Appel au adelphes pour les droits des enfants

Ce texte est une parodie de l’ Appel au Président de la République pour le respect des droits de l’enfant écrit par La mobilisation unitaire “Marchons Enfants” proche de la Manif pour Tous

Cher.e.s vous,

Nous en appelons à vous pour la protection des droits de tous les enfants.
Le gouvernement a lancé le processus parlementaire en vue de la légalisation de la procréation médicalement assistée (PMA).

Cela signifie que, délibérément, la République permet enfin aux couples lesbiens cis* de pouvoir avoir des enfants.

En 2020, sous votre responsabilité, la République pourra légiférer pour donner la possibilité aux couples lesbiens cis, d’avoir des enfants, et ainsi, créér des familles aimantes et respectueuses.

Il est à rappeler, qu’en l’état ce texte de loi est transphobe, puisqu’il considère qu’une femme trans ne peut pas donner ses gametes à sa compagne, et qu’un homme trans se voit refuser l’insémination s’il la souhaite, et le droit d’être reconnu comme parent de l’enfant à venir.

Concrètement, d’après l’estimation de la ministre de Santé, Agnès Buzyn, cela ferait 2000 nouveaux enfants chaque année. Et si l’on regarde l’exemple des quelques pays qui ont étendu la PMA, cela montre que, au bout de quelques années, on pourrait aller jusqu’à 7000 nouveaux enfants par an, c’est-à-dire, sur dix ans, 70.000 enfants.

La PMA va dans le sens de la devise nationale : elle donnerait la liberté aux couples lesbiens cis de pouvoir avoir un enfant.

Non, on peut pas enlever la liberté au concept d’enfant, car un concept ne peut être privé de liberté. De plus, elle permettra de sortir du schéma hétéro normatif afin de standardiser une plus grande variété de familles. Elle sera donc en accord avec la fraternité, car elle permettra une plus grande ouverte d’esprit.

Ni la maternité, ni la paternité ne sont humainement fondamentales : un.e enfant a besoin d’amour, de reconnaissance, et de stabilité pour grandir dans les meilleures conditions possibles.

La co-maternité (et la co-paternité) existent. Un enfant a besoin de parents, peu importe leur genre ou leur orientation romantique et sexuelle.

Si l’on arrive à penser qu’un père en tant que tel, n’est pas essentiel à la vie d’un enfant, nous ferions un immense bond en avant sociétal. Celui ci serait d’autant plus impressionnant si l’on prenait en compte l’avis des personnes porteuses pour autrui, concernant la GPA, sans lesquelles le débat est stérile.

Par ailleurs, le manque de dons de gamètes est tel, en France, que les couples souffrant d’une pathologie de la fertilité et ayant besoin d’un don doivent déjà attendre de longs mois.
Il serait donc peut être temps d’ouvrir le don aux personnes trans et inter*, et de mettre en place de VRAIES campagnes de dons de gamètes.

*cis : type d’identité de genre où le genre ressenti d’une personne correspond au sexe assigné à sa naissance.

Je vous demande solennellement :

  • de partager ce tract avec tes adelphe
  • de militer pour que les personnes trans soient inclus.es dans le projet de loi
  • de développer une politique de lutte contre l’infertilité et pour la fécondité ;
  • d’inscrire la légalisation de la GPA dans la Constitution française et de contribuer à la diffusion internationale de cette pratique.

Derniers articles de la thématique « Féminismes/Genres/Sexualités » :

Discussion sur « l’accueil » à la BAF - reportée

Invitation pour une discussion sur « l’accueil » à la BAF REPORTÉE A CAUSE DU CONFINEMENT Depuis sa création, le centre social autogéré de la BAF réfléchit entre autres aux questions « d’accueil » et de prise en compte des positions sociales des unEs et des autres. C’est un travail constant...

> Tous les articles "Féminismes/Genres/Sexualités"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org