La mairie de Grenoble veut déloger dans la précipitation et par la force les locataires du 10-20 Galerie de l’Arlequin !

Alors que la démolition du 10-20 galerie de l’Arlequin n’est pas actée, la mairie de Grenoble veut obliger les locataires présents à partir sous peine d’expulsion !

La mairie de Grenoble, la métro et le bailleur SCIC Habitat cherchent à déloger le plus vite possible les résidents du 10-20 galerie de l’Arlequin, craignant la résistance des locataires, de plus en plus déterminée et soutenue par le dépôt en mairie d’une pétition rassemblant 2000 signature de grenoblois s’opposant au projet.

Alors que la démolition du 10-20 galerie de l’Arlequin n’a été signé par aucun texte officiel, la mairie de Grenoble veut faire acter lors du prochain conseil municipal du lundi 14 mai un protocole de relogement visant à obliger les locataires à partir, sans quoi ils risquent une expulsion de leur logement !

La mairie marche sur la démocratie en feignant d’ignorer l’association représentative des locataires !

Les opérations de rénovation urbaine doivent normalement être accompagnées d’une charte de relogement négociée avec l’association des locataires représentative, en l’occurence l’association des résidents du 10-20 galerie de l’Arlequin, actuellement affiliée au Droit au Logement, qui est représentative au niveau national puisque siégeant – entre autre- au Conseil National de l’Habitat.

Or, la mairie veut faire passer lors de son prochain conseil municipal un protocole de relogement, document non présenté ni signé par l’association des locataires, affirmant qu’ils « n’ont pas d’interlocuteur » pour signer une charte de relogement.

La mairie et le bailleur connaissent parfaitement l’association des résidents du 10-20 galerie de l’Arlequin et le DAL, en attestent les nombreux échanges de courrier et les nombreux rendez-vous de ces derniers mois. Ces deux associations sont depuis le début opposées à la démolition du 10-20 Arlequin, il s’agit bien d’un passage en force pour feindre d’ignorer la résistance au projet.

Un protocole qui broie les droits des locataires restants du 10-20 Arlequin

Résultat de cette non-négociation : le protocole de relogement, s’il est appliqué, va mettre gravement en danger les locataires partants : le protocole ne prévoit aucune garantie concernant le prix du loyer du prochain logement mis à part des formules floues et absolument non-contraignantes. (« SCIC veillera à », « dans la mesure du possible », etc.)
Autant dire que le baileur SCIC Habitat aura les mains libres pour faire des propositions innacceptables financièrement ou géographiquement aux locataires restants, puis toute lattitude pour aller demander au juge leur expulsion si ces derniers refusent !

Après le 20 galerie de l’Arlequin, l’annonce de la démolition du 10, du 90 et du 160 galerie de l’Arlequin !!

C’est une information issue de la dernière réunion de la table de quartier de Villeneuve du samedi 5 mai 2018 : Désormais, ce sont les 10, 20, 90 et 160 galerie de l’Arlequin qui sont menacés de démolition, s’ajoutant à celles prévues à Echirolles, alors que la mairie de Grenoble argumente depuis des mois avoir fait son possible pour limiter le nombre de démolition ! Que vont devenir les locataires qui souhaitent rester dans le quartier ? Comment la Métro va pallier au déficit déjà conséquent de logements sociaux à bas loyer avec ces nouvelles démolitions !

En conclusion, l’association des résidents du 10-20 galerie de l’Arlequin et le Droit au Logement exigent le retrait du protocole de relogement présenté au prochain conseil municipal et l’abandon des projets de démolitions.

mercredi 9 mai 2018

Derniers articles de la thématique « Logement » :

RDV contre les expulsions

Cet automne, mal-logé.e.s, sans logis, locataires, précaires dans des logements trop chers, mobilisons-nous contre les expulsions, et montrons notre soutien aux personnes menacées d’être jetées dehors. Plusieurs rendez-vous cette semaine, à l’appel du Droit Au Logement...

> Tous les articles "Logement"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org