deux personnes toujours pas relâchées suite à la marche Vintimglia-Calais

Il s’agit des marcheurs et marcheuses de plusieurs collectifs de sans-papiers de la région parisienne qui ont rejoint la marche depuis le passage de la marche à Paris, ainsi que des exilés ayant fait le chemin avec la Marche solidaire. 17 personnes ont été libérées mais 2 sont toujours retenues en centre de rétention à Calais.

Les autorités françaises et britanniques avaient été avertie de la marche et de la présence de sans-papiers dans les rangs des manifestant.e.s. Aucune opposition de leur part n’avait été communiquée aux organisateurs.

La police aux frontières aux ordres de la préfecture du Pas-De-Calais a choisi de faire un tri entre les marcheuses et marcheurs juste avant l’embarquement amputant ainsi la marche contestataire contre les frontières de celles et ceux qui en sont les premières victimes entravant ainsi leur droit de manifestation et d’expression.

En 2012, la Marche Européenne des Sans-papiers avait traversé plus de 8 frontières européennes pour revendiquer la libre-circulation, la régularisation et la justice sociale pour toutes et tous. A cette époque les autorités des pays concernés n’avaient pas entravé l’action.

En 2014 également, plus de 400 sans-papiers de différents collectifs allemands, français, italiens mais aussi tunisiens et marocains, s’étaient rendus à Bruxelles pour une semaine d’actions en marge d’un sommet européen consacré à la migration.

Nous demandons aux autorités, l’Etat et son ministère de l’intérieur, à reconnaître, selon les termes du juge des libertés de Rouen « l’arrestation déloyale » de Tidiane et Seydou et à les libérer immédiatement.

Pour le droit de circuler, de manifester et de s’exprimer pour tou.te.s avec ou sans papiers.

Marche des Solidarité

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

Journal Mur-Mures Février 2019

Ce mois_ci dans mur-mures : un article sur l’enfermement des personnes étrangères en allemagne et au danemark un article sur la nouvelle loi répressive italienne, le "décret salvini", contre les personnes éxilées un article sur les manifestations et révoltes au soudan contre la politique d’omar...

Taminou retrouvé mort à Val-des-Prés : une fois de plus la frontière tue

Jeudi 7 février vers 3h du matin, Taminou, un jeune togolais de 28 ans est retrouvé mort au bord de la route qui relie le col de Montgenèvre à la ville de Briançon. Cette mort n’est pas la première à la frontière franco-italienne briançonnaise, qui à déjà vu disparaître 4 personnes depuis...

Les données sur les mineurs isolés bientôt partagées sur toute la France

L’Isère, le Bas-Rhin, l’Essonne et l’Indre-et-Loire vont adopter le grand fichier biométrique recensant les données d’identité des migrants mineurs ayant déposé une demande de reconnaissance de minorité auprès des services de protection de l’enfance. Avec l’application de cette mesure, un refus de...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Derniers articles de la thématique « Prison / Enfermements » :

Bloquer ou pas les médias libres

Pour celleux qui avaient suivi, la fin de l’année 2017 avait été agitée, entre autres, par des menaces de blocage (par les fournisseurs d’accès à Internet et dans les moteurs de recherche) de deux Indymedia francophones, Grenoble et Nantes. Les deux sites avaient en effet reçu plusieurs courriers de...

Appel à actions pour l’absolution de Higui

Campagne sans frontières. Du 8 au 14 avril, actions partout pour exiger l’absolution de Higui ! Tout.e.s, sur tous les territoires, nous nous défendrions comme Higui à Buenos Aires, qui passe en procès pour s’être défendue d’une agression...

Communiqué du CRA 2 de Mesnil Amelot

Une grève de la faim dure depuis plusieurs jours dans un batiment du centre de rétention de Vincennes, une autre grève de la faim d’une ampleur encore plus grande vient d’éclater au centre de rétention de Mesnil-Amelot dans le 77 près de l’aéroport Charles de Gaulles ! On relaye ici leur communiqué et...

> Tous les articles "Prison / Enfermements"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org