Communiqué d’habitant.e.s de l’Hôtel Les Cévennes (saint-Julien-des-points, 48160)

Nous devons éclaircir la situation suite aux déclarations publiques d’Alain Larnac, 1 er adjoint au maire, et de la petite-fille du propriétaire de l l’hôtel, proclamant qu’ielles ne pouvaient plus rentrer chez elleux.
Ce bâtiment était inoccupé et sans activités depuis plus de 15 ans, a la merci du temps et dégradé avant notre arrivée.
Alain Larnac doué pour le double discours, se cachant derrière la vitrine d’élu et de bon citoyen, s’affichant comme non-violent en façade, en appelle pourtant que les réseaux sociaux à des groupuscules d’extrême droite connus pour leur violence.
C’est comme ça que ce samedi 13 mars 2021, des membres de la ligue du midi, arborant des tatouages néo nazis, et autres groupuscules d’extrême droite, ont rejoint la manifestation organisé par Alain Larnac, avec l’envie de nous déloger par la force, motivés par les multiples appels de ce dernier. Ces groupuscules ont agressé physiquement 3 personnes qui tentaient de nous rejoindre à l’intérieur pour nous apporter du soutien. Une des personnes a pu rentrer mais ses affaires ont été saccagés. Une autre a été roué de coups , puis les gendarmes se sont interposés sans pour autant réagir aux menaces de viols, de mort et des lancés de projectiles que nous essuyions.
Il a été très douloureux pour nous ces personnes scandé fièrement : « On n’entend plus chanter Clément Meric » (militant assassiné par des fascistes).
Nous sommes alors sorti.e.s pour tenter de mettre fin à ces agressions tout en essayant de se protéger face à des individus déchaînés et violents. Ce jour là les GM se sont interposés mais nous ne pouvons nous empêcher de nous demander si ils seraient intervenus de la même manière si nous n’avions pas été majoritairement des personnes blanches privilégiées.
Des personnes ont aussi décidé de récupérer la banderole accrochée sur la façade de l’hôtels des Ratels où était inscrit : « Si on laisse faire demain c’est chez vous. » .Nous ne pouvons pas laisser croire que nous délogeons des personnes, nous occupons des bâtiments vides car cela est légitime. A celleux qui se rendent à la manif anti squat demandez vous aux côtés de qui et pour quoi vous vous
battez.
Aux autres, faisons face à cette France fasciste, bien au-delà de la lutte pour ou contre le squat ; c’est face au pouvoir de l’extrême droite qui récupère volontiers ce genre de lutte que nous nous devons de combattre.
Appel à soutien toute la semaine et à venir nombreuses samedi 20 mars pour faire bloc, car il y déjà une manifestation prévue ce jour là.
NB : Pour celleux qui souhaiteraient venir à l’hôtel, sachez qu’il y a une présence policière quasiment constante devant le bâtiment (ils effectuent des test salivaires, contrôles d’identités) et que samedi la nationale risque d être bloquée comme elle l’a été les deux derniers samedi.
NB : Ceci est le numéro de téléphone de l’hôtel : 0751071122. Il peut servir à donner des infos traflic en temps réel, et à donner des indications pour se garer .

Derniers articles de la thématique « Logement » :

> Tous les articles "Logement"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org