Frontex invité à l’université : Compte rendu des violences policières

Jeudi 22 avril, environ 150 personnes se sont rassemblées dans une ambiance festive face au bâtiment IMAG de l’Université de Grenoble. Slogans, table de presse et diffusion de tracts étaient au programme de cet après-midi. Ce rassemblement avait été appelé par de nombreux syndicats, associations et collectifs. Il contestait l’invitation à un colloque universitaire d’acteurs de la militarisation des frontières (Frontex, Euromed police, Europol, etc), dont notamment le président d’Euromed police et le directeur des affaires juridiques de Frontex.

Les organisateurs du colloque ont fait le choix de le maintenir sous haute surveillance policière, les entrées étant filtrées par des membres de la BAC.

Vers 16 heures, le groupe s’est dirigé vers la salle de conférence afin de perturber l’intervention du chef d’Euromed police, et d’interpeller les membres du colloque. Des participant.e.s ont alors ouvert les portes aux manifestant.e.s qui sont entré.e.s en scandant des slogans pendant une dizaine de minutes. La police, en tenue anti-émeute est intervenue, frappant sans sommation les manifestant.e.s afin de les faire sortir. Bloquée contre un mur, des dizaines de personnes ont du faire face aux policiers sans pouvoir éviter les coups. Les organisateurs ne sont pas intervenus.

On déplore ainsi de nombreuses blessures sur des manifestant.e.s, dont quatre ont dû être hospitalisé.e.s. Au dernier bilan, on recense deux personnes ayant eu besoin de points de suture à la tête, un doigt cassé, et une autre personne qui a dû subir un examen complet suite à de multiples coups.

Les organisateurs ont fait le choix de continuer le colloque, comme si de rien n’était. Nous dénonçons la tribune offerte à des représentants d’organisations criminelles financées par l’Union Européenne qui agissent en toute impunité sans contrôle démocratique.

Nous dénonçons l’intervention et la violence de la police.

Frontex, hors de nos facs, hors de nos vies !

Liberté de circulation et d’installation !



Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

QUELQUES NOTES SUR L’OPERATION REPRESSION DU 10/06/2020

https://www.passamontagna.info/?p=1631&lang=fr Oui, nous avons occupés. Nous avons occupé le sous-sol de l’église de Claviere. Et quand ils nous ont expulsé, nous sommes entrés dans l’ancienne Casa Cantoniera di Oulx.

Un toit, une école, des papiers - manifestation

La lutte des jeunes majeurs continue ! On va au lycée et on dort à la rue ! À la fin de l’année tout le monde part en vacances et nous, on reste dans la rue ! Au 31 août, encore des dizaines de jeunes lycéen.n.e.s seront seront jeté.e.s à la rue par le Conseil Départemental et la Préfecture de l’Isère....

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Derniers articles de la thématique « Justice / Police » :

Rassemblement et conférence de presse contre la répression

En réponse à l’escalade de la violence d’état par l’action de la police dans les quartiers populaires ainsi que dans les mouvements sociaux, le Collectif Anti-Répression de l’Isère (CAR38) avec des syndicats, partis politiques, associations et collectifs prévoit un rassemblement devant le tribunal de...

> Tous les articles "Justice / Police"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org