Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes

"En ce qui nous concerne, le Sea Watch 3 peut se diriger vers notre port, ils sont les bienvenus ici. Nous pouvons bloquer les ports, mais nous pouvons aussi les ouvrir." Voici le message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes (Collettivo Autonomo Lavoratori Portuali) hier soir sur facebook, quelques heures avant que le navire battant pavillon néerlandais, transportant 42 migrant-e-s, force le blocus au large de Lampedusa.

Leur message complet :

« Un navire avec 42 êtres humains à bord a attendu deux semaines au large des côtes de Lampedusa. Ce sont des gens qui fuient la guerre, la misère, la captivité. Les responsables de ces guerres et de la misère siègent au Parlement Européen et dans les bureaux de direction italiens et européens. Les mêmes personnes qui, de Rome à Strasbourg, ont pris la responsabilité de les laisser tomber.

Nous ne sommes pas des héros, pas des politicien-ne-s. Certain-e-s nous ont appelés "fauteurs de troubles". Nous sommes de simples travailleur-euse-s dans le port de Gênes, mais précisément parce que nous sommes travailleur-euse-s, nous ne pouvons que nous reconnaître dans les valeurs fondatrices de la classe ouvrière : la fraternité entre les êtres humains, la solidarité internationale.

Comme chacun le sait, ces hommes et ces femmes en fuite et en quête d’espoir finiront, en Italie comme ailleurs, à faire le travail le plus exploité et le moins bien payé, pourchassés, enrichissant ceux-là mêmes qui crient : on ne veut pas de toi et retourne dans ton pays.

Eh bien, ils viennent ici parce que nos gouvernements ont détruit leurs pays.

Nous pensons que si Sea Watch 3 force le blocus que le gouvernement veut maintenir, il devrait trouver une solidarité réelle et active ainsi que toute la force que les travailleur-euse-s et les anti-racistes pourront développer.

En ce qui nous concerne, le Sea Watch 3 peut se diriger vers notre port, ils sont les bienvenus ici. Nous pouvons bloquer les ports, mais nous pouvons aussi les ouvrir.

Au cours des dernières semaines, nous avons bloqué à deux reprises, pas seul, le chargement d’une entreprise - la société Bahri - spécialisée dans le trafic d’armes, nous sommes descendus dans la rue pour "expliquer" aux fascistes et à ceux qui les protègent que dans notre ville n’avoir aucun espoir.

Alors que le 30 juin arrive et que Salvini envisage de revenir à Gênes, nous ne pouvons que rappeler à tout le monde, et tout d’abord à nous-mêmes, que la lutte est un autre point fort de la tradition de la classe ouvrière. Nous savons bloquer les ports, nous pouvons le faire à nouveau.

Contre le racisme de l’Etat et de la forteresse Europe.
Ports fermés aux guerres.
Ports fermés au racisme"

https://genova.repubblica.it/…/i_portuali_di_genova_pronti…/

#WorkingClassPride #SeaWatch #RefugeesWelcome #SolidaritéInternationale #FckSalvini #AntifaInternational

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Plan canicule à Grenoble : toutes et tous à la piscine !

La situation est tendue dans les piscines municipales, qui ont fermé leurs portes au public le 26 et 27 juin, et ré-ouvert sous le contrôle de la police. Les actions pour l’autorisation des maillots couvrants ont suscité l’hystérie médiatique. Retour sur une polémique qui dissimule une discrimination...

Les gilets noirs appellent à soutien.

Nous allons publier une tribune de soutien, a priori dans Médiapart ou Libération, en milieu de semaine prochaine. Nous lançons un appel à signature (texte en pièce jointe) (deadline pour les premiers signataires mardi 25 juin 18h) et à tout soutien, matériel, symbolique, financier. Merci de diffuser...

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

Galères de logement + canicule = personnes en danger

La canicule quand on vit à la rue, en squat ou mal-logé.e, ça peut mettre gravement en danger. Plusieurs milliers de personnes sont concernées à Grenoble. Quelques nouvelles et appels à solidarité. Lundi 1er juillet, appel à soutenir la cinquantaine de personnes risquant d’être remises à la rue à...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org