Publier

Retour en images et en son sur la manif du 8 mars

MP3 - 6.3 Mo
extraits sonores de la manif du 8 mars 2022

Pour cette journée internationale de lutte pour les droits des femmes et des minorisé.es de genre organisée par l’AG féministe, nous étions près de 2000 dans les rues, rassemblant des collectifs variés, des associations, syndicats... Le cortège partait du CHU de La Tronche pour arriver devant le parvis de la mairie.

Le rdv a été donné à 15h40, qui correspond symboliquement à l’heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, sur la base d’une journée standard (9h - 17h). Les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes (parce qu’elles sont 30% à travailler à temps partiel).

C’était une manifestation joyeuse, avec une battucada, des chants, un cortège de tête en mixité choisie, des chants, plein de panneaux aux messages revendicateurs et dénoncant le patriarcat. Un arrêt remarqué devant le commissariat pour rappeler qu’on déteste la police : "Darmanin, facho, le peuple aura ta peau", "elle porte plainte, elle meurt quand même ! Et que fait la police ? elle est complice ! et que fait la justice ? elle est complice !".

Des colleuses étaient là pour rappeler les violences faites aux femmes. En effet selon Nous Toutes, 113 féminicides ont eu lieu en 2021, et déjà 22 cette année...

Pour Femmes égalité, c’est une journée internationale de lutte des essentielles à la société :

« La particularité de cette année c’est que ce sont travailleuses des métiers féminisés elles-mêmes qui battent le pavé et multiplient les grèves et débrayages. Depuis le mois de décembre, c’est un non-stop de mobilisations : travailleuses sociales, aides-soignantes, aides à domicile des EHPAD privés et publics, sages femmes, AESH (assistantes d’élèves en situation de handicap), travailleuses de pôle emploi, de la CAF, personnels de l’école, de la santé, des administrations territoriales, travailleuses du commerce, du nettoyage, sont très nombreuses, lors des journées d’actions à exiger l’augmentation des salaires, des contrats stables, l’augmentation des effectifs, la reconnaissance de leurs métiers »

.




















samedi 26 mars 2022

Retour en images et en son sur la manif du 8 mars

00h07 - 00h00
MP3 - 6.3 Mo
extraits sonores de la manif du 8 mars 2022

Pour cette journée internationale de lutte pour les droits des femmes et des minorisé.es de genre organisée par l’AG féministe, nous étions près de 2000 dans les rues, rassemblant des collectifs variés, des associations, syndicats... Le cortège partait du CHU de La Tronche pour arriver devant le parvis de la mairie.

Le rdv a été donné à 15h40, qui correspond symboliquement à l’heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, sur la base d’une journée standard (9h - 17h). Les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes (parce qu’elles sont 30% à travailler à temps partiel).

C’était une manifestation joyeuse, avec une battucada, des chants, un cortège de tête en mixité choisie, des chants, plein de panneaux aux messages revendicateurs et dénoncant le patriarcat. Un arrêt remarqué devant le commissariat pour rappeler qu’on déteste la police : "Darmanin, facho, le peuple aura ta peau", "elle porte plainte, elle meurt quand même ! Et que fait la police ? elle est complice ! et que fait la justice ? elle est complice !".

Des colleuses étaient là pour rappeler les violences faites aux femmes. En effet selon Nous Toutes, 113 féminicides ont eu lieu en 2021, et déjà 22 cette année...

Pour Femmes égalité, c’est une journée internationale de lutte des essentielles à la société :

« La particularité de cette année c’est que ce sont travailleuses des métiers féminisés elles-mêmes qui battent le pavé et multiplient les grèves et débrayages. Depuis le mois de décembre, c’est un non-stop de mobilisations : travailleuses sociales, aides-soignantes, aides à domicile des EHPAD privés et publics, sages femmes, AESH (assistantes d’élèves en situation de handicap), travailleuses de pôle emploi, de la CAF, personnels de l’école, de la santé, des administrations territoriales, travailleuses du commerce, du nettoyage, sont très nombreuses, lors des journées d’actions à exiger l’augmentation des salaires, des contrats stables, l’augmentation des effectifs, la reconnaissance de leurs métiers »

.




















Derniers articles de la thématique « Féminismes/Genres/Sexualités » :

Semaine pour la Palestine

Semaine en soutien à la cause Palestinienne, avec au programme : tables rondes, ateliers cultinaires et artistiques, animations pour enfants, expositions photos, randonnée, projection cinématographiques

> Tous les articles "Féminismes/Genres/Sexualités"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org