Publier

Appel à l’aide des retenus du CRA de Rouen. Appel à manifester samedi 14h devant le centre

Urgent ! Appel à l’aide et communiqué des retenus du CRA de Oissel à Rouen

Au nom de tous les retenus de Rouen, nous sollicitons votre bienveillance.

En effet, depuis notre arrivée au centre de rétention de Oissel, les conditions dans lesquelles nous sommes retenus sont vraiment déplorables.
Des personnes arrivent et sortent du centre au bout de quelques jours sans avoir été testées au Covid 19, alors qu’il y a déjà eu des cas de Covid auparavant. Nous nous sentons en danger : les règles de distanciation et les gestes barrière ne sont pas respectés. Nous sommes plus de quatre à cinq personnes dans les cellules et nous utilisons les mêmes toilettes.
Nous n’avons pas assez à manger. Il n’y a pas de distributeur automatique. Et bien que nous ayons faim, nos familles et nos proches n’ont pas le droit de nous laisser ni boisson, ni nourriture, ni aucun produit provenant de l’extérieur (dentifrice, brosse à dents).

Ici, des personnes souffrent de diabète, d’épilepsie, de problèmes respiratoires. Un de nos camarades, qui a subi une résection du poumon, a été placé à l’isolement à la suite de difficultés respiratoires.
Il y a même un mineur avec nous !
Nous ne pouvons même pas voir nos enfants au parloir.
Certaines d’entre nous sont enfermés depuis plus de 60 jours, et même jusqu’à 90 jours.

Des retenus sont envoyés directement en prison après avoir refusé le test Covid, alors qu’ils ne sont même pas passés par l’ambassade ou le consulat. La plupart de ces personnes n’ont jamais fait de prison et n’ont rien à se reprocher mais ici, nous n’avons même pas le droit le plus élémentaire de refuser le test Covid. Pour nous, refuser le test implique automatiquement la prison.

Le suivi associatif (France Terre d’asile) est très mal assuré. Les documents administratifs et les justificatifs que nous fournissons ne sont pas transmis en temps et en heure, ni dans leur totalité. Du coup, nos dossiers sont incomplets quand nous arrivons devant le juge au moment de l’audience.

Les policiers nous parlent mal. Ils nous manquent de respect et nous traitent comme des animaux. Deux de nos camarades ont été enfermés en hôpital psychiatrique, car ils ne supportaient plus nos conditions d’enfermement, ni les maltraitances et humiliations de certains de nos geôliers.

Au final, nous nous retrouvons enfermés ici pendant des mois, sans motif valable. Tous nos droits sont bafoués. Pourtant, la France se veut un État de droit. Or, c’est justement parce que la France est le pays des droits de l’homme que nous avons choisi d’immigrer ici. Si la France, elle-même ne respecte pas ces principes fondamentaux, quel espoir nous reste-t-il ?

Pour toutes ces raisons, nous manifesterons samedi 20 février à 14h dans le centre de rétention et nous appelons à nous soutenir en manifestant en même temps devant le centre de Oissel près de Rouen (route des Essarts (route départementale 13) 76350 Oissel).
La manifestation à l’intérieur et à l’extérieur du centre sera déposée en préfecture par l’association SôS Soutien ô Sans-papiers.

L’association SôS Soutien ô Sans-papiers entend être un outil au service des sans-papiers enfermés afin qu’ils puissent faire entendre leur voix.

Fermeture des centres de rétention
Libre circulation, libre installation
Des papiers pour toutes et tous Contact SôS : 06 37 60 80 27

samedi 20 février 2021

Appel à l’aide des retenus du CRA de Rouen. Appel à manifester samedi 14h devant le centre

14h00 - 18h00
au centre de rétention de Oissel (périphérie sud de Rouen, Route des Essarts (D13 à l’ouest de la N138, sortie ESSO))

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

Entretien avec Parwana Amiri Un contre...

Entretien avec Parwana Amiri Un contre discours au monde « libre », une voix et un espoir dans la lutte contre les frontières. « Je veux que le monde entende ma voix, écoute mes paroles » Parwana Amiri, âgée de dix huit ans, arrive sur l’île grecque de Lesbos avec sa famille en 2019. Après avoir fui...

Des nazis ukrainien à Grenoble ?

A plusieurs reprise le drapeau des nazis bandéristes à été vu dans le centre ville de Grenoble, lors de rassemblement "en soutien à l’Ukraine".

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

Pique-nique de rentrée - Réseau université sans frontières

Le Réseau Université Sans Frontières (RUSF) organise un pique-nique de rentrée le jeudi 22 septembre sur le campus universitaire pour faire connaitre ses actions et rencontrer les personnes qui pourraient être intéressées et souhaiter nous rejoindre. Nous nous retrouverons sur les marches de...

Resto Malap le 17 septembre

Bienvenue au Resto Malap ! C’est un repas congolais en soutien à des personnes sans papiers. Rdv à partir de 19h à la Malaprise (30 rue Marbeuf à Grenoble), évènement mixte. Pour les commandes à emporter c’est possible de nous joindre au 0749876554 (à partir de 14h et de préférence avant 16h). Plus...

Resto Malap le 12 juillet

Bienvenue au Resto Malap ! Il s’agit d’un repas congolais en soutien à des personnes sans papiers. L’évènement a lieu à partir de 19h à la Malaprise (30 rue Marbeuf à Grenoble) et il est mixte. Si tu peux appelle au 0749876554 le jour même entre 14h et 16h pour réserver. Ce sera le dernier resto...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org