"Contre la bombe sanitaire" : appel de collectifs de personnes sans-papiers

Relai du site mediapart sur la manifestation réprimée le 30 avril 2020.

Cette manifestation était organisée par la Coordination Internationale des Sans-Papiers et MigrantEs (CISPM), la Coordination de Paris (CSP75), le collectif de Paris 20 (CSP Paris 20), le collectif des Baras (Montreuil) et des personnes de plusieurs foyers de Paris qui ont convergé vers le bâtiment du Ministère de l’intérieur situé près du Cour de Vincennes.

Au cours de la répression, un des groupes de Sans-papiers s’est retrouvé pour enregistrer la vidéo ci-dessous.

Lien vers la vidéo de lecture du communiqué : https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/260420/contre-la-bombe-sanitaire-un-appel-des-sans-papiers

A 1mn40 les revendications et à 2mns55 les appels

Ce samedi des Sans-Papiers avaient décidé de sortir. Pour dire leur désespoir et leur colère. Pour simplement faire savoir et lire leurs revendications.

Une quarantaine d’entre eux de la Coordination Internationale des Sans-Papiers et MigrantEs (CISPM), de la Coordination de Paris (CSP75), du collectif de Paris 20 (CSP Paris 20), du collectif des Baras (Montreuil) et de plusieurs foyers de Paris ont convergé vers le bâtiment du Ministère de l’intérieur situé près du Cour de Vincennes.

Ils avaient prévu de se rassembler à 17H avec masques et distances physiques pendant une dizaine de minutes seulement pour lire un appel intitulé « Foyers, Centres de rétention, Sans-papiers, des mesures immédiates contre la bombe sanitaire ».

Mais 5 mns avant, alors qu’un groupe était déjà arrivé à proximité, de nombreux cars de police sont arrivés, sirènes hurlantes pour « sécuriser » l’endroit. Les Sans-papiers arrivés sur place ont pu s’en aller. Les autres groupes, sur le point d’arriver ont pu être prévenus et trois soutiens ont eu des amendes contre lesquelles nous ferons des recours.

Un des groupes de Sans-papiers s’est retrouvé un peu plus loin et a décidé, coûte que coûte, d’enregistrer la vidéo ci-dessous.

A un des soutiens qui leur demandait s’il n’était pas juste d’agir pour soutenir des personnes en danger de mort les policiers ont répondu « ce n’est pas votre métier ». Et à la question « et si personne ne fait rien, on laisse mourir ? » : « c’est le confinement ».

L’action, symbolique, avait été organisée avec des mesures de confidentialité minimales. Elle avait été annoncée la veille sans détails de date ni de lieu sur la liste de la Marche des Solidarités. Par erreur le jour avait même été diffusé sur une liste locale. Les rendez-vous avaient été donnés au travers de plusieurs échanges téléphoniques.

C’est un test. Une preuve supplémentaire qu’en ces temps de confinement, la police et le pouvoir sont bien plus soucieux de la répression de toute contestation que de la vie des Sans-Papiers et de notre santé.

Nous en tiendrons compte tout en veillant que les précautions nécessaires d’organisation ne soient pas un obstacle aux discussions et décisions collectives.

L’appel lu par les Sans-Papiers et une représentante syndicale dans cette vidéo va être diffusé publiquement dans les jours qui viennent avec une liste de signataires de collectifs sur tout le territoire, de la vallée de la Roya à celles de l’Ariège, de villages du Gard aux anciens bassins miniers du Nord, des Côtes de l’Armor à la frontière du Rhin et de nombreux quartiers des métropoles ainsi que de nombreuses associations, syndicats et organisations politiques.

Il se conclut par un appel à participer à toutes les initiatives qui seront prises à l’occasion du 1er mai et à une journée de manifestations le samedi 30 mai « selon des modalités tenant compte de la situation et des mesures de distanciation physique ».

L’appel sera notamment consultable ici même. N’hésitez pas à le relayer mais surtout à rejoindre les collectifs et initiatives existants, à en construire, à organiser, là où vous êtes une mobilisation pour le 30 mai, à en imaginer les formes, à nous le faire savoir.

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

Analyses des nouvelles directives européennes sur l’immigration

En Septembre 2020, la Commission Européenne à présenté le nouveau PACTE définissant les nouvelles directives européennes sur l’immigration. Nous avons surtout entendu parlé que c’était le fin de la procédure Dublin. C’est en réalité la mise en place du filtrage des migrants aux frontières de l’ UE et la...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précarité » :

Repartir ? combativité et mouvements sociaux

Deux crises majeures ont mis à mal l’élan de combativité sociale qui jalonne la France depuis l’automne 2018 et le mouvement des Gilets Jaunes : D’abord la forte répression étatique, juridique et policière qui s’est abattue sur les gens engagés dans des mouvements sociaux d’ampleur autour des...

Journée de soutien à la marche nationale des sans papiers

Nous sommes le collectif des sans papiers (CSP 38). Après l’organisation des deux manifestations à Grenoble, le 30 mai et le 20 juin, la lutte continue avec une 3ème grande manifestation internationale qui aura lieu le 17 octobre à Paris. Pour la rejoindre, on a décidé de marcher comme d’autres...

> Tous les articles "Travail / Précarité"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org