-->

[Ahwahnee] Projection de Writer : 20 ans de Graffiti à Paris

07/10/2019 :
A partir de 19h : Repas Vegan Prix Libre
20h30 : Projection

Cette projection n’est absolument pas dans le cadre du Grenoble Street Art Festival.
Mais elle est là par amour des gens qui peinturlurent les murs, les recouvrent de leurs blazes, de leurs cris du coeur et de leurs émotions.. Qui expriment ça de manière brute dans cet art populaire où le culot est la règle d’art.
C’est pour y rendre hommage, au moment où le "street art" gentrifie avec le muralisme, s’intègre dans les galeries... Pour casser la fausse différence entre le tag moche et le street art joli.. Parce qu’on se sent dans un espace asceptisé face à un mur gris tout comme face à des murs consensuels et figuratifs.

Quand je suis arrivé à Grenoble ce qui m’a touché c’est faire le tour de la rocade retournée par les OWR’S, les NAV/TNR, par les VMK, par les FLY, par SOX, par les AS, par FONK même si son style est dégueu, et aussi la fresque du bruit et de l’odeur de Sene2...
Et puis au fur et à mesure que j’évoluais dans cet espace urbain, je kiffais voir des nouveaux blases apparaître, gagner en style, gagner en prestance, avec Anos et Oras, avec les IZR, avec les SCH, avec Punx, avec Dersa, avec Stor VR6, AZE, Nerv.. Et toutes celles et ceux qui signaient pas, de St Bruno à la Fac qui transmettaient par les murs leurs vues politiques ou leur ivresse..
La vue de la vitre du tram, du train, du bus, de la voiture, c’était un accès à un musée d’art contemporain à ciel ouvert.. Que personne ne contrôle à part les artistes et les service d’effacement..

Le vandal fest c’est toute l’année. Et même si c’est les même lettres répétées des centaines de fois, ça reste un acte politique...

Le Film :
Première Partie : Un petit court métrage autour du travail d’Azyle, taggueur vandale du métro parisien, entre punition et saturation...

Le Documentaire : Writers, 20 ans de Graffiti à paris
Un portrait chronologique des pionniers du graffiti à Paris. En 1983, ils avaient entre 14 et 18 ans. Ils écrivaient leurs noms sur les murs de la ville, inspirés par le nouveau phénomène qui faisait rage à New York, tout en développant d’emblée leur identité propre. On les appelle les Writers. Réalisé par Marc-Aurèle Vecchione.
Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=TqKIT3h_QQ8

Le Lieu : Ahwahnee est un lieu qui appartient à la mairie de Grenoble. Il été laissé à l’abandon pendant presque 30 ans, mais, en 2016, un collectif de squatteureuses a décidé d’y habiter.
Il y a une salle de spectacle/sport, une salle de lecture/atelier et une salle de répétition, ainsi qu’une bibliothèque et une zone de gratuité. Il y a également des espaces réservés à la vie quotidienne des habitant.e.s et du collectif. Le collectif anime ponctuellement des activités culturelles, des festivals, des séminaires, et des ateliers de partage de savoirs-faire. Les activités se déroulent à prix libre pour les rendre accessibles à tou.te.s.
Si vous aimeriez nous rendre visite, participer à la vie du lieu, ou, éventuellement, proposer une animation, n’hésitez pas à venir faire notre connaissance !

106 Rue des alliés - Grenoble
monokeros[at]riseup.net

lundi 7 octobre 2019

[Ahwahnee] Projection de Writer : 20 ans de Graffiti à Paris

19h00 - 22h00

07/10/2019 :
A partir de 19h : Repas Vegan Prix Libre
20h30 : Projection

Cette projection n’est absolument pas dans le cadre du Grenoble Street Art Festival.
Mais elle est là par amour des gens qui peinturlurent les murs, les recouvrent de leurs blazes, de leurs cris du coeur et de leurs émotions.. Qui expriment ça de manière brute dans cet art populaire où le culot est la règle d’art.
C’est pour y rendre hommage, au moment où le "street art" gentrifie avec le muralisme, s’intègre dans les galeries... Pour casser la fausse différence entre le tag moche et le street art joli.. Parce qu’on se sent dans un espace asceptisé face à un mur gris tout comme face à des murs consensuels et figuratifs.

Quand je suis arrivé à Grenoble ce qui m’a touché c’est faire le tour de la rocade retournée par les OWR’S, les NAV/TNR, par les VMK, par les FLY, par SOX, par les AS, par FONK même si son style est dégueu, et aussi la fresque du bruit et de l’odeur de Sene2...
Et puis au fur et à mesure que j’évoluais dans cet espace urbain, je kiffais voir des nouveaux blases apparaître, gagner en style, gagner en prestance, avec Anos et Oras, avec les IZR, avec les SCH, avec Punx, avec Dersa, avec Stor VR6, AZE, Nerv.. Et toutes celles et ceux qui signaient pas, de St Bruno à la Fac qui transmettaient par les murs leurs vues politiques ou leur ivresse..
La vue de la vitre du tram, du train, du bus, de la voiture, c’était un accès à un musée d’art contemporain à ciel ouvert.. Que personne ne contrôle à part les artistes et les service d’effacement..

Le vandal fest c’est toute l’année. Et même si c’est les même lettres répétées des centaines de fois, ça reste un acte politique...

Le Film :
Première Partie : Un petit court métrage autour du travail d’Azyle, taggueur vandale du métro parisien, entre punition et saturation...

Le Documentaire : Writers, 20 ans de Graffiti à paris
Un portrait chronologique des pionniers du graffiti à Paris. En 1983, ils avaient entre 14 et 18 ans. Ils écrivaient leurs noms sur les murs de la ville, inspirés par le nouveau phénomène qui faisait rage à New York, tout en développant d’emblée leur identité propre. On les appelle les Writers. Réalisé par Marc-Aurèle Vecchione.
Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=TqKIT3h_QQ8

Le Lieu : Ahwahnee est un lieu qui appartient à la mairie de Grenoble. Il été laissé à l’abandon pendant presque 30 ans, mais, en 2016, un collectif de squatteureuses a décidé d’y habiter.
Il y a une salle de spectacle/sport, une salle de lecture/atelier et une salle de répétition, ainsi qu’une bibliothèque et une zone de gratuité. Il y a également des espaces réservés à la vie quotidienne des habitant.e.s et du collectif. Le collectif anime ponctuellement des activités culturelles, des festivals, des séminaires, et des ateliers de partage de savoirs-faire. Les activités se déroulent à prix libre pour les rendre accessibles à tou.te.s.
Si vous aimeriez nous rendre visite, participer à la vie du lieu, ou, éventuellement, proposer une animation, n’hésitez pas à venir faire notre connaissance !

106 Rue des alliés - Grenoble
monokeros[at]riseup.net

Ahwahnee

Derniers articles de la thématique « Autres » :

> Tous les articles "Autres"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org