[Limoges] Libération de l’inculpé dans l’affaire de la caserne Jourdan

S. inculpé dans l’affaire de l’incendie des véhicules de gendarmerie de la caserne Jourdan à Limoges est sorti le 8 avril 2019 sous assignation à résidence en surveillance électronique (ARSE).

L’enquête est toujours en cours. La fin des investigations est estimée à 6 mois.

Le 27 mars 2019, après un an de détention provisoire, a eu lieu l’audience de renouvellement du mandat de dépôt criminel de S. devant la Juge des libertés et de la détention de Limoges.

Cette dernière a refusé de le remettre immédiatement en liberté sous contrôle judiciaire, jugeant la mesure pas assez contraignante et préférant attendre qu’un bracelet électronique puissent être posé, ce qui n’était possible techniquement que le 9 avril selon l’enquête de faisabilité du service pénitentiaire d’insertion et de probation d’Amiens. Elle a donc renouvelé le mandat de dépôt de 6 mois. Ce n’est donc que quelques jours plus tard, le 8 avril 2019, suite à une demande de mise en liberté que S. a été libéré sous bracelet électronique. Il est assigné à résidence sous surveillance électronique à Amiens pour une durée de 6 mois renouvelable.

Le temps effectué sous bracelet électronique compte comme de la prison.

Il a le droit de sortir de son domicile uniquement le matin de 8 h 45 à 13 heures et doit signer deux fois par semaine au commissariat. Il a interdiction de sortir du département de la Somme. Il a interdiction d’entrer en relation avec trois personnes dont les deux de Toulouse qui avaient été mis en garde à vue en même temps que lui le 27 mars 2018. L’enquête est toujours en cours. La fin des investigations est estimée à six mois. Une commission rogatoire de personnalité est notamment en cours. Elle consiste à convoquer à la gendarmerie des proche de S. pour leur poser des questions sur sa personnalité.

Plus d’infos sur l’affaire de la caserne Jourdan sur labogue.info

Derniers articles de la thématique « Prison / Enfermements » :

Contre la répression de la résistance de Rouvikonas

Identifiés à la suite de l’attaque du Parlment (à la peinture) le 21 mai dernier en soutien à Dimitris Koufontinas, un camarade incarcéré à perpétuité en grève de la faim, les deux activistes doivent rassembler à eux deux 60 000 euros avant le 14 juin, sans quoi ils passeront 10 ans derrière les...

> Tous les articles "Prison / Enfermements"

Derniers articles de la thématique « Justice / Police / Médias » :

EmRaWi – un nouveau site d’infos pour l’Autriche

Depuis un moment, nous bricolons un site de publications où des individu-e-s ou des groupes peuvent publier des textes. Finalement, nous sommes prêt-es et le site se trouve en ligne sur www.emrawi.org « EMRAWI – Infos : emanzipatorisch, radikal und widerständig » (EMRWI – Infos : émancipateur,...

MIAOU38 - Une Legal Team grenobloise

Miaou38 est un collectif de soutien aux victimes d’injustices et de répression policière. Il a pour but que, face à celles-ci, nous ne restions pas isolé.e.s et démuni.e.s.

Putsh en cours à Radio Kaleïdoscope

Le lundi 22 avril Radio Kaléidoscope nous annonce que trois des émissions de la grille des programmes sont supprimées ; et ce, sans discussion, sans ménagement, au détour d’un appel concernant une émission qui aurait dû être diffusée le...

> Tous les articles "Justice / Police / Médias"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org