Discussions "Pourquoi mai 68" ?

Pourquoi parler (encore) de Mai 68 ?

Pas pour célébrer ni commémorer, mais plutôt pour interroger.

Le symbole de mai 68 nous détourne du pan le plus subversif et le plus intéressant de son histoire. À nous de creuser sous la couche de vernis spectaculaire dont cet « événement » a été recouvert. C’est dans cet esprit que nous vous proposons de venir en discuter, pour que cette explosion de révoltes ne soit pas fossilisée.

50 ans, c’est peu et c’est beaucoup. Assez pour que nos manières de penser et de faire de la politique aient vraiment changé, trop peu pour que nous puissions dire que ce qui s’est passé à ce moment-là appartient au passé des vieilles pierres.

Pour comprendre les souffles de révolte qui nous animent aujourd’hui et pour imaginer comment aiguiller leur puissance dans les temps à venir, il est sans doute intéressant de se tourner vers celles et ceux qui ont soufflé ces vents juste avant nous, et de retracer l’histoire de la tempête, à travers elles et eux, jusqu’à demain.

Programme :

Vendredi soir : en introduction, présentation du livre de Céline Pessis, Sezin Topçu et Christophe Bonneuil Une autre histoire des « Trente Glorieuses » en présence de C. Bonneuil. Discussion sur les contestations sociales, politiques, écologistes, de la période allant de l’après-guerre à 68

Samedi après-midi : discussion avec Claire Auzias autour de son livre Trimards, « Pègre » et mauvais garçons de Mai 68

Samedi soir : 68 dans le monde. Extraits vidéos et sonores

Dimanche après-midi : discussion avec Ludivine Bantigny à propos de son livre 1968, De grands soirs en petits matins, édité cette année

Rien n’a été programmé les matins afin de laisser de la place pour d’autres envies de discussions, d’ateliers, etc. Sentez-vous libres de proposer ! L’envie est présente de notre côté d’échanger sur ce qui se passe en ce moment dans nos luttes, d’esquisser des ponts.

Sur place, nous aurons à notre disposition des livres et des textes sur le sujet. N’hésitez pas à ramener votre propre documentation.

Infos pratiques :

Il y a de la place pour dormir sur place.

Si besoins de confort particuliers, contactez-nous (foret.occupee.roybon@riseup.net).

Pour la nourriture :

– repas partagés le vendredi soir et le samedi midi

– les repas de samedi soir et dimanche midi seront réalisés collectivement. Des équipes cuisines seront constituées parmi les participant.es, pour qu’on gère ça ensemble !

Adresse :

Maison forestière La Marquise

4681 route de la Verne

38940 Roybon

vendredi 11 mai 2018

Derniers articles de la thématique « Anti capitalisme » :

Le projet de l’arrogance - La Borie [Cévennes]

Pourquoi ce journal ? Pour donner des news, pour s’exprimer, pour montrer que nous sommes toujours là. On s’est senti tellement depassé.e.s par toutes les choses qui arrivent en ce moment à La Borie. C’est incroyable ce qui se passe tous les jours. Puis on rencontre des personnes qui demandent tout...

Appel à prendre Biarritz depuis Bayonne pendant le G7, le samedi 24 aout.

Alors que le monde est entré dans une extinction de masse, que le capitalisme détruit toujours plus nos territoires, que les états durcissent toujours plus l’appareil policier, 7 chefs d’état tenteront de se réunir à Biarritz du 24 au 26 août. De multiples appels ont déjà été lancé pour protester...

> Tous les articles "Anti capitalisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org