Publier

8 MARS, MOBILISATION JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES ET DES MINORITÉS DE GENRE : GRÈVE GENERALE FÉMINISTE

Dès 10h, Village Féministe : avant et après la manif féministe place Victor Hugo :

10h00  : Atelier pancartes et banderoles, préparons les slogans et les chorégraphies.
de 11h00 à 13h00 : AG feministe avec un temps pour le repas préparé par la Cantine de Dernière Minute.

14h00 : Manifestation

Manifestation à 14h, départ de l’hôpital couple enfant, arrêt de tram B La Tronche - Hôpital

GRÈVE GÉNÉRALE FÉMINISTE !

La grève féministe permet de lutter contre les violences capitalistes et patriarcales, qui se nourrissent entre elles. Si nous voulons que cela cesse, il faut tout bloquer, c’est à dire arrêter le travail, mais aussi tout le reste : la grève féministe va au delà du salariat, elle est un outil d’émancipation qui dévoile l’ampleur de l’exploitation des femmes, sous
payées et premières licenciées dans tous les secteurs de travail mais aussi exploitées à la maison.

GRÈVE GÉNÉRALE CONTRE L’EXPLOITATION DES FEMMES ET LES VIOLENCES DE GENRE !

Les femmes issues de l’immigration sont exploitées, majoritairement dans les domaines du ménage et du soin, et exposées au harcèlement sexiste et raciste. Les femmes trans sont exclues du marché du travail
et les femmes en situation de handicap aussi. Les travailleuses du sexe sont exposées à la violence des clients et au harcèlement policier...
Les femmes exercent majoritairement dans les métiers de la reproduction : aides-soignantes, infirmières, dans les crèches, aesh dans les établissements scolaires... Les femmes font tourner la société, et sont les moins considérées : elles travaillent dans des conditions de plus en plus précaires, voire dangereuses et sont sur-exposées aux violences sociales, au harcèlement sexuel, aux violences conjugales, aux viols, aux féminicides.
La réforme des retraites accentue ces violences, en précarisant gravement les femmes les plus âgées. Ça suffit !

GRÈVE GÉNÉR ALE CONTRE LA LOI K ASBARIAN BERGÉ ET LA LOI ASILE IMMIGR ATION DE DARMANIN !

La loi Kasbarian-Bergé s’attaque de manière extrêmement violente au droit au logement, dans un contexte de précarisation croissante et l’augmentation exorbitante des loyers et des charges. La peine encourue pour un impayé de loyer, de charges ou pour une occupation de bâtiment vide irait jusqu’à 45 000 euros d’amende et 3 ans de prison, ce qui est d’une violence inouïe dans un contexte où la population peine de plus en plus à se loger. Les femmes, qui sont massivement précaires, sont rendues extrêmement vulnérables par cette loi. Il est extrêmement compliqué de fuir des situations de violences conjugales.
Les femmes avec des papiers ont difficilement accès à des loyers abordables. Les femmes sans papiers se retrouvent en squat ou dans
des centres d’hébergement dans des conditions d’insalubrité inhumaines. Quoi qu’il en soit, cette loi est un danger de mort pour les
femmes. La loi Darmanin, quant à elle, durcit considérablement les conditions d’obtention d’un titre de séjour, facilite les expulsions
et systématise les enfermements en centres de rétention. Non aux politiques ouvertement racistes du gouvernement !


GRÈVE CONTRE LA MONTÉE DE L’EXTRÊME DROITE, ET POUR LA LIBRE DISPOSITION DE NOS CORPS !

Nous alertons devant la montée des politiques nationalistes et fascisantes. À l’Assemblée Nationale, il a été avancé que si les femmes
faisaient plus d’enfants, nous n’aurions pas le problème des retraites... Il ne faut pas oublier qu’en France et partout dans le monde l’accès à l’ivg n’est pas encore une évidence, qu’il reste difficile pour les plus pauvres. Lorsqu’il s’agit d’exploiter le corps des femmes, le libéralisme et l’extrême droite marchent main dans la main. Nous défendons la liberté de toutes à disposer de nos corps et ceci ne rentrera jamais dans la négociation.
Nous refusons l’instrumentalisation des luttes féministes à des fins racistes et nous dénonçons les violences à l’encontre des femmes musulmanes.

Avec ces réformes le gouvernement défend un projet de société toujours plus libéral, dans lequel les femmes ne sont rien d’autre que des corps exploitables au profit du capitalisme. Nous, femmes et minorités de genre, refusons en bloc le monde que le gouvernement nous propose et appelons à bloquer le pays le 8 mars. Notre espérance
de vie nous la voulons pour vivre libres et heureuses, pas pour s’épuiser à la tâche ni pour subir des violences ! Aucune ne sera libre tant que nous ne le seront pas toutes.

La grève féministe, c’est :
- > Grève du travail salarié (un préavis a été posé par les syndicats),
- > Grève du travail reproductif,
- > Grève des charges mentales,
- > Grève des lycéennes, des étudiantes, des stagiaires.

Revendications :
- > Déconjugalisation des aides sociales,
- > Blocage des loyers et des factures,
- > Le retrait de la réforme des retraites,
- > Le retrait de la loi Kasbarian-Bergé,
- > Le retrait de la loi asile immigration.

Pour le 8 mars, l’Assemblée féministe de Grenoble appelle à la reconduction de la grève du 7 mars. Nous appelons les femmes et les minorités de genre à se mettre en grève massivement jusqu’au retrait de la réforme des retraites, de la loi Kasbarian-Bergé et de la loi Asile immigration

Dès 10h, Village Féministe : avant et après la manif féministe place Victor Hugo :
10h00  : Atelier pancartes et banderoles, préparons les slogans et les chorégraphies.
de 11h00 à 13h00 : AG feministe avec un temps pour le repas préparé par la Cantine de Dernière Minute.

14h00 : Manifestation
Départ de la Tronche, devant l’hôpital couple enfant, arrêt de tram B La Tronche - Hôpital

Si tu as besoin de soutien financier pour pouvoir faire grève, tu peux contacter l’AG féministe qui a mis en place une caisse de grève
mail : agfeministe38@protonmail.com
instagram : agfeministe_38
caisse de grève fémniste : fr.ulule.com/caisse-de-greve-ag-feministe

mercredi 8 mars 2023

Derniers articles de la thématique « Féminismes / Genres / Sexualités » :

Projection de "My Brother the Devil"

Samedi 10 août, 19h30 au Centre LGBTI de Grenoble. Apéro dînatoire sur place à prix libre mais projection gratuite et ouverte à toustes. Accès PMR 8 rue Sergent Bobillot, Grenoble

Hommage à nos mortes

En mémoire de nos soeurs trans assassinées Angelina et Geraldine Rassemblement mardi 16 juillet à 18h place Felix Poulat, Grenoble

> Tous les articles "Féminismes / Genres / Sexualités"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org