Féministes en manif contre le patriarcat !

Féministes en manif contre le patriarcat !
Pourquoi je suis dans la rue samedi 11 mars 2017 ?

Parce que je veux m’exprimer sans que ma parole soit sans cesse niée et invisibilisée.
Parce que je ne veux pas de votre protection, de votre pitié ou de votre condescendance.
Parce que je veux vivre ma sexualité, mon genre et que je ne veux pas forcément rentrer dans les cases « homme » ou « femme ».
Parce que je veux pouvoir être fier-e* de mon corps et m’habiller comme je le choisis sans qu’on me dénigre, m’insulte ni même me donne son opinion. Ni les hommes, ni l’État, ni personne n’a le droit de me dicter à quoi je devrais ressembler.
Parce que mon voile je l’ai choisi et que je ne vous ai jamais demandé votre avis.
Parce que je veux porter le voile sans que l’on me renvoie que je suis soumise et à libérer ; que je suis un danger pour la société et qu’il faut m’exclure ou encore que je nuirais par ma seule présence aux luttes féministes ou à l’égalité homme/femme.
Parce que ni la façon dont je m’habille, dont je me comporte, dont je parle, ni mon travail, ni ce à quoi je ressemble, rien ne légitimera jamais le viol ou le harcèlement.
Parce qu’un enfant ce sera si je veux, quand je veux avec qui bon me semble et avec la méthode de mon choix.
Parce que la contraception et l’avortement sont sans cesse attaqués et ne sont toujours pas accessibles pour tous et toutes.
Parce que je veux que le corps médical cesse de contrôler mon corps, qu’il cesse de m’imposer ses jugements et commentaires sur mes envies, mes désirs et mes besoins.
Parce qu’en tant qu’inter-sexe, je suis mutilé-e et subis des traitements « médicaux » dès la naissance, pour correspondre au sexe auquel les médecins m’ont assigné-e, sans se soucier de ma santé, de mon corps, et de mon bien-être.
Parce qu’en tant que trans, je dois me justifier et lutter constamment contre l’administration, les institutions ou le corps médical.
Parce que j’effectue 80% des tâches domestiques et qu’on me demande rarement comment je voudrais qu’elles soient réparties.
Parce que les violences conjugales sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes de 16 à 44 ans, et parce que la transphobie et la lesbophobie tuent et violentent tous les jours.
Parce qu’en tant que femme j’aurais plus de mal à trouver un travail et je serai moins bien payée, d’autant plus si je suis cible du racisme.
Parce qu’en tant que femme et trans sans papiers, je n’ai pas accès aux droits de bases et je suis en première ligne de l’esclavage domestique et sexuel.
Parce que sous prétexte de vouloir protéger les travailleuses du sexes, cet état crée des lois qui les stigmatisent, les éloignent des centres villes, renforcent leur précarité et les mettent en danger.
Parce que si je suis travailleuse du sexe, voilée, trans, inter-sexe, cible du racisme, sans papier.e, si je ne parle pas bien français, je serai victime de violences administratives, sociales et policières.
Parce que nous ne voulons pas de cette police, de cette justice de classe, sexiste, raciste et homophobe.
Parce que nous refusons que les luttes féministes soient instrumentalisées au détriment des travailleuses du sexe ainsi qu’ à des fins racistes, impérialistes et islamophobes (guerres pour aller « libérer les femmes/homos » ; expulsions de campements pour « proxénétisme » ; lois sur le port du voile …).
Parce que cette société m’a appris à avoir peur, à me taire et à rester dans le rang. J’ai décidé de ne plus me laisser faire !
Vous pourrez toujours essayer de m’arrêter, je continuerai à exister, résister, lutter...
Parce que je suis féministe et j’en suis fier.e !

Rendez-vous à 16h à la Tour Perret, Parc Mistral
(Tram A et C : Chavant)
Pour prendre la rue avec nos colères, nos joies et nos luttes !
Manifestation non mixte entre femmes/lesbiennes/trans/inter-sexes.

* Nous utilisons cette forme féminin/masculin car nos revendications concernent également des personnes avec des identités masculines (trans, inter-sexes...).

samedi 11 mars 2017
mercredi 8 mars 2017
samedi 11 mars 2017
dimanche 12 mars 2017

Derniers articles de la thématique « Féminismes/Genres/Sexualités » :

Week- End - Move your Body

Bonjour à tou-te-s ! Après le festival Bad Asstéroïdes (http://badassteroides.neowordpress.fr/), Dalidark, the next generation, collectif féministe, vous propose un week-end « move your body », en mixité choisie sans mec-cis.

Permanences de la bibliothèque féministe

La bibliothèque féministe ouvre ses porte à la BAF (2 chemin des Alpins), les premiers lundi en mixité et les autres en non mixité meuf gouines trans, de 17h à 20h.

Rassemblement TDoR + Projection Indianara

20 novembre 2019 : rassemblement pour le Trans Day of Remembering" à 18h place Félix Poulat à Grenoble. Suivi à 20h30 par la projection en avant-première du film Indianara au cinéma Le Club, 9bis rue du Phalanstère.

> Tous les articles "Féminismes/Genres/Sexualités"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org