Lettre ouverte de militant.E.s queer et LGBTI en soutien au peuple palestinien et pour le boycott d’Israël

« Cher et adoré Bilal,
Avant toute chose, MERCI D’EXISTER !

Depuis que tu as fait ton entrée fulgurante sur la scène culturelle française, nous ne cessons de contempler le bien que tu fais à la jeunesse de nos communautés Queer et LGBTI.
Tu représentes un réel symbole de possibilité d’existence positive au sein d’une société qui n’a de cesse de vouloir nous réduire au silence.
Ta voix qui s’élève, est de celle qui ne veut plus se taire. Celle qui ne veut plus s’excuser. Celle qui arrache le droit de pouvoir être appréciée et aimée pour la perfection de ses perruques et la finesse de son sourcil, enragés et flamboyants.

C’est pour cela que, depuis tes débuts, nous nous tenons à tes côtés face aux multiples attaques homophobes, transphobes et racistes dont tu es la cible. Nous nous opposons à toutes formes d’agressivité et d’agression sur ta personne, en cela que nous considérons que tu es actuellement l’un des représentants de toute une jeunesse qui s’émancipe de ses vieux carcans hétérosexuels oppressifs qui continuent encore trop à ravager nos vies.

Cette année, tu as l’intention avec ta chanson Roi de participer au prochain concours européen qu’est l’Eurovision, dont l’édition 2019 est annoncée à Tel Aviv en Israël.
Nous, militant.E.s queer et LGBTI en soutien au peuple palestinien et pour le boycott d’Israël, souhaitons par ce courrier mieux t’informer sur le pays dans lequel tu rêves de chanter en participant à la finale de l’Eurovision, et nous espérons te convaincre de renoncer à te produire au service de l’apartheid israélien.
Cet État occupe depuis 1948 un autre pays, la Palestine, après en avoir chassé une grande partie de ses habitants qui sont depuis 70 ans des réfugiés ailleurs dans le monde.
Cet Etat poursuit encore et toujours sa colonisation de la Cisjordanie.
Cet État pratique une politique d’apartheid à l’encontre des citoyens palestiniens, qu’ils soient d’Israël ou de Cisjordanie, notamment avec la dernière loi votée récemment au parlement Israélien nommée « Loi de l’état nation du peuple juif ».
Cet Etat impose un blocus inhumain à la population de Gaza depuis 2007.
Cet État développe le pinkwashing, c’est à dire une politique prétendument en soutien à nos communautés pour se donner une fausse image « progressiste » et blanchir ses crimes.

Même si nous avons bien conscience que pour toi la participation à l’Eurovision est le fruit d’un important travail et d’un rêve que tu nourris depuis tout petit, penses-tu que tu pourrais accepter de participer à cette opération de « blanchiment » d’un État, Israël, qui avec l’accueil de ce concours, souhaite faire une opération de propagande au service de Netanyahu et son gouvernement d’extrême droite ?
Tu peux encore refuser de participer à cette mascarade et tu ne seras pas le seul à le faire, dans toute l’Europe et au niveau international de nombreux artistes refusent maintenant de se produire en Israël. Dans les années 1970 et 1980, de nombreux artistes ont boycotté un autre État qui avait légalisé la discrimination : l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Notre courrier répond à l’appel des Palestiniens pour le boycott économique, universitaire et culturel d’Israël. En effet une grande campagne se déroule dans toute l’Europe contre la tenue de l’Eurovision à Tel Aviv. Plus de 140 artistes ont appelé au boycott de l’Eurovision si elle a lieu en Israël.
Continues à chanter librement, mais en respectant la dignité et la liberté du peuple palestinien !

Bilal Hassani, ne chante pas pour l’apartheid israélien !  »

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Action BDS le 13 novembre à 18h45 à La Belle Électrique à grenoble

Catherine Ringer est annoncée pour un concert le 19 décembre prochain à Tel Aviv, ville construite sur les ruines de sept villages palestiniens, capitale reconnue d’Israël, symbole de sa politique d’apartheid, et théâtre de ses tentatives de blanchiment artistique. Nous demandons à Catherine Ringer...

Viens rencontrer le RUSF 38 !

Le RUSF 38 t’accueille à E.V.E sur le campus de St Martin d’Heres le jeudi 21 novembre de 12h à 14h. Un repas sera préparé et servi par la cantine La Grail. Le repas est à prix libre et ce moment d’échange est l’occasion de connaître un peu mieux le collectif, ses actions et son...

Journal Mur-mures du mois de novembre 2019

Dans ce numéro de novembre, des articles sur : Les incendies et luttes actuelles dans les CRA La situation qui se dégrade en Grèce pour les personnes exilées et la répression Le fichage comme outil de contrôle et de criminalisation des personnes...

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org