Publier

Manifestation à Turin le 30 mars 2019

SAMEDI 30 MARS MANIFESTATION A TURIN !

Vous vous êtes réjouis de l’expulsion de l’Asilo Occupato que vous voulez donner aux spéculateurs de la guerre contre les pauvres des périphéries.

Vous nous avez arraché.es six compagnon.nes, en les accusant d’avoir lutté contre la détention et l’expulsion de personnes sans papiers – ceux et celles que vous n’arrivez pas à séquestrer dans des bateaux, à noyer en mer, ou à repousser en Lybie.

Vous avez occupé tout un quartier, en asphyxiant celleux qui y vivent. Et vous avez le courage d’appeler ça normalité – la même normalité qui protège le chantier de la TAV que vous dites vouloir arrêter.

Vous avez nommé étincelle [scintilla] cette brillante opération et vous avez réussi à incendier de rage des milliers de cœurs, descendus dans la rue pour répondre à votre attaque et contre-attaquer.

Le préfet appelle prisonniers de guerre les personnes arrêté.es durant la manif. Un aspirant de Salvini annonce qu’il souhaite un peu d’école diaz contre les arrêté.es [lors du contre sommet anti G8 à Gênes en 2001, plus de 300 manifestants qui dormaient à l’école Diaz sont tabassé.es, arrêté.es puis séquestré.es et torturé.es pendant trois jours par des policiers et gendarmes ndt].
Et vous osez donner des leçons sur les bons et les méchants, sur l’antifascisme et la démocratie. Vous avez toujours perdu la face, et maintenant la tête.

Nous continuerons à lutter pour la liberté de tou.tes et de nos compagnon.nes en taule. Nous continuerons à nous révolter contre un ordre social injuste et toujours plus monstrueux fondé sur l’oppression, sur la misère et sur la mort d’exploités du monde entier. Nous continuerons à jouir de chaque attaque contre les exploiteurs et leurs complices, contre vous.

Vos infâmes manigances ne nous font pas oublier celles de vos prédécesseurs, mais aujourd’hui tout le monde voit que derrière vos masques se cache la vieille face du parti bourgeois. Bourgeois dans le sens de garants des proprios de la ville et de leur business. Bourgeois dans le sens de flic, mais sans uniforme.

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

Pique-nique de rentrée - Réseau université sans frontières

Le Réseau Université Sans Frontières (RUSF) organise un pique-nique de rentrée le jeudi 22 septembre sur le campus universitaire pour faire connaitre ses actions et rencontrer les personnes qui pourraient être intéressées et souhaiter nous rejoindre. Nous nous retrouverons sur les marches de...

Entretien avec Parwana Amiri Un contre...

Entretien avec Parwana Amiri Un contre discours au monde « libre », une voix et un espoir dans la lutte contre les frontières. « Je veux que le monde entende ma voix, écoute mes paroles » Parwana Amiri, âgée de dix huit ans, arrive sur l’île grecque de Lesbos avec sa famille en 2019. Après avoir fui...

Resto Malap le 17 septembre

Bienvenue au Resto Malap ! C’est un repas congolais en soutien à des personnes sans papiers. Rdv à partir de 19h à la Malaprise (30 rue Marbeuf à Grenoble), évènement mixte. Pour les commandes à emporter c’est possible de nous joindre au 0749876554 (à partir de 14h et de préférence avant 16h). Plus...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Derniers articles de la thématique « Prison / Enfermements » :

> Tous les articles "Prison / Enfermements"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org