De l’urgence décoloniale

De l’urgence décoloniale
Ali Babar Kenjah nous propose ce jeudi 23 novembre de poursuivre le cycle de réflexion sur la pensée décoloniale engagé au mois de juin 2017 à Antigone avec des lectures collectives de Frantz Fanon.
L’approche décoloniale de notre système de domination s’appuie sur le constat que, sur la base du laboratoire historique de l’esclavage, la colonialité constitue – avec le patriarcat – la matrice fondamentale de l’Etat-nation français. Loin de se cantonner à la prédation impérialiste de territoires lointains et aux génocides organisés de peuples exotiques, la colonialité imprègne le fonctionnement même de l’Etat moderne, justifiant ses procédures et organisant la société métropolitaine sur des bases ethniques, explicites ou implicites. Il en est ainsi des politiques du travail, du logement, de l’éducation, de la sécurité, de la citoyenneté, des relations internationales etc. De l’hypercentralisation du système au pouvoir du lobby militaro-industriel, de la division des classes dominées (et des quartiers populaires) au partage du thème de la « grandeur de la France », du racisme structurel à la privatisation économique des communs et de la Vie, c’est dans l’expérience coloniale que le capitalisme a forgé l’efficacité de son outil étatique. Celui-ci en a gardé le savoir-faire répressif et les modes d’exclusion. Il ne saurait y avoir de convergence des luttes effective sans d’urgence poser, au préalable, la problématique de la colonialité qui conditionne encore la situation actuelle de la société française.

Prix libre / ouverture dès 18h30

jeudi 23 novembre 2017

De l’urgence décoloniale

20h00 - 22h30

De l’urgence décoloniale
Ali Babar Kenjah nous propose ce jeudi 23 novembre de poursuivre le cycle de réflexion sur la pensée décoloniale engagé au mois de juin 2017 à Antigone avec des lectures collectives de Frantz Fanon.
L’approche décoloniale de notre système de domination s’appuie sur le constat que, sur la base du laboratoire historique de l’esclavage, la colonialité constitue – avec le patriarcat – la matrice fondamentale de l’Etat-nation français. Loin de se cantonner à la prédation impérialiste de territoires lointains et aux génocides organisés de peuples exotiques, la colonialité imprègne le fonctionnement même de l’Etat moderne, justifiant ses procédures et organisant la société métropolitaine sur des bases ethniques, explicites ou implicites. Il en est ainsi des politiques du travail, du logement, de l’éducation, de la sécurité, de la citoyenneté, des relations internationales etc. De l’hypercentralisation du système au pouvoir du lobby militaro-industriel, de la division des classes dominées (et des quartiers populaires) au partage du thème de la « grandeur de la France », du racisme structurel à la privatisation économique des communs et de la Vie, c’est dans l’expérience coloniale que le capitalisme a forgé l’efficacité de son outil étatique. Celui-ci en a gardé le savoir-faire répressif et les modes d’exclusion. Il ne saurait y avoir de convergence des luttes effective sans d’urgence poser, au préalable, la problématique de la colonialité qui conditionne encore la situation actuelle de la société française.

Prix libre / ouverture dès 18h30

Antigone

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Améliorer les conditions de vie des personnes en situation d’exil

La crise sanitaire continue de nous toucher et bien plus encore les personnes les plus précaires. Le confinement ayant eu pour conséquence de réduire les lieux classiques d’aide aux plus démuni·e·s, nous renouvelons notre appel à dons car la situation est très préoccupante après ce deuxième...

Compilation d’articles au sujet de l’actuelle vague d’islamophobie

J’écris pour témoigner de la peur que je ressens. J’ai peur pour mes proches musulmans ou qu’on suppose musulmans, qui peuvent être insultés, violentés, agressés par n’importe qui dans la rue. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme. J’ai encore plus peur de ce que peut faire la police, dans ce...

Communiqué de Lyonanticra

« Parce que nous on est là, on est dans la réalité du virus, le virus il circule, on est la dedans et personne ne nous aide, personne ne fait rien pour nous aider ». Témoignage de D. enfermé au CRA de Lyon Saint-Exupéry (10.11.2020)

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org