Ça soulève du lourd

L’Assemblée des mal-logé.es expulsable !

Confrontée à une mesure d’expulsion sans délais ordonnée par la mairie de Grenoble, l’Assemblée des mal logé.es vous invite à participer

ce vendredi 23 juin à 18 au 6, rue Jay (bâtiment occupé depuis un an) à une assemblée de défense du lieu et des activités s’y déroulant.

En effet, la mairie de Grenoble, malgré cette possibilité d’expulser, n’aurait pas l’intention de le faire immédiatement et nous propose une convention d’occupation d’une durée incertaine, aux garanties incertaines. Il s’agit aujourd’hui de déterminer ensemble ce qui serait souhaitable de voir apparaître dans cette convention d’occupation, dans l’intérêt des personnes y vivant et aux organisations (Assemblée des mal logé.es, DAL38, Patate Chaude, CISEM, entre autres) s’y organisant. La mairie de Grenoble justifie cette volonté de nous faire partir par la construction future de logements sociaux, frein à la gentrification de la ville à condition qu’ils soient à un loyer vraiment accessible, ce que nous comptons revendiquer.
Avec cette mesure d’expulsion au dessus de nos têtes, la mairie de Grenoble souhaite négocier une convention d’occupation au rabais qui entérinera notre expulsion, et la mise à la rue de nombreuses familles, dans les prochains mois. Avec vous et les organisations solidaires des luttes contre le mal logement, le rapport de force s’inversera et nous pourrons être en mesure de peser sur le futur du bâtiment et du mouvement social permanent pour un logement digne, choisi et adapté organisé au sein de l’Assemblée des mal logé.es.

De nombreuses organisations ont signé le communiqué d’ouverture du bâtiment. Nous revenons vers vous dans ces heures importantes, car après avoir lutté avec les mal logé.es de tous horizons et amené sur la place publique la question des expulsions de plus en plus nombreuses, des réquisitions nécessaires, de la baisse des loyers, de la démolition des logements sociaux, nous devons avoir les moyens matériels de continuer la lutte et ne céder aucun centimètre de terrains aux promoteurs immobiliers et à ceux qui rendent possible cette politique de chasse aux pauvres dans la ville.

D’autre part, il apparaît que la mairie de Grenoble, dans la lignée du plan d’austérité qu’elle mène depuis plus d’un an, cherche à expulser de nombreuses autres organisations bénéficiant ou occupant des locaux municipaux - publics : l’Union Départementale Solidaires, Cap Berriat, le squat le 38, 106 rue des Alliés, des squats d’habitation, etc. Des éléments de convergence apparaissent, qu’il s’agit d’approfondir.

En somme et une fois de plus, la lutte contre les expulsions est plus que jamais à l’ordre du jour et c’est grâce à une alliance conséquente que nous pourrons obtenir des victoires significatives.

Au passage, un concert de soutien au 6, rue Jay est organisé ce jeudi 22 juin de 21h à 23h, venez-y nombreuses et nombreux pour un premier aperçu du lieu et se chauffer pour l’assemblée du lendemain.

Merci de faire tourner au maximum cette invitation dans vos réseaux respectifs.

L’assemblée des mal logé.es, réunie ce vendredi 16 juin 2017

vendredi 23 juin 2017
jeudi 22 juin 2017

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

rassemblement contre l’expulsion du patio solidaire le 22/12

Le patio solidaire (une soixantaine de personnes, en majorité des demandeurs d’asile, et les personnes qui les soutiennent) est menacé d’expulsion ce vendredi 22 décembre. Rassemblement est prévu à midi sur place : rue des résidences, à droite (à l’est) au carrefour de la rue des Résidences et de la rue...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Derniers articles de la thématique « Logement » :

Pétition en soutien aux exilé.e.s du Patio

Pétition pour, entre autre, exiger une solution d’hébergement pour la soixantaine d’étudiant.e.s exilé.e.s abrité.e.s au Patio Solidaire (Campus de Saint-Martin dHères) au delà du 22 décembre (date actuellement prévue par luniversité pour la libération des locaux). A signer et à diffuser largement...

> Tous les articles "Logement"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org