Publier

POLICE, JUSTICE, PRISON / CRA : ASSASSINS


Communiqué issu de Marseilles anti-CRA
Article sur la mort de M. au CRA de Vincennes en Mai

Ici à Grenoble quand une personne sans-papiers est arrêtée et que l’Etat veut l’expulsée elle est a priori menée au CRA de Lyon qui est le plus proche : il existe un collectif anti-CRA à Lyon : Lyon Anti CRA Cette brochure "Sans papiers : s’organiser contre l’expulsion, que faire en cas d’arrestation ?" peut aidée même si elle date de 2021 et que les lois anti-immigration ont évoluées depuis... On trouve aussi des conseils en vidéos sur le site A bas les CRA "De l’arrestation au centre de rétention : faire face à la machine à expulser quand on est sans-papiers"

Suite aux émeutes de réaction à la mort de Nahel, à Grenoble aussi, la répression judicière s’est abattue et plusieurs personnes sont maintenant incarcérées à Varces, toutes ou presque sont "sans-papier".

Encore une fois leur situation administrative à servie d’argument au racisme d’Etat pour infliger une peine plus lourde (pas d’aménagements ou de bracelets contrairement aux personnes blanches). La seule alternative qu’on leur a laissé est d’accepter d’être expulsés. Ce qui dans certains cas, (même si les personnes l’acceptaient) n’est pas réellement possible. [1] Plusieurs de ces personnes vont donc subire ce qu’on appelle la double peine : une incarcération en maison d’arret suivie d’un enfermement en centre de rétention (qui peut duré jusqu’à 90 jours).

Le week-end dernier plusieurs rassemblements avaient lieu devant des prisons pour soutenir les personnes incarcérées suite aux émeutes. A l’aproche du 14 juillet on ne peut qu’espérer que cette "fête" renoue avec ses racines, un appel à souffler sur les braises circule d’ailleurs...
Face à l’incarcération, rompons l’isolement ! Concernant la prison de Varces, pour les proches de détenus vous trouverez tous les conseils concrets (courrier, linge, argent, visites) sur le site de l’association ARLA qui accuille "les familles"

Au delà de ces incarcérations et de Varces, les luttes anti-carcérales continuent, notamment parce que l’Etat prévoit la constructions de toujours plus de prisons (et autres lieux d’enfermements tout aussi dégeulasses comme les CRA), comme à Entreigues près d’Avigon où le chantier devrait bientôt commencer...Terminons donc cet article par une petite carte informative qui nous vient de Marseille :)

Donnons de la force à nos luttes anti-carcérales, anti-racistes et anti-répressives.
A bas les flics, l’a-justice et tous les lieux d’enfermements !

Notes

[1l’expulsion d’un sans-papiers est soumise à des règles de droit. Elle n’est pas automatique. Une fois, les recours épuisés et l’expulsion décidée, encore faut-il que le pays d’origine accepte de reprendre son ressortissant si celui-ci n’a plus de documents d’identité. Il est impossible de renvoyer un sans-papier sans ce feu vert, appelé "laissez-passer consulaire". Or, certains pays, en conflit diplomatique avec la France, refusent de délivrer ces laissez-passer. De plus Le droit européen interdit de renvoyer une personne vers un pays dans lequel sa vie ou son intégrité physique pourrait être en danger.

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Le danger des idéologies suprémacistes II

Trop de personnes voient l’histoire simplement dans le passé. Elles ne réalisent pas que l’histoire, c’est maintenant. « Le colonialisme n’est pas un évènement, c’est une structure » -Patrick Wolfe ; Settler colonialism and the elimination of the native. Pour retrouver Le danger des...

AHWAHNEE : Projection de "THE LAB" de Yotam Feldman

The Lab est un documentaire sur l’industrie d’armement israelienne .En Palestine occupee le contrôle et les exactions exercé par l’armée sur plus de 3,75 millions de Palestiniens s’est aussi muée en une entreprise économique tres prospere. Les moyens et les méthodes employés par l’armée à Gaza et...

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org