STOP à la chasse "aux étrangers" dans l’île comorienne de Mayotte

Avez-vous appris par la presse les crises sociales et politiques qui secouent l’île comorienne de Mayotte depuis plus de deux mois ?

Mayotte est sous occupation française depuis 1976 où l’état français y a organisé un référendum illégal visant à maintenir l’île dans son giron. Et ce, malgré la résolution onusienne 3385 XXX du 12 novembre 1975, qui énonce : "la nécessité de respecter l’unité et l’intégrité territoriale de l’archipel des Comores, composé des îles d’Anjouan, de la Grande-Comore, de Mayotte et de Mohéli".

L’état colonial français a persisté dans son entêtement en proclamant la départementalisation de Mayotte en mars 2011.

Les conséquences tragiques de ce forfait juridico-politique ? Une hécatombe dans la mer comorienne dont l’origine est l’instauration, en 1995, du "visa Balladur" (plus de 20 000 morts dans le bras de mer entre Anjouan et Mayotte) ; jusqu’à 20 000 expulsions de Comorien-ne-s par an, plus de 3000 mineurs isolés...

L’administration française de Mayotte est un échec avéré : le développement annoncé est loin d’être au rendez-vous ; comme dans les années 70, des milices privées commettent des exactions envers des familles comoriennes dont plusieurs personnes sont pourtant en règle vis-à-vis de l’administration française (xénophobie ?) !

Comme en 2016, l’intervention de l’état français se résume en un renforcement drastique des moyens de contrôle pourr verrouiller les frontières de Mayotte !

Face à l’arrogance française, le gouvernement comorien a enfin réagi en refusant d’accueillir les expulsés de Mayotte (ces Comoriens sont chez eux à Mayotte !).

Pour régler le contentieux sur Mayotte, il est temps de sortir du fameux "dialogue bilatéral" entre les 2 états, qui n’a rien donné depuis plus de 15 ans !

Il est temps d’amorcer un dialogue sous le contrôle des instances internationales. D’autant que dans cette affaire, les Comores bénéficient du soutien de l’Union Africaine (UA), de la ligue Arabe et de l’ensemble de la communauté internationale !

Nous en appelons à la solidarité internationale
- Pour faire cesser les exactions xénophobes commises par des milices privées, trop souvent impunies ;
- Pour soutenir la résistance du gouvernement comorien face au diktat de l’occupant français (en affirmant que tout comorien n’est pas étranger à Mayotte) ;
- Pour promouvoir une résolution du contentieux franco-comorien sur Mayotte devant les instances internationales.

Nous vous convions au grand rassemblement qui se tiendra ce lundi 2 avril (férié) à 14h sur le parvis des droits de l’homme - Place du Trocadéro (Métro ligne 9).

Paris ce 29 mars 2018

CDISCOM - Collectif de Défense de l’Intégrité et de la Souveraineté des Comores
cdiscom.contact@gmail.com / http://cdiscom.skyrock.com/

Manifestation le 12 avril à Moroni contre les expulsions à Mayotte à voir aussi sur http://sosdemocratiecomores.skyrock.com/7.html

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Action BDS le 13 novembre à 18h45 à La Belle Électrique à grenoble

Catherine Ringer est annoncée pour un concert le 19 décembre prochain à Tel Aviv, ville construite sur les ruines de sept villages palestiniens, capitale reconnue d’Israël, symbole de sa politique d’apartheid, et théâtre de ses tentatives de blanchiment artistique. Nous demandons à Catherine Ringer...

Viens rencontrer le RUSF 38 !

Le RUSF 38 t’accueille à E.V.E sur le campus de St Martin d’Heres le jeudi 21 novembre de 12h à 14h. Un repas sera préparé et servi par la cantine La Grail. Le repas est à prix libre et ce moment d’échange est l’occasion de connaître un peu mieux le collectif, ses actions et son...

Journal Mur-mures du mois de novembre 2019

Dans ce numéro de novembre, des articles sur : Les incendies et luttes actuelles dans les CRA La situation qui se dégrade en Grèce pour les personnes exilées et la répression Le fichage comme outil de contrôle et de criminalisation des personnes...

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org