Publier

Érosions #2 : cycle de conférences sur l’écologie politique à Grenoble

C’est le retour du cycle Erosions, qui se déroulera pour son 2ème volet du 6 au 16 Octobre dans différents lieux de Grenoble

L’écologie est devenue une préoccupation politique majeure et nous marchons régulièrement pour le climat. Souvent, nous sommes dépossédé·es de ces questions que nous laissons aux décideurs politiques traditionnels. Alors que nous venons de vivre un été de canicule et de sécheresse inédit, la deuxième édition de ce cycle propose un espace de réflexions et de luttes pour éroder capitalisme vert et scientifique et construire nos propres visions de l’écologie politique, décoloniale, féministe et antifasciste.

***

Jeudi 6 octobre 2022, 18h
Maison des associations (6, rue Berthe de Boissieux, Gre)

18h : Accueil et présentation du cycle Érosions #2

19h : Conférence et débat
Reprendre la terre aux machines, pour une autonomie paysanne et alimentaire

Face au projet d’industrialisation totale de nos assiettes et de nos champs par la robotique et le numérique, nous ne pouvons pas seulement compter sur les alternatives paysannes : c’est d’une autonomie alimentaire souveraine et anticapitaliste dont nous avons besoin. Avec l’Atelier paysan, auteur de Reprendre la terre aux machines (Seuil, 2021).

**

Vendredi 7 octobre, 18h
La Salle rouge (15, rue des Arts et Métiers, Gre)

18h : Conférence et débat
Grenoble, un siècle d’expansion capitaliste sur le vivant

Parce que parler d’écologie, c’est aussi connaître le territoire que l’on habite, deux membres d’Erosions se sont attelé·es à retracer l’histoire de la ville de Grenoble, elle-même imbriquée dans l’histoire du capitalisme. Un parti pris qui narre la conquête d’une ville par le monde scientifique, du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui.

**

Samedi 8 octobre
38 Centre Social Tchoukar (38, rue d’Alembert, Gre)

14h : Présentation
La lutte contre le métrocâble

Depuis quelques mois, un collectif s’est monté à Grenoble pour s’opposer au projet de transport par métrocâble, imbriqué dans celui plus large des « Portes du Vercors », qui cherche à urbaniser au profit des plus riches tout le Nord-Ouest de la cuvette. Présentation, perspectives, et discussions.

17h : Conférence et débat
Criminels climatiques

Dans Criminels climatiques (La Découverte, 2022), Mickaël Correia enquête sur les trois multinationales qui émettent le plus de CO2 au monde : Aramco, Gazprom et China Energy. En prenant le contre-pied d’une écologie sans ennemi, le livre pointe les réels responsables du chaos climatique et dénonce les stratégies à l’œuvre pour perpétuer le capitalisme fossile.

**

Dimanche 9 octobre
Antigone (22, rue des violettes, Gre)

16h : Présentation
Les Soulèvements de la terre

Dès cet automne, les Soulèvements de la terre amorceront la saison 4 des cycles de luttes paysannes qui ont commencé au printemps 2021. Présentation des nouvelles perspectives concrètes contre l’artificialisation des sols et pour la défense du vivant, et invitation à les rejoindre ensemble depuis Grenoble.

******************************************************************************************

Jeudi 13 octobre
La Base (17, rue du Dauphiné, Gre)

18h : Arpentages et lectures
Les précurseur·ses de la décroissance

Arpentages et lectures de textes autour de la pensée de quelques philosophes qui peuvent nous inspirer pour une approche écologique du monde. Ils et elles ont vu la mégamachine se mettre en place : leur lucidité fait écho à nos préoccupations de 2022. Textes de Simone Weil, George Orwell, Hannah Arendt, Günther Anders, Ivan Illich, Maria Mies, Cornelius Castoriadis, André Gorz…

**

Vendredi 14 octobre
Maison de la nature et de l’environnement (5, place Bir Hakeim, Gre)

18h30 : Conférence et débat
Écofascismes, quand l’extrême-droite s’empare de l’écologie

Contrairement aux idées reçues, l’écologie n’a pas toujours été la chasse gardée des courants politiques d’émancipation. Alors que les idéologies fascistes gagnent du terrain, il convient de s’intéresser aux appropriations concrètes des enjeux écologiques par l’extrême-droite. Avec Antoine Dubiau, auteur d’Écofascismes (Grevis, 2022).

**

Samedi 15 octobre
Le 102 (102, rue d’Alembert, Gre), en partenariat avec Les Pages manquantes

11h : Brunch-bibliothèque

La bibliothèque Les pages manquantes ouvre ses portes et propose un corpus de livres et de textes sur l’écoféminisme, l’écologie décoloniale et les rapports aux plantes médicinales – autour d’un brunch automnale, d’une farandole de choux salée et sucrée et de boissons infusées. Un moment pour lire, manger, emprunter des livres, discuter, faire la sieste…

14h : Présentation et discussion
L’empire du paludisme

Après avoir enquêté sur les pratiques médicinales des communautés guyanaises, l’Institut français de recherche pour le développement (IRD) a breveté en 2015 une molécule issue d’un arbre, le Quassia amara, connu pour ses vertus contre le paludisme. En prenant pour point de départ cette affaire récente, on remontera aux liens qui se sont historiquement construits entre l’expansion coloniale et la lutte contre le paludisme. Avec Samir Boumediene, auteur de La Colonisation des savoirs (Les Mondes à faire, 2016).

17h : Conférence et débat
Être écoféministe, théories et pratiques

Dans son ouvrage Être écoféministe, théories et pratiques (L’Échappée, 2020), Jeanne Burgart Goutal réalise un road trip philosophique pour restituer les différentes approches politiques qui constituent ce mouvement pluriel et inclassable, né il y a plus de quarante ans. Sans faire l’impasse sur les paradoxes et les tentatives commerciales de récupération du mouvement, l’autrice déploie la richesse politique de ces pensées qui lient oppression des femmes et destruction de la nature. Avec Jeanne Burgart Goutal.

**

Dimanche 16 octobre
Maison des Habitants de Saint-Bruno (10 , rue Henri le Châtelier, Gre)

16h : Table ronde
Les luttes et l’écologie au pouvoir

Depuis 2014, Grenoble est gouvernée par une majorité qui se pare de teintes vertes, et s’auto-proclame capitale des luttes sociales comme écologiques. On discutera des limites de cet exercice du pouvoir en présence de celles et ceux qui luttent pour l’écologie à Grenoble et ailleurs, histoire de construire des perspectives communes pour les années à venir.

*

38 Centre Social Tchoukar (38, rue d’Alembert, Gre)

18h30 : Projection
Documentaire surprise !

20h : Soirée de clôture avec Ch’tite Diaspora

jeudi 6 octobre 2022

Derniers articles de la thématique « Autres » :

> Tous les articles "Autres"

Derniers articles de la thématique « Anti capitalisme » :

> Tous les articles "Anti capitalisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org