Ça soulève du lourd

La Maison en A, soirée projection et discussion

Après avoir vécu pendant des années dans des maisons qui ne lui appartenaient pas, Elizabeth, 65 ans a décidé de construire elle même la sienne. Une maison peu chère et facile à construire. Soirée en présence de la réalisatrice Morgane Launay et de la protagoniste du documentaire Elizabeth Faure. En non-mixité meufs, gouines et personnes trans. La projection sera suivie d’une discussion.

Prix libre, Bouffe Vegan.

Présentation du film :
C’est l’histoire d’une ancienne architecte qui a décidé de réaliser son rêve : construire elle-même sa maison. Mais avec le minimum d’argent, soit 40.000 euros pour 150 m2 de surface habitable. Elizabeth Faure a 65 ans lorsqu’elle se lance dans ce projet fou, c’était en 2013, près de la commune de Lusignac en Dordogne. La Maison en A, long métrage réalisé par Morgane Launay, raconte son histoire. « J’ai eu envie filmer cette mission impossible : une femme soixantenaire et sans argent qui construit quasiment seule sa maison en forme de A. Cette super-héroïne prouve que tout est possible », explique la réalisatrice.
plus d’infos et bande annonce ici

La soirée est co-organisée avec l’association La Cédille.

L’association La Cédille agit pour favoriser l’accès des femmes et des personnes subissant des discriminations de genre aux métiers perçus comme masculins. Elle vise également à valoriser les savoirs-faire traditionnels et écologiques, comme les pratiques vernaculaires du patrimoine bâti.

C’est en partant de nos vécus, avec une attention portée à l’organisation collective et le souci de l’autre, que la Cédille propose de se renforcer et de gagner en autonomie. Elle se veut un espace de réflexion, de formation, d’échange et d’entraide.

Au commencement, des maçonnes et charpentières se sont rencontrées autour de constat de discriminations communes liées à leur genre, sexe et orientation sexuelle. Il a semblé important de pouvoir contribuer à développer un réseau d’échange et de réflexion sur les moyens de déconstruire les stéréotypes de genre (ex : culte de la virilité et de la performance) et de bousculer les représentations rattachées au secteur du bâtiment et à tous les autres secteurs perçus comme masculins.

mercredi 10 mai 2017

La Maison en A, soirée projection et discussion

19h00 - 23h30

Après avoir vécu pendant des années dans des maisons qui ne lui appartenaient pas, Elizabeth, 65 ans a décidé de construire elle même la sienne. Une maison peu chère et facile à construire. Soirée en présence de la réalisatrice Morgane Launay et de la protagoniste du documentaire Elizabeth Faure. En non-mixité meufs, gouines et personnes trans. La projection sera suivie d’une discussion.

Prix libre, Bouffe Vegan.

Présentation du film :
C’est l’histoire d’une ancienne architecte qui a décidé de réaliser son rêve : construire elle-même sa maison. Mais avec le minimum d’argent, soit 40.000 euros pour 150 m2 de surface habitable. Elizabeth Faure a 65 ans lorsqu’elle se lance dans ce projet fou, c’était en 2013, près de la commune de Lusignac en Dordogne. La Maison en A, long métrage réalisé par Morgane Launay, raconte son histoire. « J’ai eu envie filmer cette mission impossible : une femme soixantenaire et sans argent qui construit quasiment seule sa maison en forme de A. Cette super-héroïne prouve que tout est possible », explique la réalisatrice.
plus d’infos et bande annonce
ici

La soirée est co-organisée avec l’association La Cédille.

L’association La Cédille agit pour favoriser l’accès des femmes et des personnes subissant des discriminations de genre aux métiers perçus comme masculins. Elle vise également à valoriser les savoirs-faire traditionnels et écologiques, comme les pratiques vernaculaires du patrimoine bâti.

C’est en partant de nos vécus, avec une attention portée à l’organisation collective et le souci de l’autre, que la Cédille propose de se renforcer et de gagner en autonomie. Elle se veut un espace de réflexion, de formation, d’échange et d’entraide.

Au commencement, des maçonnes et charpentières se sont rencontrées autour de constat de discriminations communes liées à leur genre, sexe et orientation sexuelle. Il a semblé important de pouvoir contribuer à développer un réseau d’échange et de réflexion sur les moyens de déconstruire les stéréotypes de genre (ex : culte de la virilité et de la performance) et de bousculer les représentations rattachées au secteur du bâtiment et à tous les autres secteurs perçus comme masculins.

la BAF

Derniers articles de la thématique « Féminismes/Genres/Sexualités » :

Pinkwashing israëlien et résistance queer en Palestine

Plusieurs évènements ont lieu ce mois-ci à la Baf (centre social autogéré à Grenoble) autour du pinkwashing et de l’homonationalisme. C’est une bonne occasion pour diffuser la position des queers palestiniens contre le pinkwashing d’Israël. Contre l’appartheid et la colonisation, les queers palestiniens...

> Tous les articles "Féminismes/Genres/Sexualités"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org