Pourquoi publier dans les médias libres ? (Interview avec le média Iaata, de Toulouse)

Un entretien exclusif avec l’équipe de modération du site préféré des toulousaines en Kway les jours de soleil, de ceusses qui ne lâchent rien et qui en voudraient toujours plus. Parce qu’on a vu passer deux guides d’aide à la rédaction on a décidé de poser deux trois questions... Et, oh surprise, elils n’ont pas gardé le silence...

TATA : C’est quoi l’objectif de ces guides pour toi ? Tu en attends quoi ?
IAATA.E.S : On a fait le constat qu’on manquait de contenu sur certaines luttes. ça suffit pas de dire comme une incantation "faut que les gens publient", on pense qu’il faut aider, pousser les gens à écrire (nous y compris) en utilisant une base, un bout par lequel commencer, contre l’angoisse de la page blanche.
On espère que ça facilitera l’écriture pour des personnes dans l’urgence.

TATA : Pourquoi est-ce important d’amener des outils pour l’écriture ?
IAATA.E.s : On n’est pas tou-te-s égaux/les devant l’écriture. Ca peut être rassurant d’avoir une trame pour savoir comment commencer. Et dans le même temps ne pas oublier des éléménts qui nous semblent évidents parce qu’on est pris-es dans l’action. Nous avons essayé de lister des choses qui nous semblent importantes à la lecture pour bien comprendre une situation. Nous espérons un peu que ça multipliera le nombre de personnes qui écrivent et du coup les points de vue.

TATA : Quelles informations nous n’avons pas et que nous aimerions avoir ?
IAATA.E.S : Ben c’est difficile à dire. On n’a pas vraiment d’idée présupposée de ce qu’il pourrait avoir sur le site. Des fois il y a des événements annoncés sur iaata.info sans qu’il y ait, par la suite, des retours pour savoir ce qui s’est passé. C’est chouette de pouvoir lire ce qui se passe dans le coin, sur les luttes, racontées par les personnes qui les vivent. C’est peut être des groupes, collectifs, orgas qui pourraient publier plus souvent. Bref, de la matière pour penser le monde, une diversité de points de vue, qui n’est pas vraiment déterminable à l’avance. C’est aussi tout ce qui circule sur des pages facebook, des comptes twitter et qui ne sort pas de là. Mettre à disposition ces infos partagées en dehors des réseaux propriétaires, sur des outils libres. À l’ère du 2.0, on a bien conscience qu’il y a pas mal d’infos qui passent sur les réseaux sociaux, sur facebook, twitter, snap, insta etc... En fait il faut se dire qu’un compte-rendu à l’arrache, une info immédiate, une brève... sont tout aussi publiables sur IAATA que sur les réseaux. Il ne faut pas un diplôme de journaliste pour raconter le réel.

TATA : Qu’est-ce que l’équipe de modé peut faire pour aider ? Qu’est-ce qu’elle fera quoi qu’il arrive ?
IAATA.E.S : Bon, dans tous les cas il n’y aura pas de publication sans validation par au moins deux membres du collectif de modé [1]. Et on essaie que la personne n’oublie pas de mettre les informations de base (la date pour une réu, le lieu)... Et un logo !! (rires)
Donc en fait que ça n’aille pas à l’encontre des principes du site [2] et que ça soit lisible et compréhensible (éviter les private jokes autant que faire se peut).

TATA : Est-ce qu’il y’a que l’écrit qui fonctionne ?
IAATA.E.S : Non, carrément pas ! On peut publier des photos, des dessins, et aussi relayer des vidéos et de l’audio hébergés ailleurs [3].

Les deux guident d’aide à la rédaction mis à diposition :

https://iaata.info/Aide-a-la-redaction-de-compte-rendu-2655.html
https://iaata.info/AIde-a-la-redaction-d-auto-entretien-2656.html

Et sur la mise en page

https://iaata.info/Comment-publier-394.htmlNotes

NOTES

[1] Pour tout savoir sur le processus de validation allez donc lire deux à trois choses à savoir sur iaata.info

[2] énoncés ici en détail mais aussi secrêtement on aimerait que ça apporte, que ça construise des résistances, plutôt qu’alimenter des divisions et des embrouilles de milieu, mais bon c’est pas toujours simple de distinguer ce qui relève du débat nécessaire et ce qui, au contraire, dérape.

[3] Pour la video il y a https://vimeo.com/fr/ et https://archive.org/ ce dernier fait aussi le son. Pour des audios il est possible de passer par ta radio libre préférée ou par exemple https://soundcloud.com/

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org