.

1e_intervention_conseil_municipal_fontaine
2e_intervention_conseil_municipal
lettre_ouverte_du_dal
mercredi 5 décembre 2018

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Les discriminations racistes et la construction des frontières intérieures

Les discriminations racistes ne sont ni un phénomène marginal, ni une réalité en déclin, ni une épreuve sans conséquences. Elles constituent au contraire une des réalités systémiques de la gestion des classes du capitalisme mondialisé par le biais de l’instauration d’une hiérarchisation de la force de...

Les données sur les mineurs isolés bientôt partagées sur toute la France

L’Isère, le Bas-Rhin, l’Essonne et l’Indre-et-Loire vont adopter le grand fichier biométrique recensant les données d’identité des migrants mineurs ayant déposé une demande de reconnaissance de minorité auprès des services de protection de l’enfance. Avec l’application de cette mesure, un refus de...

La prochaine émission de Micro-ondes

Oyez Oyez, La prochaine de Micro-ondes, c’est dimanche 3 février, sur Radio KaléIdoscope, 97fm, de 12h30 à 14h. Au programme, l’antifascisme à Grenoble, c’est porté par qui ? Ça se manifeste comment ? Avec une volonté de recentrer le propos sur les fondements des engagements des personnes invitées (d’où...

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Logement » :

Non aux démolitions, oui au référendum !

Le collectif contre les démolitions appelle au rassemblement pour continuer d’exiger un référendum auprès de la ville de Grenoble, afin que les habitant.es du quartier puissent voter "pour ou contre la démolition des logements sociaux à la...

> Tous les articles "Logement"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org