Publier

Festival de soutien à Kontrosol

Deux jours de concerts pour soutenir Kontrosol, centre social autogéré LQBTQI+ à Thessaloniki en Grèce.

Kontrosol a besoin d’aide pour financer des GROS travaux essentiels pour continuer à exister et pour payer son loyer !

L’orga de cet événement a besoin de vous, si vous avez envie de donner des coups de main avant-pendant-après le festival contactez zoi@herbesfolles.org.

logo

Deux mots sur Kontrosol :

Que veut dire le nom du lieu KONTROSOL : ça veut dire "bisou" en Kaliarda*.

(*) "Kaliarda" est le dialecte des homosexuel.le.s en Grèce dans le contexte des années ’60. Il est apparu pour la première fois dans les années ’40 et il est né du besoin des homosexuel.le.s grec.que.s de disposer d’un code de communication entre elleux, sans être perçus par l’environnement hostile de l’époque. Le dialecte est développé au fil des années, et a été influencé par le grec, le turc, le français, l’italien et le romani. De nos jours, "Kaliarda" n’est plus considéré comme un dialecte caché, car au fil du temps, plus des personnes se sont familiarisés avec. Il n’est pas entièrement et officiellement enregistré dans les dictionnaires grecs et c’est toujours considéré comme un argot. Elias Petropoulos a publié un dictionnaire en 1971, et c’était une des raisons qu’il s’est fait emprisonner par la junte (pendant la dictature en Grèce).
(Pour plus d’informations regarder le film sur le sujet réalisé par Paola Revenioti http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/63458_1)

Leur site : https://kontrosol.espivblogs.net/

« KONTROSOL » est un centre social autogéré LGBTIQI+ créé il y a 5 ans. Le collectif a trouvé un lieu, fait des travaux et continue à en faire, prend soin et entretient le lieu avec tout ce que cela implique.

Ce lieu a été créé pour réponde au besoin d’un espace pour les personnes LGBTQI+ et les autres, qui ont également du mal à exister dans l’hétéronormativité commercialisée. Un espace où collectiviser ses désirs, ses refus et tenter de créer de nouvelles communautés, de nouveaux modes de coexistence.

Par conséquent, le profit n’est pas l’objectif de ce lieu. Au contraire, le collectif cherche à créer un lieu non marchant et à se rapprocher d’une organisation autogestionnaire. Cela signifie que KONTROSOL n’est pas un magasin, que les gens du bar ne travaillent pas comme des employés non payés et que les gens qui viennent ne sont pas des clients du lieu.

L’assemblée du collectif sert a gérer administrativement l’espace, sans exclure sa participation aux actions du lieu ainsi que de traiter des questions liées au genre et au féminisme. Elle s’appuie sur un processus de discussion et de partage, et grâce à cela, elle essaye de prendre les meilleures décisions possibles.

L’idée c’est d’ouvrir l’espace à tout le monde chaque semaine, généralement le dimanche, pour créer un point de rencontre régulier pour toustes. De regarder des films, de présenter des initiatives, des discussions politiques, des ateliers mais aussi des cafés musicaux, des bars ou des soirées, pour se retrouver de manières différentes. Les heures d’ouverture et le mode de fonctionnement de l’espace sont déterminés par les besoins et souhaits exprimés dans l’assemblée et sont visibles sur le blog du lieu : kontrosol.espivblogs.net.

C’est sûr que la misogynie, l’homophobie, la transphobie etc. continuent d’exister dans ce lieu, c’est des choses que nous portons toustes en interne, le but est de les combattre, d’être en conflit constant avec eux. Les comportements abusifs, sexistes, racistes, homophobes, transphobes, validistes etc. ne sont pas tolérés dans l’espace. Garder nos lieux exempts de comportements pourris est un effort collectif, mais il y a toujours des gens avec qui en parler sur place.

 


LE PROGRAMME :

VENDREDI 7 avril :

Ouverture de la soirée avec un repas vegan à prix libre à 19h

Début des concerts 21h

Avec :

Basseville (Deep queercore, Lausanne/Grenoble)
https://basseville.bandcamp.com/

Lynhood (Noise ambiante, Grenoble)
https://lynhood.bandcamp.com/

+ Groupe surprise 🦷

Après les concerts une boum (de soutien) !

SAMEDI 8 avril :

Ouverture de la soirée avec un repas vegan à prix libre à 19h

Début des concerts 21h

Avec :

Nina Garcia et Louis Schild (Basse/Guitare Expé, Paris/Lausanne)
https://soundcloud.com/luffestival/
nina-garcia-louis-schild-antoine-chessex-luff-2020-samedi-17-octobre

Souharce (Harshnoisette/Popnoise, Genève)
https://souharce.bandcamp.com/

Hot Tubs Time Machine (Duo Punk, Melbourne)
https://hottubstimemachine.bandcamp.com/

Les deux soirées sont en prix libre de soutien pour le centre social autogéré LGBTQI+ Kontrosol à Thessaloniki en Grèce.

Kontrosol a besoin d’aide pour financer des GROS travaux essentiels pour continuer à exister et pour payer son loyer !

L’orga de cet evenement a besoin de vous, si vous avez envie de donner des coups de main avant-pendant-après le festival contactez zoi@herbesfolles.org.

Venez nombreu.x.ses !

vendredi 7 avril 2023

Festival de soutien à Kontrosol

19h00 - 23h30
La BAF (2 chemin des Alpins, Grenoble)

Derniers articles de la thématique « Féminismes / Genres / Sexualités » :

Projection de "My Brother the Devil"

Samedi 10 août, 19h30 au Centre LGBTI de Grenoble. Apéro dînatoire sur place à prix libre mais projection gratuite et ouverte à toustes. Accès PMR 8 rue Sergent Bobillot, Grenoble

Hommage à nos mortes

En mémoire de nos soeurs trans assassinées Angelina et Geraldine Rassemblement mardi 16 juillet à 18h place Felix Poulat, Grenoble

> Tous les articles "Féminismes / Genres / Sexualités"

Derniers articles de la thématique « Autres » :

> Tous les articles "Autres"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org