Publier

Contre l’interdiction de la abaya, pour l’auto-détermination de toustes

Communiqué de l’Assemblée générale féministe de grenoble et de la Coordination féministe

A la fin du mois d’août, Gabriel Attal a annoncé l’interdiction du port de la abaya dans les écoles publiques. Il y a quelques jours, le Conseil d’Etat a validé cette décision en expliquant que le port de l’abaya "s’inscrit dans une logique d’affirmation religieuse", et que "l’interdiction du port de ces vêtements ne porte pas une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale". 

Cette décision est au contraire une atteinte grave à la liberté des femmes et des minorités de genre de disposer de leur corps. L’interdiction de la abaya à l’école s’inscrit dans une longue liste de décisions sexistes et islamophobes qui, depuis la colonisation, visent à contrôler les femmes* musulmanes  : la loi de 2004 qui interdit le port du foulard à l’école, l’interdiction de porter le foulard pour accompagner une sortie scolaire ou pour participer à des compétitions sportives, les tentatives régulières d’interdire le burkini dans les piscines municipales ou sur les plages... Ces décisions, prises au nom de la liberté et de la laïcité, ne sont que le reflet d’obsessions sexistes et islamophobes où les femmes et minorités de genre musulmanes sont perçues soit comme des victimes à sauver, soit comme des dangers pour la société. L’interdiction de la abaya est une attaque de plus contre leur droit à l’auto-détermination. 

De plus, l’application de l’interdiction de la abaya par les établissements a mis en lumière le racisme et le sexisme de l’institution scolaire. Cela non plus n’est pas nouveau. Tous les ans, les mêmes débats nauséabonds sur les tenues des élèves ressurgissent à chaque rentrée scolaire : crop tops trop courts, décolletés trop échancrés... le contrôle du corps des adolescentes* est une obsession. Cette année, des adolescentes* ont été renvoyées chez elles parce qu’elles portaient des kimonos, des pantalons amples, des jupes longues... au motif que leurs tenues étaient "trop ambiguës" sur le plan religieux.

Cela est directement justifié par l’interdiction de la abaya, défini comme un vêtement religieux "par destination", notion qui est la porte ouverte à la discrimination raciale. En effet, ce concept vise par définition des jeunes filles* racisées, plus précisément les jeunes filles* arabes et noires dont on suppose la religion musulmane. Leurs témoignages de plus en plus nombreux révèlent l’installation d’un véritable profilage racial à l’entrée des établissements scolaires. Il s’agit d’une grave mise en danger du droit à l’éducation des adolescentes* racisées.

L’islamophobie et le racisme sont aujourd’hui clairement assumés comme des projets politiques par le gouvernement Macron : la répression violente des révoltes suite à la mort de Nahel, les sanctions judiciaires démesurées contre celleux qui y ont participé, les demandes répétées d’expulser les familles des "émeutiers" de leurs logements sociaux, l’opération Wambushu menée à Mayotte, le projet de loi immigration... et aujourd’hui l’interdiction de la abaya qui montre plus que jamais que le racisme est solidaire du patriarcat et du capitalisme. Nous répétons que ces luttes ne peuvent se mener séparément. 

L’assemblée générale féministe de grenoble et la Coordination Féministe soutiennent inconditionnellement les luttes pour l’auto-détermination de toustes : nos corps, nos choix. Nous soutenons et encourageons les mouvements de grève contre cette interdiction. Nous appelons à une mobilisation féministe dans les prochaines semaines contre l’interdiction du port de la abaya à l’école, pour l’abrogation de la loi de 2004, pour l’égalité d’accès à l’éducation de toustes, contre le racisme et l’islamophobie d’état. 

L’assemblée générale féministe de grenoble appelle à rejoindre le cortège féministe dans la manifestation contre le racisme et les violences policières le 23 septembre à 14h à felix poulat, Grenoble.

Derrière la banderole "Féministes Contre le racisme et l’islamphobie"

samedi 23 septembre 2023

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Semaine pour la Palestine

Semaine en soutien à la cause Palestinienne, avec au programme : tables rondes, ateliers cultinaires et artistiques, animations pour enfants, expositions photos, randonnée, projection cinématographiques

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Féminismes/Genres/Sexualités » :

soirée queer concerts chansons techno pop

Ce jeudi 29 février 2024 on accueille deux artistes queer, de Rennes et Grenoble, et une surprise pour finir la soirée ! On commence avec Amarin Romarin, en tournée tout le mois, à découvrir sur bandcamp https://amarin-romarin.bandcamp.com/ "Amarin Romarin fait des boucles de mots et de...

après midi entre deviant.es de genre

Salut tout le monde ! Ce dimanche 18 février on passe l’après midi ensemble au centre Lgbti :) Y aura un atelier d’écriture avec le collectif samovar, une réu pour ceux celles qui souhaitent plus s’impliquer dans deviations, du tarot, des réparations vélo et des objets à donner/prix libre.....

> Tous les articles "Féminismes/Genres/Sexualités"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org