Appel à manifester le 20/04 au col de Montgenèvre et dans toutes les villes !

Les frontières n’assurent pas la sécurité des territoires, mais celle des puissances financières qui possèdent la quasi-totalité des richesses du monde. Ce mécanisme d’identification, de tri et d’exclusion, au service des intérêts économiques des Etats et de l’industrie de la sécurité, définit toute une population de personnes sans droits, invisibilisées, et exploitables.

La frontière est partout y compris dans les espaces du quotidien. Elle ne se résume pas seulement à une chaîne de montagne qui sépare deux espaces ni à une clôture de barbelée.
La frontière est dans les administrations qui délivrent des titres de séjour ou des obligations de quitter le territoire. Elle dépend du statut social : les riches peuvent s’expatrier, les pauvres n’ont d’autre choix que de « migrer ». Elle dépend de la couleur de peau car si tu n’es pas blanc, les contrôles sont systématiques.

Un avion, un quai de gare, un aéroport, un trajet en bus sont pour certains synonyme de voyage. Pour d’autres ils signifient rafle, déportation, camp de concentration. Un hôtel Ibis, une station de ski, des lieux de vacances pour certains, d’emprisonnement ou de chasses à l’homme pour d’autres.

Lutter contre les politiques migratoires revient à dénoncer la stratégie impérialiste des Etats occidentaux qui maintiennent des systèmes corrompus, alimentent des guerres, soutiennent des dictateurs et poussent ainsi des milliers de personnes à l’exil. Ces mêmes Etats stigmatisent et criminalisent ensuite les personnes qui entrent sur leur territoire, cherchant à les réduire à de la main d’oeuvre bon marché et corvéable à merci.

La frontière est partout, dans les gares, sur les chemins, dans les trains, les centres de rétention, au sein des institutions… alors organise ta manif dans ta ville ou rejoins-nous sur le col de Montgenèvre le 20 avril à 11h.

Documents associés à l'article :

samedi 20 avril 2019

Derniers articles de la thématique « Anti racismes » :

« Je ne peux pas intervenir parce que je suis blanc-he »

Réflexion pour penser les justifications de non-intervention face à une situation d’oppression par des phrases comme "je ne peux pas parce que suis blanc-he" si cela concerne des personnes racisées ou "je ne peux pas parce que suis un mec cis" si cela concerne des personnes qui ne sont pas des mecs...

> Tous les articles "Anti racismes"

Derniers articles de la thématique « Anti colonialisme / Anti impérialisme » :

Revue de presse contre les frontières !

Comme chaque 1er mardi du mois on se retrouve de 18h à 20h au local autogéré (7 rue Pierre Dupont 38000 Grenoble), pour décrypter l’actualité des politiques anti-migratoires, relayer les luttes locales et internationales contre cette mécanique, partager nos points de vue et se donner des outils pour...

"Solitude" en résistances - Balade décoloniale #4

Quelles rues de Grenoble honorent des personnes ayant participé au processus de la racialisation, de la traite négrière, de l’esclavage et de la colonisation ? Quelles figures de résistant.e.s à ces oppressions aurait-on aimé voir honorer dans nos rues ? Lesquelles y apparaissent déjà...

> Tous les articles "Anti colonialisme / Anti impérialisme"

Publier/Participer !

Comment publier sur CRIC?

CRIC n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil participatif et collectif qui permet la médiatisation d’articles que vous proposez. La proposition d’articles se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié-e !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail : contactcricgrenoble[at]mediaslibres.org