Ça soulève du lourd

C’est moins le bruit du FN qu’il nous faut craindre, que le silence de nos pantoufles.

A toi qui veut voter Macron pour « faire barrage au FN » parce que c’est un parti « fasciste », « raciste », « sexiste », « homophobe », « islamophobe ».

Je te comprends bien, et tu as peut-être même raison. Par contre, j’attends de toi que, quel que soit le résultat, tu sois là d’une manière ou d’une autre quand le fascisme, le racisme, le sexisme, l’homophobie et l’islamophobie, que tu dénonces et qui te font peur, s’expriment. Quand des réfugiés sont expulsés de leur lieu d’habitation, qui se trouve souvent déjà dehors, sans aucune solution de relogement par la suite. Et quand ils sont à nouveau expulsés lorsqu’ils parviennent à retrouver ou à reconstruire un nouveau lieu d’habitation. Quand des gamins, au milieu de tout ça, se retrouvent entourés de flics, et qu’ils ont qu’une chose à faire : attendre la peur au ventre sans savoir ce qu’il va arriver. Quand la police assassine, tabasse ou viole (principalement des gens racisés) et que la justice acquitte. Quand l’état d’urgence devient un état permanent qui permet d’assigner à résidence ou d’interdire de manifestation les opposants politiques. Quand des meufs voilées se voient refuser certains droits, comme celui d’être en tee-shirt manches longues sur une plage, tout ça parce qu’elles sont des femmes voilées. Quand la répression devient disproportionnée lors des manifestations. Quand le silence permet de banaliser et de sous-estimer tout ça. Quand la non-action permet d’entrer petit à petit dans un état fasciste, quel que soit le nom du parti au pouvoir…

« C’est moins le bruit des bottes qu’il nous faut craindre aujourd’hui, que le silence des pantoufles. »

Derniers articles de la thématique « Autres » :

Lettre aux républicains sur le saccage de leur local

Chers Républicains, En découvrant votre local redécoré, vous aurez sûrement l’audace, ou l’indécence, de vous demander ce qui a bien pu motiver cet acte. Si cela ne semble pas assez clair que des gens puissent éprouver du dégoût à l’égard de votre politique et de vos discours, espérons que ces quelques...

> Tous les articles "Autres"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org