Communiqué des Bombes Atomiques

Nous, les Bombes Atomiques, actuellement réuni.e.s en mixité choisie pour une semaine féministe et antinucléaire à Bure avons appris au détour d’un communiqué l’annonce de la fin du projet CIGEO.

Durant cette semaine, nous avons appris à nous connaître, nous avons vécu dans une forme d’autogestion incroyable à 150 personnes sans hommes cisgenres,
La grange a été transformée en cantine. De la cuisine collective, en action toute la journée émanaient des odeurs merveilleuses, tous les espaces disponibles ont été habités de nos multiples réflexions, ressentis, rêves de lutte, stratégies, des écrits se sont déposés sur les papiers, des criées partagées, des AG infernales dans la salles multi bondée et transpirante, des coups de barre, des éclats de rire, des booms improvisées, des tentes envolées et sauvées de la tempête, des toilettes sèches vidées à la pelle, des imaginaires en ébullition, des partages sur l’histoire des femmes dans les luttes antinucléaires, la proposition de réinventer l’écoféminisme par un « éco-queer », faire des intersections dans nos luttes, des ateliers de dessin, de la (re)découverte de nos corps, des intimités partagées, une farandole musicale et colorée sous la neige devant le tribunal pour soutenir une amie malfaitrice, des rencontres de partout ici dans la Meuse.

Cette nouvelle a bouleversé notre fin de semaine.

Devant une telle annonce nous avons décidé de dédier le temps qui nous restait à accueillir comme il se devait cet heureux évènement, nous nous sommes jeté.e.s sur nos machines à coudre pour fabriquer des costumes et nous sommes empressé.e.s de partir en farandole carnavalesque devant l’ANDRA pour avoir confirmation de ce communiqué. Ce fut un cortège dans la tempête, dans le vent qui faisait claquer nos banderoles, sous la pluie qui frappait nos visages rayonnants de faire ce trajet que nous n’avions pas fait depuis longtemps pour dire adieu au nucléaire.

Et en effet, lorsque nous sommes arrivées, les grilles étaient fermées.

Ayant pris connaissance de la fuite, David Mazoyer, directeur du laboratoire de l’ANDRA en Meuse, Pierre-Marie Abadie directeur général de l’ANDRA, Édouard Philippe, premier ministre et Olivier Glady, procureur de la république de Bar-le-Duc , se sont trouvés dans l’obligation de nous donner des explications officielles avant lundi, date officielle de l’abandon du projet.
Quand nous sommes arrivé.e.s, ces messieurs nous attendaient à l’ANDRA. Pour marquer d’une pierre blanche ce moment historique, ils ont pris la décision de nous rendre publiquement les clefs du laboratoire. Nous avons décidé de les brûler devant les grilles et y avons apposé un nouveau cadenas (au cas où ils changeraient d’avis). Sous les huées, poussés par le désespoir et la honte, leur existence ayant perdu tout son sens, les uns après les autres se sont jetés dans le feu.
Ce Laboratoire nous appartenant à présent, nous avons même commencé à le repeindre pour nous y sentir mieux.

Nous, Bombes Atomiques du monde entier, réuni.e.s à Bure, devant l’annonce de l’abandon du projet CIGEO s’accompagnant évidemment de l’arrêt immédiat du nucléaire et du démantèlement des centrales existantes, lançons un appel à fêter de différentes manières ici et ailleurs ces grandes nouvelles. Toutes les actions contre les autres projets mortifères du nucléaire sont les bienvenues.

Continuons à nous rencontrer en mixité choisie ou non, continuons à faire des carnavals, des brochures, des soirées de soutien, continuons à bloquer les trains castors, à tisser des liens, à lutter contre les états capitalistes et autoritaires, ceux qui imposent leurs décisions à coup de 49.3, à lutter contre et malgré la répression et à déployer un imaginaire non-nucléaire.

Nos futurs ne seront pas radioactifs. Nous avons gagné, nous allons transformer ce monde.

LE NUCLÉAIRE C’EST FINI !!! VICTOIRE !!!

Les Bombes Atomiques

PS : La Maison de Résistance à la poubelle nucléaire reste bien sûr ouverte, pour continuer le suivi du démantèlement du « parc » nucléaire français.
La semaine anti-carcérale à la Gare de Luméville la semaine prochaine est maintenue ainsi que la semaine sur les luttes anti-nucléaires du mois d’avril.

PPS : Ces photos sont des captures d’écran d’une vidéo à paraitre dans les jours qui viennent. Pour voir toutes les photos, vidéos, communiqués, infos sur les prochains rassemblements en mixité choisie, rendez-vous sur : bombesatomiques.noblogs.org
Pour la suite des évènements à Bure : bureburebure.info






Derniers articles de la thématique « Féminismes/Genres/Sexualités » :

INFORMATIONS ANCRAGE

Dans ces circonstances exceptionnelles, toutes les activités de Ancrage prévues jusqu’au 4 mai sont reportées.

Du confinement et du patriarcat, analyse par le prisme du genre

Texte collectif rédigé par NT38 (Nous Toutes 38) afin de porter un regard (non exhaustif) sur le confinement depuis la perspective des des femmes et minorisé.e.s de genre. Traversé par l’envie de garder nos lanternes allumées dans ces temps complexes, et d’envoyer nos soutiens à nos amies, sœurs,...

Coronavirus et faillite du système

De la génèse du virus à sa propagation et sa "gestion", la séquence que nous vivons est une démonstration implacable de la faillite du système capitaliste. Écroulement en quatre temps

> Tous les articles "Féminismes/Genres/Sexualités"

Derniers articles de la thématique « Justice / Police » :

Face au Covid-19 en prison : amnistie générale !

(article de l’Envolée du 29 mars) « Avec le confinement, vous touchez du doigt – en plus roudoudou – ce que nous vivons au quotidien, nous les prisonniers : impossibilité d’aller et venir, privation de voir ses proches et soumission à l’arbitraire pour tout », écrit un prisonnier à L’Envolée, à l’heure...

Flash info quotidien de l’Envolée

Face à la gravité de la situation, à partir du lundi 23 mars, L’Envolée va diffuser à 19h une émission quotidienne d’un quart d’heure sur FPP (106.3 Mhz sur la bande FM à Paris) pour faire circuler l’information sur ce qui se passe dans les prisons françaises. Nous y lirons les messages qui nous seront...

> Tous les articles "Justice / Police"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org