Publier

Contre Macron et son monde c’est parti pour un second tour !

Retour sur la manifestation post-électorale du dimanche 24 Avril à Grenoble. Nos pavés ne rentreront jamais dans vos urnes !

19h30, place Victor Hugo, une poignée de camarades réunis là retiennent leur souffle dans l’attente des résultats finaux de l’élection présidentielle.

20h, sans grande surprise Macron est réélu et le Rassemblement National emporte tout de même un bon score, c’est à gerber. Les camarades affluent, suite à un appel à se réunir lancé par plusieurs organisations et individus.

Quelques chants plus tard et après le déploiement d’une banderole "nos pavés ne rentreront jamais dans vos urnes", un fumigène est craqué et un cortège d’une centaine de personnes prend la rue sans autorisation préfectorale.

D’emblée on y entonne "grève, blocage, manif sauvage" et en voilà en effet une, de sauvage, qui, si elle ne mord pas, montre bien les crocs et ce n’était pas arrivé depuis des années à Grenoble !
Dynamique, le groupe chante sans discontinuer, arpentant le centre ville aux cris de (entre autres) "Aaaa anticapitaliste, Aaaa antipatriarcat" ; "Grenoble antifa, Grenoble soulève-toi" ; "la République est en marche, qu’on lui casse les jambes" ; "Ohlélé, ohlàlà régularisation de tous les sans-papiers" ; "Macron président des patrons on vient te chercher chez toi" ; "contre toutes ces lois racistes, islamophobes et sexistes nous on est là"...
Beaucoup de slogans visaient l’extrême-droite rappelant le score de plus en plus élevé de celle-ci à chaque nouvelle élection présidentielle...

Le dispositif policier est discret, quelques camions de la compagnie départementale d’intervention (CDI) manœuvrent parfois en amont de la manif en gardant leurs distances, tandis qu’à priori une dizaine de cars protègent la préfecture. Le cortège se sent donc assez libre dans cette ville plutôt calme où tout semble possible. Pourtant une petite tension est palpable, le bruit court que des policiers en civils sont infiltrés dans la manif (eh oui les gars on vous a cramé !), on s’en tiendra à quelques poubelles et trottinettes bousculées...

Au bout d’un moment, alors que les voix commencent à s’érayer et que des fumigènes illuminent toujours la manif, celle-ci fait un nouveau tour sur les boulevards et vers la caserne de Bonne, puis s’engouffre dans de plus étroites rues du centre-ville, et surprise, au détour d’une ruelle la voilà stoppée par une rangée de gens en armures ! C’est qu’au coin derrière se trouve le bar "la table ronde", repère bien connu pour accueillir la macronie et autres ennemis politiques, qui y fête sûrement ce soir là sa victoire. La flicaille protège la bourgeoisie, cela ne nous étonne pas mais c’est toujours ACABlant ! Espérons au moins que LR ait entendu nos clameurs, car alors que la brigade anti-criminalité (BAC) faisait son apparition (tranquillement en voiture), le cortège bougeant de rue annonça sa dispersion.

Chacun.e pu alors rentrer, dans le calme et sans arrestation, sans blessure, sans même une larme versée à la lacrymo et finalement c’est aussi bien comme ça :)


Ce dimanche Grenoble à repris la rue sans en demander l’autorisation et a promis, comme de nombreuses autres villes, d’être mobilisée contre Macron et son monde pour ce second mandat. L’énergie est là, nous en aurons bien besoin pour les cinq ans qui nous attendent !

Derniers articles de la thématique « Anti capitalisme » :

Festival La Petite Échappée « Fini de jouer ?! »

Festival // Vendredi 3 juin (20h) et Samedi 4 juin (9h30-23h30) au Percy // Jeux et ateliers en journée, concerts le soir // prix libre L’Assoce Béchamelle remet le couvert après deux ans de diète involontaire, et on a faim ! Pour ne pas risquer l’indigestion on vous a concocté une P’tite Échappée,...

> Tous les articles "Anti capitalisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org