Infos Globales

Infos Globales Exils / Sans papiers

Libérez Fodé-Moussa ! Rassemblement unitaire de soutien à Moussa et à toutes/tous les migrant.e.s et réfugié.e.s

Libérez Fodé-Moussa ! Rassemblement unitaire de soutien à Moussa et à toutes/tous les migrant.e.s et réfugié.e.s
A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les LGBTQIAphobies, nos 43 organisations appellent à un rassemblement unitaire de soutien à Moussa et à toutes/tous les migrant.e.s, le :
Jeudi 17 mai à 18h00 Place de la Comédie 69001 Lyon
Fodé-Moussa Camara, jeune homosexuel guinéen, militant au sein de l’association AIDES à Nîmes, est en détention provisoire, depuis le 4 mai 2018, dans (...)

Infos Globales Anti racismes

Ismaël Bokar Deh, tué par la police de Versailles le 30 avril 2018

Article relayé de desarmons.net
Le 30 avril 2018, Ismaël Deh, 58 ans et père de 8 enfants, vend des goodies pour touristes à l’effigie de la Tour Eiffel près du château de Versailles quand une patrouille de police s’approche pour le contrôler. Présent en France depuis 18 ans, il a travaillé 17 ans à la plonge dans un restaurant à Cannes, sans pour autant être régularisé. Il avait été placé en rétention en 2008, mais avait échappé à l’expulsion.

Infos Globales Anti colonialisme / Anti impérialisme

Radio : Projet de loi asile et immigration (FPP, actualité des luttes, 13 avril 2018)

Alors qu’un nouveau projet de loi immigration se prépare, les pratiques préfectorales contre la liberté de circulation et d’installation n’ont cessé d’être renforcées au cours des deux dernières années, avec une application plus stricte du règlement Dublin III. L’objectif principal est d’expulser toujours plus vers le pays d’entrée en Europe. Ainsi, une loi a été votée récemment permettant l’enfermement en centre de rétention, avant même la décision d’expulsion.

Infos Globales Exils / Sans papiers

« Lettre appelant à la responsabilité des directrices et directeurs des Centres de Rétention Administrative »

La mise en place et/ou le renforcement d’un système carcéral est une gestion politique et sociale des pauvres et des étranger.ère.s. La prison, la maison d’arrêt, le centre de détention pour mineur.e.s, le centre d’hébergement fermé, le centre de rétention administrative sont fait pour « gérer » celles et ceux qui doivent accepter l’enfermement comme une dimension ordinaire de leur vie sociale. Les dispensables (indésirables ?) et les triables sont d’abord les pauvres, les racisé.e.s et les étranger.ère.s.
Nous en appelons donc aux responsabilités de celles et ceux qui voient et veulent continuer à voir, de celles et ceux qui n’ont pas peur de nuire à tous ceux qui nous tuent.

Infos Globales Anti racismes

Dans les Alpes, l’Etat policier traque les exilé.e.s

Le gouvernement français fait mine de s’indigner devant les marchés aux esclaves lybiens... Pourtant, ceux-ci ne sont rendus possibles que grâce aux politiques anti-migratoires européennes, et à leur externalisation : l’Union européenne finance les politiques répressives lybiennes en contrepartie de la "contention des flux migratoires".
Mais surtout, en s’indignant de ce qui se produit de l’autre côté de la Méditerranée, il détourne l’attention de ses propres exactions. Dans les Alpes, de la frontière italienne à Briançon, la frontière est militarisée. L’Etat français traque, menotte, enferme et reconduit manu militari des exilé.e.s, souvent mineur.e.s et pour la plupart déjà passé.e.s par la Lybie. Après le cauchemar lybien, le cauchemar alpin.

Infos Globales Exils / Sans papiers

Soutien urgents aux migrants de La Roya

Communiqué urgent sur l’occupation par des migrant.es et des solidaires d’un centre de vacances désaffecté de la SNCF à Saint-Dalmas-de Tende, Vallée de la Roya
Depuis lundi soir, une 50-aine de migrants, et une cinquantaine de soutiens occupent un Centre de vacances désaffecté de la SNCF à Saint-Dalmas-de Tende, dans la Vallée de La Roya. La plupart des migrant.es sont des mineur.es, beaucoup d’entre eux sont malades, blessé.es, voir en très mauvais état de santé. Cette occupation est portée par (...)

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org