Obligation de quitter le territoire français sans raison

Une pétition contre l’expulsion d’une personne vivant à Grenoble depuis longtemps.
En bas de l’article, le lien de la pétition en ligne.

OBLIGATION DE QUITTER LE TERRITOIRE FRANCAIS SANS RAISON

Auteur : Johade Foughali, travailleur social

Créé le 06/12/2016
À l’attention : de Monsieur le Préfet de l’Isère

Ted est en France depuis 12 ans. Marie-Gaëlle est en France depuis 5 ans, Camille est née en juin 2016.

Monsieur le préfet, levez les OQTF !
Ted Mbingou, Gabonnais d’origine, est arrivé en France en décembre 2004 pour continuer ses études. Une carte d’étudiant lui permet de travailler et de gagner sa vie de petits boulots en petits boulots après la mort de son père tout en poursuivant ses études.

En 2007, il est engagé par KFC, une chaîne de restauration rapide. Il y est remarqué pour le sérieux de son travail et l’employeur lui propose une formation en alternance pour intégrer son équipe comme « manager ».
En 2009, la Préfecture refuse le renouvellement de sa carte d’étudiant pour « manque de résultats et de sérieux ». Il gagne au Tribunal administratif qui ordonne à la Préfecture de lui délivrer un titre « vie privée et familial » au vu de tous les éléments apportés.
De 2010 à 2011, il peut travailler en toute légalité, mais la Préfecture a fait appel de la décision du TA. Entre 2011 et 2012, la Préfecture gagne en appel, mais perd en référé.

Ted peut donc continuer à travailler avec des titres provisoires, renouvelés de 3 mois en 3 mois.
2012 : Non renouvellement et envoi d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF), Ted perd son travail.
2013 : le nouveau patron de KFC demande la régularisation de Ted auprès de la Préfecture.
2014 : refus … l’employeur n’a pas respecté les sacro-saintes règles d’embauche d’un étranger.
Nouvelle OQTF
2015 : demande de régularisation suivant la circulaire de Manuel Valls pour « vie privée et familiale »
2016 : refus et … OQTF + assignation à résidence
N’est-ce pas de l’acharnement ?

Mais le travail n’est pas tout … Ted a fondé une famille, il vit en couple depuis 2012 avec une étudiante camerounaise, Marie Gaëlle, arrivée en France en 2011, elle aussi pour continuer ses études. Elle a finalement entamé une formation d’aide soignante, qui lui plait, domaine où il manque beaucoup de personnel. Une petite Camille est née le 20 juin 2016. Or, Marie-Gaëlle a reçu une OQTF, elle aussi, quasiment en même temps que Ted.

Expulser Ted, Marie-Gaëlle et Camille ? Mais pour où ? Ils sont de nationalités différentes !
Un contrat de travail attend Ted. Marie-Gaëlle n’aura aucune difficulté à trouver un emploi d’aide soignante.
Ted, en France depuis 12 ans, est très bien intégré et par son travail et par ses activités associatives bénévoles, de même que Marie-Gaëlle en France depuis 5 ans.

Monsieur le Préfet, nous, signataires, demandons l’attribution d’un titre de séjour avec droit au travail à Ted et à Marie-Gaëlle.

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/obligation-quitter-territoire-francais-raison/26739

Derniers articles de la thématique « Exils / Sans papiers » :

Revue de presse contre les frontières !

Comme chaque 1er mardi du mois on se retrouve de 18h à 20h au local autogéré (7 rue Pierre Dupont 38000 Grenoble), pour décrypter l’actualité des politiques anti-migratoires, relayer les luttes locales et internationales contre cette mécanique, partager nos points de vue et se donner des outils pour...

Le Squat Solidaire en procès

Le Squat Solidaire ouvert il y a plus de trois mois dans l’ancien bâtiment syndical Sud-Solidaire rue des Trembles est en procédure d’expulsion. C’est un lieu de vie où une quarantaine de personnes, le plus souvent en demande d’asile, essaient de...

> Tous les articles "Exils / Sans papiers"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org