arrêté anti-expulsion

Au 1er janvier 2018 on recense : 25 498 logements vacants dont 6 467 sont vacants depuis 2 ans (6 152 en 2017) soit un taux de vacance de longue durée de 2,8% à l’échelle de la Métropole.
3 248 à Grenoble, 1 286 dans les communes déficitaires SRU, 1933 dans les autres communes.

En parallèle le nombre de demandeurs et demandeuses de logement sociaux a augmenté de 8% soit 16 280 demandes dont 8 950 en accès et 7 330 en mutation.
41% des demandes ont un motif prioritaire (sans abri, expulsions, DALO, sortie d’hébergement, ...)
33% le motif est lié au logement (trop cher, trop petit, trop grand, ...), 13% motifs familiaux.

Source : bilan 2018 programme local de l’habitat 2017-2022, document de la Métro et forum habitat.

Le front contre les expulsions et le DAL organisaient vendredi 24 mai 2019 une conférence de presse devant la DDCS de l’Isère. Cette conférence de presse avait visiblement fait l’objet d’une interdiction par le préfet de l’Isère, mais nous avons pu la mener à bien malgré l’annonce de l’arrivée des flics pour nous déloger -qui ne sont finalement jamais venues. Nous avons donc pu rappeler :

1) Que les expulsions continuaient en Isère, diligentées notamment par la préfecture de l’Isère, que la COMED ne faisait pas son travail correctement et que la loi ELAN allait accélérer les expulsions en réprimant les locataires les plus pauvres et en faisant la part belle aux spéculateurs et promoteurs.

2) Que le combat mené par le front contre les expulsions et le DAL pour l’arrêt des expulsions s’est soldé à Grenoble, suite à un voeu porté par le groupe Ensemble à Gauche pour la troisième année de suite, et modifié par la majorité municipale, par la mise en place d’un arrêté anti-remise à la rue, ce qui est un bon début. Nous avons dit que nous restions vigilant quant à sa signature (désormais actée).

3) Que nous appelons chacun, chacune dans toutes les villes à réclamer auprès de leur maire un arrêté anti-expulsion, et à se battre effectivement contre les expulsions, car il était inadmissible de voir qu’en parallèle de la hausse des expulsions, le nombre de logements vides augmentait également (17.000 dans l’agglomération en 2017).

4) Que nous appelions à la mobilisation dès ce vendredi 24 mai à 10h devant la métro lors du conseil métropolitain, en demandant à la fois à la Métro de se positionner contre les expulsions et en soutien aux arrêtés, et à chaque maire de prendre dans sa commune ce type d’arrêté. Nous avons rappelé que l’objectif de cet arrêté était de mettre la question des expulsions sur la place publique et de forcer la préfecture et le gouvernement à y mettre un terme.

5) Que nous sommes plus que jamais mobilisés contre les expulsions et contre les causes de ces dernières : loyers et charges chers, politiques racistes, impérialistes et xénophobes de l’état français, pas d’application de la loi de réquisition ni de la loi DALO, baisse des APL, privatisation et marchandisation du secteur social du logement, ... et qu’à ce propos, nous appelons à la mobilisation contre l’absorption par Grenoble Habitat d’Actis, bailleur social public, qui aura des conséquences désastreuses pour les locataires, et les personnes en attente de logements sociaux. Un rassemblement est prévu mercredi 29 mai à 15h30 devant la Bourse du Travil pour le prochain CA d’Actis.

Concernant l’arrêté anti-mise à la rue en lui-même, voilà l’arrêté signé de la main du maire en pièce jointe. C’est bien la version qui a été proposée lundi soir. De notre côté, sans s’en satisfaire, nous continuerons de réclamer des arrêtés anti-expulsion.

Le DAL 38

lundi 27 mai 2019

Derniers articles de la thématique « Logement » :

Mise à la rue de jeunes majeurs hébergés au CATALPA

Suite à une décision du financeur, 13 jeunes majeures seront sorties du dispositif d’hébergement et remis à la rue le 31 aout. Cette décision intervient après un nombre croissant d’expulsions et de délivrance d’Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF) par la...

> Tous les articles "Logement"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org