Exigeons la gratuité : Appel à se rassembler devant le conseil de la Métro vendredi 6 avril à 17h30

Exigeons l’extension et la gratuité des transports publics !

Face au désastre environnemental qui perdure et s’aggrave, des mesures énergiques doivent être prises en vue de développer les transports publics et rendre leur usage attractif. Nous réaffirmons que la gratuité constitue une avancée écologique, sanitaire et sociale !

Rassemblement vendredi 6 avril 2018 À partir de 17 h 30 A l’occasion de la réunion plénière de la Métro Le Forum – 3, rue Malakoff – Grenoble

En janvier, la France s’est faite rappeler à l’ordre par la Commission européenne avec 8 autres pays d’Europe pour le non respect des normes de qualité de l’air. Alors que la première mise en demeure date de 2009 pour la France, que le conseil d’état estime à 48 000 décès prématurés par an en France, l’Allemagne (pays aussi condamné par la commission), envisage quant à elle sérieusement de mettre en place la gratuité des transports en commun pour répondre à l’urgence d’obtenir une meilleure qualité de l’air.
Le gouvernement français et notamment le Ministère de la transition écologique et solidaire a jusqu’au 31 mars pour répondre à la Commission européenne et proposer un plan pour réduire la pollution de l’air dans les grandes villes.

Le Conseil Grenoble-Alpes Métropole ne devrait-il pas saisir l’opportunité de la démarche du Ministère de la Transition écologique et solidaire ? Et lui demander son appui afin d’obtenir :
- L’augmentation du Versement transport ;
- La suppression de l’augmentation de la TVA sur les transports publics, décidée sous l’ancienne législature ;
- Des subventions à la construction d’infrastructures publiques visant à développer les transports en commun, comme cela se pratiquait auparavant ;
- Une aide financière aux collectivités vertueuses qui pratiquent la gratuité des transports publics.

- Contre les insupportables bouchons, pas de faux remède !

Nous ne l’inventons pas : tous les exemples d’élargissement de contournements urbains aboutissent rapidement à de nouvelles saturations par appel d’air, et donc à l’accroissement de la pollution et de ses conséquences sanitaires (100 morts prématurés par an dans l’agglomération). L’offre d’AREA d’élargissement de l’A480, intéressée faut-il le dire, ne peut constituer la solution miraculeuse, même à très court terme.

Dans et autour de la Métropole, développons les transports en commun et leur accessibilité en coordination avec ceux du Grésivaudan et du Voironnais, et en intermodalité avec la SNCF à travers une incitation financière qui aille vers la gratuité. En effet, à part les tarifs solidaires, les tarifs actuels grèvent les budgets des habitants. Ils augmentent plus vite que l’inflation. Ils sont dissuasifs. Avec comme exemple extrême la hausse de 261 % (en septembre 2017) pour les plus de 75 ans.

- La gratuité est une forte incitation à utiliser les transports publics.

Gratuité et développement des transports publics doivent aller de pair ! Grenoble, pourtant bien placée dans le palmarès national des bouchons et de la pollution, est à la traîne ! Déjà, 30 villes ou agglomérations ont osé ! Et l’idée progresse à Paris, en Allemagne,...

- Trop cher ?

Les recettes provenant des usagers ne représentent actuellement que 17 % des ressources. Avec la gratuité, le SMTC n’aurait plus à investir près de 20 millions d’euros
dans le nouveau système de billettique, ni à couvrir les frais annuels de la gestion de ce système (vente, contrôle, maintenance, ...)

- Quel financement ?
Il faut renverser la baisse des contributions départementale et métropolitaine aux transports en commun.

Il faut augmenter le Versement Transport (VT) que paient à raison de 2 % sur leur masse salariale les entreprises publiques et privées de plus de 10 salariés sur le territoire de la Métro. Ce taux vient de passer à 2,95 % en Île de France. À noter que les entreprises, quelle que soit leur taille, n’auraient plus à financer la contribution obligatoire, d’au moins 50 %, aux abonnements transport de leurs salariés.

Des transports apaisés, le droit à la Ville (donc à la mobilité) garanti également à toutes et tous. Finis alors les contrôles musclés par des équipes avec policiers et
vérifications d’identité, voire arrestations éventuelles de personnes vulnérables ou sans papiers.

La gratuité une utopie ?
NON, une avancée écologique, sociale, sanitaire, et pour toutes et tous, une marche vers l’égalité et la liberté !

Références :
http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/07/12/le-conseil-d-etat-enjoint-au-gouvernement-de-prendre-des-mesures-urgentes-contre-la-pollution_5159568_1652666.html
http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/10/11/la-pollution-de-l-air-cause-encore-plus-de-500-000-morts-par-an-en-europe_5199226_1652666.html
https://www.franceculture.fr/emissions/de-cause-a-effets-le-magazine-de-lenvironnement/la-pollution-tue-la-france-au-pied-du-mur

vendredi 6 avril 2018

Derniers articles de la thématique « Travail / Précarité » :

Resto Malap

Le 6 août viens manger à la Malaprise ! Il y aura du riz à la sauce manioc, des beignets, des chips de bananes plantain... Appelle au 0749876554 le jour même entre 13h et 16h pour réserver. L’évènement est mixte. C’est possible aussi à emporter et en livraison. Pour le menu et toutes les autres infos...

> Tous les articles "Travail / Précarité"

Derniers articles de la thématique « Anti capitalisme » :

Appel : Journées d’action 17-18-19 juillet #Riseup4Rojava

Appel : Journées d’action pour les 9 ans de la révolution au Rojava 17-18-19 juillet La coordination R4R, la commune internationaliste du Rojava et Young internationalist Women publie un appel pour des journées d’actions en soutien à la résistance contre l’invasion turque au Bashur et en solidarité...

2021 Le Centre Social Tchoukar s’enracine dans l’avenir !

Depuis 2015, le Centre Social Tchoukar est installé au 38 rue d’Alembert dans le quartier Saint-Bruno. C’est un lieu autonome, à la fois centre social de quartier pour les populations les plus précaires, et espace politique pour des collectifs qui s’organisent contre la marche en avant capitaliste et...

> Tous les articles "Anti capitalisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org