"NON À L’ESCLAVAGE DES NOIRS... EN LYBIE"

Pendant la guerre d’agression de l’OTAN pour assassiner Kadhafi et détruire la Libye, nous étions un petit nombre de militants panafricains, notamment la LP Umoja, à dénoncer publiquement le génocide des populations noires de Libye par les rebelles armés par la coalition occidentale. Il est évident que les populations noires seraient les plus farouches opposantes non pas à la chute de Kadhafi qui relève d’un autre problème géopolitique mais à la destruction de la Libye car ce sont elles qui avaient le plus à perdre, et ce sont elles, les populations noires vivant sur leur continent d’origine qui ont été spécifiquement ciblées par l’agression impérialiste.
Six ans plus tard, ces mêmes ONG "humanitaires" qui traitaient les militants panafricains de tous les noms croient nous apprendre l’existence en Libye d’un marché où des Noirs sont vendus comme esclave. Ce fait est connu, mais pour beaucoup d’entre nous, cette "nouvelle" est un choc, alors que si tous ceux qui sont aujourd’hui choqués de l’apprendre avaient pu nous écouter il y a six ans, y compris sur la progression de la négrophobie en Afrique du Nord et son lien avec les politiques européennes, les choses n’en seraient peut être pas là aujourd’hui.
Le manque d’écoute des Africains et des Noirs en général sur ce qui nous concerne en premier lieu et en premier temps est un réel problème qui nous fait ensuite gérer des réactions disproportionnées et souvent sans lendemain, alors que c’est au quotidien que les dominations se font, à l’usure. Les résistances doivent s’y adapter. Trop de diversion, trop de divertissement, pas assez d’INFORMATIONS, encore moins de FORMATION.

Certes la manière dont l’éclatement de la Libye en trois morceaux suit l’éclatement du bloc nubien entre l’Egypte et les deux Soudan est le signe de guerres de prédation de longue durée qui nous dépassent, mais ces guerres qui sont dites "guerres justes", nous devons les comprendre et non les subir. La colonisation a toujours été l’esclavage à domicile. Le néocolonialisme n’est que l’esclavage à distance."

Pour rejoindre la Ligue Panafricaine - UMOJA et suivre les prochaines séances de formation et d’informations politiques africaines : https://lpufrance.wufoo.com/…/fiche-dadhasion-ligue-panafr…/

Each One Teach One. Don’t Agonize, Organize.

Documents associés à l'article :

samedi 25 novembre 2017

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Revue de presse contre les frontières !

Comme chaque 1er mardi du mois on se retrouve de 18h à 20h au local autogéré (7 rue Pierre Dupont 38000 Grenoble), pour décrypter l’actualité des politiques anti-migratoires, relayer les luttes locales et internationales contre cette mécanique, partager nos points de vue et se donner des outils pour...

"Solitude" en résistances - Balade décoloniale #4

Quelles rues de Grenoble honorent des personnes ayant participé au processus de la racialisation, de la traite négrière, de l’esclavage et de la colonisation ? Quelles figures de résistant.e.s à ces oppressions aurait-on aimé voir honorer dans nos rues ? Lesquelles y apparaissent déjà...

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org