Contre la démolition du 10-20 Arlequin

« Allez, maintenant... Du BALAIS ! »

Bailleur SCIC-Habitat, Mairie de Grenoble, Métro, ANRU : tout le monde est d’accord pour que les locataires du 10-20 galerie de l’Arlequin quittent leurs logements... sauf les locataires eux-mêmes !

Aucune décision officielle n’a été prise, et pourtant les locataires du 10-20 galerie de l’Arlequin doivent quitter leurs logements, qui « devraient » être démolis à la suite d’une nouvelle opération de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine. Pourtant, aucun document officiel n’a été signé, et le bailleur lui-même admet qu’il ne connaît pas la nature du projet sur le 10 – ou refuse de la communiquer : réhabilitation ou démolition comme le 20 ? Peu importe, un seul mot d’ordre : les locataires doivent partir au plus vite. Et lorsqu’on l’interroge sur une possible date de retour dans les logements ... silence.
Du coup les décideurs mettent le paquet (et ça marche, déjà 130 logements vacants) : recours à une autre association de locataires extérieure pour « zapper » l’association des Résidents du 10-20 Galerie de l’Arlequin opposée à la démolition, embauche d’une salariée pour réaliser une enquête sociale, appels récurrents au téléphone, menaces d’expulsion si refus des propositions de déménagements présentées, insistance pour signer une charte de relogement au plus vite ... le quotidien s’alourdit pour des locataires déjà sonnés par l’annonce de démolition faite par le maire après une soi-disant « concertation des habitants » ... qui a abouti à une décision contraire aux vœux des principaux concernés ainsi qu’aux engagements du bailleur de réhabiliter le bâtiment lors du rachat en 2014.

“Le 20 sera démoli, le 10 ... je ne peux pas promettre qu’il ne le sera pas !”

C’est ce qu’a annoncé le maire de Grenoble en réunion publique au mois de mai 2017, faisant fi de la pétition rassemblant plusieurs milliers de signatures opposées aux démolitions à la Villeneuve, (le 160 galerie de l’Arlequin est également menacé) et des promesses incessantes de co-construction démocratique. Une décision unilatérale et injuste qui répond aux exigences de l’État et des promoteurs, mais loin, très loin des intérêts des locataires.
Détruire des logements à loyers très modérés dans une agglomération pourtant déficitaire en logements sociaux (sans parler des logements très sociaux), alors que des milliers de personnes peinent à payer leurs loyers ou à trouver des logements abordables et que plus de deux mille cinq cent personnes sont à la rue est une preuve de plus du cynisme des décideurs politiques. Qui fait aussi le jeu des géants du BTP et de l’immobilier pour qui la « rénovation urbaine » de la Villeneuve -jugée très « attractive », est une formidable manne financière : reconstructions subventionnées, loyers à la hausse pour un public « solvable », rachat du foncier public à bas coût...
Le DAL soutient depuis plusieurs mois l’association des Résidents du 10-20 galerie de l’Arlequin dans leurs combats quotidiens et leurs revendications, et s’associe aux locataires et habitant.es de Villeneuve pour dire ensemble :

Non aux démolitions !
Oui aux réhabilitations pour faire baisser les charges !
Respect et justice pour les habitant.es des quartiers populaires !

Contact : droitaulogement@gresille.org
06.41.30.55.18
facebook : droit au logement 38

vendredi 15 septembre 2017

Derniers articles de la thématique « Quartiers Populaires » :

Fighting where we stand

De FIGHTING WHERE WE STAND film d’un média militant nord-américain. Il expose trois conflits d’occupation de l’espace : le camp Unist’ot’en, situé sur les territoires Wet’suwet’en dans la soi-disant “British Columbia” et les squats de Ljubljana en Slovenie et l’occupation de la ZAD, à...

Berlin contre Amazon

Appel à la manifestation contre le projet du Edge Tower à la Warschauer Strasse, Berlin, le 22 février à 14 heures au Frankfurter Tor. Contre l’isolement, les conditions précaires du travail et la vente massive de la ville - Pour une société qui s’oriente vers les besoins de chacun(e) et pas vers les...

Marseille, récit d’une ville qui s’effondre

Fin décembre 2018, le collectif La Rabia del pueblo a produit le documentaire « Marseille, récit d’une ville qui s’effondre ». Le film, que nous diffusons ici, donne la parole aux habitant.e.s du quartier populaire de Noailles où se sont écroulés deux immeubles le 5 novembre, faisant huit mort.e.s. Deux...

> Tous les articles "Quartiers Populaires"

Derniers articles de la thématique « Logement » :

Occupation en cours rue Lieutenant Chabal à Grenoble

Occupation en cours rue Lieutenant Chabal à Grenoble. Appel à venir soutenir immédiatement l’occupation sur place ! Les jeunes majeurs mobiliséEs depuis des mois demandent un logement et leur régularisation !

Chantier du Lîeu

Chantier collectif d’aménagement du Lîeu des habitant.e.s de la rue et de la ville

[Campus en lutte] Programme du Semestre Alternatif - Semaine 4

Le SEMESTRE ALTERNATIF a été initié par l’UFR autonome pour soutenir la grève à l’Université et dans les autres secteurs. C’est un outil collectif pour mieux rendre visible et accessible les temps forts de la mobilisation en cours, notamment ceux décidés ou relayés par l’AG Campus ainsi que des temps...

> Tous les articles "Logement"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org